A Amance, le refuge de la Société lorraine de protection des animaux affiche (déjà) complet

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Les deux refuges de la SLPA (Société lorraine de protection des animaux) étaient complètement saturés à Velaine-en-Haye et Amance, en Meurthe-et-Moselle. L’association fait face à une augmentation des fermetures, plus tôt que d’habitude au cours de l’année. En parlant de ça, de plus en plus d’abandon des NAC (nouveaux animaux de compagnie comme les lapins, cochons d’inde, etc.) et des chiens parfois difficiles à placer. La situation est déjà préoccupante à l’approche de l’été, traditionnellement marqué par des vagues d’abandon.

Toutes les cages du chenil sont occupées. On a même dû pousser jusqu’aux murs et improviser des enclos dans une chambre, déplore Nathalie Joly, directrice du refuge Amance : « Des box provisoires, c’est pas grave, mais ce n’est pas l’idéal, on s’est adapté ». Il y a 45 chiens en ce moment et plus d’un box gratuit. Jeannine Febvay travaille au refuge, elle vient de refuser deux congés : « J’ai dit aux deux personnes qu’elles étaient sur la liste d’attente et le problème c’est que les chiens qu’on ne peut pas laisser, on les retrouve souvent à la fourrière et on a pour les emmener vider la fourrière ».

Des malinois abandonnés régulièrement

Des malinois abandonnés régulièrement

Une saturation qui arrive plus tôt que d’habitude avec une race surreprésentée : le Malinois. Ils sont une dizaine au refuge : « Ce sont des chiens qu’on voit beaucoup à la télé avec les policiers, les gendarmes, qui ont la possibilité d’apprendre des choses. Ceci pourrez vous intéresser : Qui crée les races de chats ?. Mais les gens pensent que ça s’apprend en tapant des doigts, sauf que ça ne l’est pas. » Les propriétaires finissent par être dépassés par leurs animaux.

Autre problème à Amance, celui avec les lapins, hamsters ou autres cobayes. Dans la salle dédiée aux NAC il y a 19 cages. « On devrait en avoir une dizaine par an, depuis le début de l’année on en a eu une cinquantaine », explique Nathalie Joly, la directrice. Des animaux difficiles à placer chez les propriétaires, qui préfèrent souvent acheter leur compagnon en animalerie plutôt que d’aller en refuge.

VIDÉO - Abandon animal : La SPA va lancer une campagne de sensibilisation avant l'été
Voir l’article :
Chaque été, des milliers d’animaux sont abandonnés avant le départ. Chiens, chats,…