10 choses que nous avons apprises du « Guide d’alimentation saine » de Yuka.

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Diplômée de l’EDHEC, Julie Chapon a créé le blog de Yuka en 2016, lançant même l’application éponyme qui explore l’alimentation utilisée aujourd’hui par près de 20 millions de personnes à travers le monde, la « simplification d’un sujet difficile comme l’alimentation et la fabrication de l’espace ». « . Quatre ans plus tard, plus de 2 millions de lecteurs par mois se sont enrichis des récits illustrés et illustrés que crée le nutritionniste, ancien membre de l’équipe de France junior de triathlon, Anthony Berthou et publiés régulièrement pour nous aider à comprendre les bases de la nutrition. En octobre, il a été publié par le premier livre de Yuka, intitulé Le guide pour manger sainement. Au programme : la meilleure répartition des aliments dans la journée expliquée de manière simple et visuelle, tous les conseils nécessaires pour bien choisir les aliments (pain , chocolat, huile, oeufs, poisson, légumineuses.. .) mais aussi 36 mesures sanitaires. et gourmande, adaptée aux différentes saisons de l’année, qui réunit tous les conseils inclus dans le livre. A quelques jours de la fin de l’année festive, avec de nombreux repas dedans, GQ a publié le livre de deux professionnels de l’alimentation pour obtenir 10 informations importantes.

1) Les dessous de l’application Yuka

1) Les dessous de l'application Yuka

Au lancement du projet en 2016, il y avait trois fondateurs : Benoît Martin, François Martin et Julie Chapon. Aujourd’hui, l’équipe est composée d’une dizaine de membres : « L’idée est née à Benoît en 2016. Il a des enfants en bas âge, et il veut en savoir plus sur ce qu’il leur donne à manger. Ceci pourrez vous intéresser : Cuisine intégrée : budget, critères de choix et conseils.. Puis il a commencé à essayer d’identifier les noms des produits dans le supermarché, mais il s’est trouvé complètement perdu au milieu de la quantité d’informations et de sa complexité. C’est pourquoi il a pensé qu’il fallait donner aux consommateurs un moyen simple et rapide d’évaluer la composition d’un produit. Il parlera enfin de son avis à son frère François et à une de ses amies, Julie. Les deux qui font face aux mêmes difficultés que lui pour choisir les bons produits, ils décident de lancer conjointement l’application Yuka dont le nom est dérivé de l’origine de la femme de Benoît qui vient du Yucatán, au Mexique.

Améliorations de la croissance du marché des algues hydrocolloïdes dans la conception, la demande et l'offre de produits 2022-2030
A voir aussi :
Rapport d’enquête professionnelle sur le marché des algues hydrocolloïdes 2030Le rapport d’étude…

2) Il existe des ustensiles de cuisine problématiques à écarter

2) Il existe des ustensiles de cuisine problématiques à écarter

Avant d’entrer dans le vif du sujet, Julie Chapon et Anthony Berthou rappellent l’essentiel. Ils disent que « l’équipement est un élément important pour une cuisine saine, mais certaines choses contribuent à la migration de substances nocives vers les aliments et doivent être évitées ». Choses à éviter : 1) Les revêtements antiadhésifs qui « contenaient auparavant de l’acide perfluorooctanoïque, un composé classé par le Centre international de recherche sur le cancer comme « possible » et qui contractent le cancer ». 2) L’aluminium, dont « certaines pièces peuvent migrer dans le alimentaire, notamment lorsqu’il entre en contact avec une substance toxique, mais ce métal peut renforcer la maladie et l’inflammation ». De plus, notez qu’il vaut mieux ne pas aimer le bois, la pierre, la céramique, les plaques de fer et d’acier.

5 livres pour s'intéresser à la nutrition (recommandés par les spécialistes)
Lire aussi :
Adopter une alimentation plus saine, oui, mais comment naviguer à travers tous…

3) La mastication joue un rôle essentiel pour la santé 

3) La mastication joue un rôle essentiel pour la santé 

Julie Chapon et Anthony Berthou rappellent que si « mâcher est un acte qui paraît anodin et qui est souvent ignoré », l’habitude « joue un rôle important pour notre santé ». Il permet, entre autres, de rendre les aliments plus rassasiants, de manger moins et de contrôler son poids, d’améliorer la digestion et de protéger les dents et les gencives. Ils ajoutent, par exemple, que chacun doit être mâché au moins sept fois, et plus de vingt, et n’avaler de la nourriture que lorsqu’elle est « presque » liquide.

