7 aliments considérés comme malsains

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Comme dans de nombreux domaines, nous avons souvent des préjugés sur les produits alimentaires ou boissons considérés comme bons pour la santé ! Ces idées fausses proviennent souvent de la façon dont nous avons été élevés et transmises, de bonne foi, par nos parents ou nos amis. Nous pouvons également avoir de mauvaises idées sur la nourriture, de nombreuses manières trompeuses et mensongères, grâce à la publicité et à des stratégies de marketing très astucieuses.

Pour savoir ce qui est vraiment bon pour vous, mieux vaut faire vos propres recherches et vous aurez sûrement quelques surprises dans ce domaine. Pour vous faire gagner du temps, puisqu’il était impossible de lister tous les aliments et boissons nocifs pour la santé, en voici sept qui sont considérés à tort comme bons pour notre santé.

Les smoothies sont souvent recommandés comme boissons idéales pour les personnes qui souhaitent vivre une vie saine et équilibrée. Ces boissons, généralement à base de fruits, mais aussi de légumes, sont vraiment belles à regarder et délicieuses à déguster. Cependant, les smoothies peuvent être dangereux lorsqu’ils contiennent trop de fructose, un sucre naturellement présent dans les fruits !

Boire un smoothie reviendrait à consommer autant de sucre que manger six oranges ou boire un grand verre de Coca Cola ! De plus, selon le British Journal of Sport Medicine : boire du jus de fruit au lieu d’en manger directement, et souvent, peut augmenter la glycémie et le risque de développer un diabète de type 2 (le type 1 est une maladie génétique causée par la incapacité innée à produire de l’insuline qui abaisse le taux de sucre dans le sang).

Vous pouvez continuer à boire des smoothies, mais pas trop souvent et seulement si vous les faites à la maison. Évitez surtout les smoothies prêts-à-manger vendus sur le marché, car ils sont riches en sucre ! Ceux-ci peuvent vous apporter jusqu’à 500 calories dans un smoothie… que vous pouvez transformer en graisse.

Les céréales, notamment sous forme de muesli, sont très bonnes pour la santé et une alimentation adaptée, notamment au petit-déjeuner. Le muesli a été inventé par un médecin suisse, le Dr Bircher-Benner, au 19e siècle. Il est généralement fabriqué à base de céréales (blé, avoine, maïs, etc.) auxquelles on peut ajouter des fruits secs, des graines oléagineuses, du chocolat, etc.

En effet, la plupart des mueslis commercialisés sont des concentrés de sucre et deviennent caloriques du fait de leur très forte proportion de fruits secs et de graines oléagineuses. Une portion de muesli peut contenir jusqu’à 500 calories ! Le muesli commercial se caractérise notamment par la présence d’un excès de sucre à index glycémique élevé (en particulier sirop de sucre ou mélange de malt d’orge) comme le révèle le magazine Que Choisir.

Le problème est aussi souvent présent dans les normes. En effet, le muesli, qui a la réputation d’être un bon aliment pour la santé, les gens ont tendance à en manger plus que de raison. Il ne faut pas manger plus de 90 à 100 g alors que beaucoup mangent 250 grammes ou plus au petit-déjeuner ! La meilleure solution est d’acheter du muesli sans sucre ajouté, ou de faire votre propre mélange. De la même manière, augmentez votre muesli, de préférence : du lait de vache allégé ou des céréales sans sucre, par exemple des amandes.

Le jambon est riche en protéines et généralement faible en calories. Ainsi, 100 g de jambon contiennent peu de calories (250 calories) et de matières grasses (5 grammes). Il est considéré comme égal à la viande grasse. Cependant, il est conseillé de bien choisir son jambon et d’éviter, en général, ceux vendus en grande surface. Les jambons fumés sont les plus maigres, mais parfois très salés.

