A Carhaix, Lola Simon murmure à l’oreille des chevaux

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Son passe-temps est les chevaux. Plus précisément, étudier leur comportement afin de s’en débarrasser. Lola Simon, 26 ans, s’occupe du comportement des chevaux. La Carhaisienne travaille depuis plusieurs mois avec des ongulés, des chevaux bien sûr, mais aussi des ânes, mulets et autres poneys. La droite appelant quelqu’un qui rêvait d’être vétérinaire dans son enfance.

« Ce métier demande de nombreuses années d’études. Trop pour moi, mais j’ai toujours su que je travaillerais avec des chevaux. Plus qu’une passion, c’est une obsession. Je dors un cheval, je mange un cheval, je pense un cheval », s’amuse Lola. Titulaire d’un BTS axé sur le cheval et d’un BTS agronomique spécialisé pour le cheval, elle a complété ses études par un stage dans des structures équestres très différentes (obstacles, dressage, cheval western, show), avant de suivre une formation intensive. six mois pour devenir expert en comportement équin. . « Ce n’est pas un métier reconnu par l’Etat. On n’obtient pas de diplôme, mais une attestation de formation », explique la jeune femme.

Bilan comportemental, tests de tempérament

Le spécialiste intervient à la demande auprès des particuliers, professionnels ou associations sur tout le Finistère, les Côtes-d’Armor et le Morbihan. Il anime également des « tours de groupe » en Ille-et-Vilaine et Loire Atlantique. « Des propriétaires m’appellent à cause de problèmes de comportement qui apparaissent parfois du jour au lendemain : refus d’entrer dans le van, franchissement d’un obstacle, acceptation du chauffeur…). Je propose ensuite, en plus d’une évaluation comportementale, des tests de tempérament et des conseils de conception structurelle pour améliorer le bien-être du cheval », explique Lola.

À Lire  Dumbéa : compétitions, agility, fitness... le club canin de retour dans la course

Voir l’article :
La musculation n’est jamais facile : un débutant apprécie rarement ses capacités…

« L’animal a toujours quelque chose à vous dire »

La clé de son travail est l’observation de l’animal, d’abord dans les conditions dans lesquelles il vit, puis dans le contexte des problèmes décrits par son propriétaire. Son approche particulière place toujours le cheval au centre de ses préoccupations. « Un animal a toujours quelque chose à vous dire. Qu’il soit triste ou heureux, il est important de le laisser s’exprimer », poursuit-elle. Le comportementaliste prend le temps de dévoiler son message. Sur le même sujet : Une fin du monde vue du ciel. « Je fais ressortir des choses personnelles pour aider les chevaux et leurs propriétaires à (re)trouver du lien, du bien-être et de l’harmonie  » Dans la pratique, le travail se fait à pied, pas à cheval, sur tous types de chevaux, quel que soit l’âge, la race et la discipline.  » Tout est possible à tout âge, il suffit de pouvoir faire confiance à l’animal et à l’homme. . Le travail sur place prend en moyenne plus de deux heures. Ensuite, je travaille sur une hypothèse de solution puis je fais un suivi téléphonique pendant un mois ou deux pour donner les clés au propriétaire. »

Lire aussi :
Le poids du vent sur votre corps, le bruit lié à la…

À la recherche d’un lieu à Carhaix

Bien que son métier soit encore peu connu du grand public, Lola ne monte pas sur de grands chevaux, et lorsqu’elle parle de vétérinaires, d’ostéopathes et de dentistes, elle insiste sur l’importance des soins complémentaires. « Je réfère mes clients au professionnel de la santé concerné s’il y a un problème de santé qui est hors de mon contrôle. Dans ce cas, je ne touche pas l’animal », insiste Carhaisienne.

À Lire  Que faire à Lille cette semaine ? (7 au 10 novembre 2022)

Désireuse de développer son activité, la jeune femme cherche une place à Carhaix ou dans la région. Son souhait est : que les chevaux ayant des problèmes de comportement puissent être hébergés, notamment ceux qui ont des dossiers difficiles qui nécessitent plus d’attention, mais aussi que la pension, le débourrage et l’élevage puissent être proposés. « Mon rêve serait d’avoir trois étalons de races différentes », explique la jeune femme. L’appel est en cours…

Contact

Lola Simon, experte en comportement équin, tél. 06 46 76 28 12 ou lola.comportementaliste@gmail.com

Ceci pourrez vous intéresser :
Les ischio-jambiers, plus communément appelés « ischios », sont des muscles situés à l’arrière…