4) L’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé en France

4) L'eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé en France

Mettez au repos ceux qui doutaient encore des aspects négatifs de l’eau du robinet. Si les deux auteurs soulignent que « toutes les eaux ne se valent pas », ils confirment que « l’eau du robinet est l’aliment le plus contrôlé en France » et « sa consommation est sans danger pour presque tout le monde ». Toutes se ressemblent par la région d’agriculture intensive et quelques petites zones rurales (le Loiret, la Seine-et-Marne, l’Yonne, l’Aube, la Marne, le Pas-de-Calais et la Somme) qui la représente. « une petite partie de la population française a une eau insatisfaisante » – il est possible de vérifier la qualité de l’eau de leur lieu de résidence sur le site public.

12,6% des Tunisiens souffrent d'insécurité alimentaire sévère
Voir l’article :
Selon les données de l’édition 2022 du rapport « L’état de la sécurité…

5) Le chocolat a un pouvoir antioxydant exceptionnel 

5) Le chocolat a un pouvoir antioxydant exceptionnel 

Et maintenant, « grâce à sa teneur en polyphénols ». De plus, les auteurs soulignent que « les antioxydants sont des nutriments très efficaces qui vont aider à protéger nos cellules du vieillissement et de l’oxydation ». Un besoin encore plus important lorsque « on est exposé aux rayons UV du soleil, de la pollution, du tabac, de l’alcool, du stress ou d’une alimentation déséquilibrée ». Ainsi, « le cacao joue un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires, des maladies neurodégénératives et même du cancer ».

6) Il y a des aliments qui favorisent le sommeil

« Certains aliments augmentent la production de sérotonine et améliorent ainsi le sommeil », expliquent Julie Chapon et Anthony Berthou. Parmi les noix et les amandes, le yaourt et le fromage, et les glucides comme les céréales complètes et les fruits. De plus, ils recommandent de « terminer son repas 3 heures avant d’aller dormir car quand on dort le corps est en position horizontale, cependant il est préférable de se vider en position debout pour que les aliments puissent descendre dans l’estomac. »

7) Le soja un très mauvais impact environnemental

À la page 171, deux experts se penchent sur l’impact du soja sur l’environnement. Conclusion : « La culture du soja est responsable de la majeure partie de la destruction de la forêt amazonienne au Brésil. De plus, le rendement du soja est très dépendant de l’utilisation de pesticides. […] Il convient toutefois de noter que la plupart des graines de soja cultivées dans le monde sont utilisées pour nourrir le bétail. C’est pourquoi ce n’est pas la consommation de soja qui est la plus difficile, mais son utilisation à travers la consommation de viande, notamment de bœuf. »

8) Les fibres jouent un rôle essentiel dans la gestion du poids

Comprenez : les fibres jouent un grand rôle dans la satiété, et donc dans le contrôle du poids. « Après avoir mangé, ils mangent de l’eau ; ils vivront une expérience satisfaisante et pourront contrôler la passion. De plus, les aliments riches en fibres doivent être mâchés. Cependant, cela est important pour la satisfaction. Certaines fibres alimentaires sont appelées « prébiotiques ». Ces fibres sont destinées à nourrir notre microbiote. Vous avez besoin d’un microbiote sain pour gérer votre poids. Rappelons que ces fibres se retrouvent entre autres dans les salsifis, les oignons, le potiron et les asperges.

9) Certains produits peuvent être consommés après la date de péremption

Il s’agit de comprendre le nom, car il existe deux types de dates d’expiration. Tout d’abord, la « date limite de consommation » (DLC) est indiquée par la mention « date limite de consommation » : « C’est le jour où le produit ne doit plus être consommé car il peut être dangereux pour la santé ». La seconde, la « date minimale fixée » (DDM) contient la mention « à consommer de préférence avant » : « Après cette date, le produit peut changer d’aspect mais ne présente pas de danger pour la santé ».

10) Le petit-déjeuner n’est pas indispensable 

A la question « Est-il vraiment nécessaire de prendre un petit-déjeuner même si vous n’avez pas faim ? », les experts répondent : « Si vous n’avez pas faim, ne vous forcez pas : contrairement aux idées reçues, cela peut se faire sans petit-déjeuner ». L’essentiel est d’avoir une alimentation équilibrée tout au long de la journée, mais surtout ne l’achetez pas par l’alimentation. Ils ajoutent que sauter le petit-déjeuner « permet à votre corps de faire un jeûne soudain : parce qu’il est toujours nécessaire à la digestion, il est utile de lui laisser le temps de se reposer ».

Le guide pour manger sainement22.90 eurosyuka.io