Assurez-vous également de vérifier la quantité de sel sur l’étiquette. Soyez très prudent avec le jambon de dinde qui est plus important que le porc. La dinde est une viande blanche riche en protéines, en matières grasses et faible en calories. Cependant, le jambon de dinde industriel n’est pas toujours composé à 100% de dinde, comme le révèle une expérimentation menée par Food Watch en 2014. Souvent, les jambons dits de dinde sont fabriqués à partir d’autres produits de basse qualité mais aussi, comme le porc : du glucose. sirop, beaucoup d’eau et de sel pour assurer une longue conservation. De même, de nombreux jambons du commerce, vendus en tranches et en barquettes plastiques, contiennent d’autres conservateurs comme les nitrites considérés comme cancérigènes et largement utilisés par l’industrie alimentaire.

Lorsque vous lirez les étiquettes, vous les trouverez sous les noms de nitrite de sodium (E250) ou de nitrite de potassium (E249). Ceux-ci sont transformés en nitrosamines cancérigènes lors de la production de jambons. Ceux-ci sont également reconnus comme tels par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer).

La plupart des pains à sandwich des supermarchés sont fabriqués avec de la farine raffinée. Même s’ils sont produits sous forme de pains complets, de seigle ou complets, ils sont encore principalement constitués de farine blanche dont les principaux nutriments tels que le son et le germe ont été retirés. Cela modifie considérablement leur valeur nutritionnelle. Lorsqu’ils sont cuits, ils sont souvent enrobés de sucre pour leur donner leur couleur dorée.

De même, la farine raffinée ne contient pas de fibres. Par conséquent, le raffinage prive la poudre de ces composants importants. Par conséquent, un manque de fibres peut causer des problèmes temporaires ou réguliers de constipation, d’indigestion et de ballonnements. Les graisses raffinées peuvent également modifier le pH de l’organisme, c’est-à-dire son équilibre acido-basique. La graisse blanche augmente le niveau d’acide dans le corps. Cela peut entraîner un déséquilibre du taux de calcium dans les os et accélérer leur fragilisation et augmenter le risque de fractures et d’ostéoporose à long terme.

De même, les sucres rapides très difficiles à éliminer pour l’organisme augmentent la glycémie. Cela peut provoquer le diabète. Enfin, la farine raffinée est un gain de poids en raison de sa forte teneur en sucre rapide à index glycémique élevé, qui se stabilise rapidement dans l’organisme. Les sucres rapides créent des pics d’insuline pour faciliter leur stockage dans le corps sous forme de graisse. Comme le montre entre autres cette étude, une alimentation riche en sucre et en farine raffinée est un véritable problème de santé publique.

Depuis plusieurs années, les boissons dites énergisantes de toutes les couleurs ont envahi le monde du sport mais elles ont aussi la cote auprès des jeunes. Ils doivent accompagner l’effort et/ou nous apporter des nutriments comme les vitamines et minéraux perdus lors des entraînements sportifs. Cependant, il semblerait que la plupart d’entre eux ne soient pas aussi actifs qu’ils le sont. Ils contiennent généralement beaucoup de sucre et de fructose, la quantité peut monter jusqu’à 30g pour 300ml. C’est-à-dire, comme le fameux soda noir qui est célèbre dans le monde entier !

De plus, pour leur donner ces belles couleurs qui attirent le client, les fabricants leur ajoutent des colorants. De plus, leur taux de sucre élevé peut entraîner une dépendance et avoir un impact négatif sur la glycémie qui peut déclencher ou aggraver le diabète. Plusieurs études confirment la faiblesse de nombreuses boissons énergisantes commerciales. Ainsi, selon le BJSM (British Journal of Sport Medicine), les effets de l’alcool au travail ou à la récupération ne sont pas prouvés scientifiquement. Ils peuvent également augmenter le risque d’obésité, de diabète et de maladies cardiaques.

Ils peuvent également avoir des effets négatifs sur la santé dentaire. Ces boissons sont généralement très acides et très sucrées. Ainsi, selon une étude publiée dans le British Dental Journal, les boissons dites non alcoolisées (sans sucre) peuvent provoquer des érosions dentaires et des caries.

Que ce soit dans le cadre de l’alimentation ou pour surveiller son corps, l’une des considérations psychologiques est de se tourner vers les yaourts dits allégés. Cependant, les yaourts ne doivent pas être exclus car ils sont fabriqués selon un processus de fermentation qui produit des millions de bactéries, appelées prébiotiques, qui ont un effet positif sur la flore intestinale. Cependant, les yaourts du commerce ne sont pas toujours très bons pour la santé, surtout lorsqu’ils sont additionnés de colorants ou de conservateurs. Les yaourts légers sont en fait une arme à double tranchant. Ceci est similaire à l’utilisation de lait faible en gras, mais cette méthode enlève plus de saveur au yaourt.

Cette faiblesse est compensée par des édulcorants pour leur restituer leur goût. Or, comme mentionné, notamment dans l’analyse de Réalités en Nutrition et en Diabétologie, les édulcorants peuvent causer le cancer, avoir un impact sur notre métabolisme, favoriser le diabète et la prise de poids. Par conséquent, ils ne sont pas recommandés pour les diabétiques et les personnes obèses. Le mieux est de manger des yaourts nature et entiers auxquels vous pouvez ajouter des fruits. Vous pouvez également choisir des yaourts grecs à base de lait entier ou de kéfir riche en protéines et hypocalorique. Pour améliorer votre yaourt, évitez la confiture qui est généralement trop sucrée.

Les produits de la mer ou à base de fruits de mer ou de poisson sont fortement recommandés pour la santé… comme les sushis. La réalité est un peu plus compliquée que cela. En fait, les sushis sont faits de poisson et de riz… Je vois le problème ! C’est vrai que le poisson est un aliment peu calorique… mais il est quand même contaminé par des métaux lourds comme le mercure. De plus, les niveaux de toxicité sont proportionnels à la taille des poissons. Les plus petits poissons sont mangés par les plus gros poissons, donc ces derniers sont plus toxiques… comme le thon ou le saumon, qui sont beaucoup utilisés dans les sushis.

De la même manière, le riz, peu calorique, peut l’être, du fait de la quantité utilisée par rapport au poisson sushi. Si vous les utilisez en excès, les effets d’un empoisonnement au mercure peuvent apparaître tels que hypertension artérielle, nausées, vomissements, insomnie…

Si vous aimez les sushis, préparez-les chez vous, choisissez soigneusement le poisson utilisé. N’utilisez pas de poissons provenant de mers « fermées » telles que la Baltique ou la Méditerranée. Ils contiennent plus de mercure que ceux des océans « ouverts ». De plus, les sushis ne seront pas des alliés faibles, car ils peuvent être plus caloriques que les hamburgers selon la nutritionniste américaine Rachel Beller !

Philippe Kerforne

Philippe Kerforne

Je suis journaliste, chroniqueur, chroniqueuse, auteur d’une quarantaine d’ouvrages et je suis responsable des sites Santé Totale et Pirate Marketing. Les raisons pour lesquelles j’aime sont différentes parce que mon désir est insatiable. Les domaines suivants font partie de mes favoris : développement personnel, diététique, aliments naturels, perte de poids, médecines alternatives, remèdes naturels… Mais, plus fort que Dr Jekyll et Mr Hyde, je ne Je l’ai mais de nombreux visages et je m’intéresse également aux moyens de gagner sa vie sur Internet, aux moyens d’améliorer le contenu, au marketing Internet et au marketing numérique. Ceci pourrez vous intéresser : Marché des soupes en conserve 2020 avec analyse d’impact (Covid-19) : dernière analyse des tendances de croissance et prévisions 2027 – Androidfun.fr. Moi aussi, je n’hésite pas à aborder l’écologie et les sujets d’actualité. Je suis toujours à la recherche de nouvelles méthodes pratiques et de nouvelles idées. Je suis un éternel optimiste et un vieil explorateur. Mon désir est d’informer parce que la connaissance rend libre.

Orthorexie : l'obsession d'une alimentation saine qui peut nuire à votre santé
Sur le même sujet :
Les personnes atteintes d’orthorexie passent beaucoup de temps à apprendre les propriétés…