A la recherche du bien-être à Chaumont – JHM52

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Aux côtés de la médecine traditionnelle, les accompagnements complémentaires se multiplient pour aller vers le bien-être. Aussi appelées médecines douces, elles prennent le pouls et répondent à de réelles attentes.

Luxothérapie, sophrologie, réflexologie, auto-massage… toutes les méthodes sont bonnes pour aborder le bien-être et retrouver l’harmonie avec soi-même. Virginie Arnoud appelle ces méthodes « médecine complémentaire ». Avec son grand sourire et ses yeux bleus perçants, elle vit à Chaumont depuis l’été dernier, pratiquant la sophrologie et la luxothérapie avec des « consultants » plutôt qu’avec des patients. Pour cette dernière discipline, elle est la première à pratiquer en Haute-Marne.

Virginie Arnoud était convaincue de la puissance de ces pratiques et des bénéfices qu’elles peuvent apporter aux personnes. Elle en a fait l’expérience et s’est dit : « Pourquoi ne pas le partager avec d’autres ? Elle s’est donc formée auprès de professionnels.

Le praticien explique l’attrait pour ces disciplines par « le climat actuel de peur » et « l’envie de techniques préventives pour se protéger ». Elle ajoute: « Ils, et souvent ils veulent prendre soin d’eux-mêmes grâce à des techniques douces, non invasives et sans médicament. »

Elle explique que le but de la luxothérapie est de créer une harmonie entre le corps et l’esprit, de rééquilibrer le corps, de réduire les comportements compulsifs envers la nourriture, d’obtenir un effet relaxant et de se rendormir. Avec peu de protocole et grâce à l’infrarouge sur les points réflexes, il est recommandé pour la perte de poids, la relaxation, le sevrage tabagique et contre le stress et les effets de la ménopause.

À Lire  Sports de bien-être

Accompagnement global dans le bien-être

Pour la perte de poids, les conseillères sont accompagnées d’une nutritionniste, mais la réussite, comme toujours, est « une grande motivation », selon Virginie Arnoud. Elle l’évalue à 50 %. Coaching à 20% et luxothérapie à 30% de réussite. Lire aussi : CBD : quel est le secret du succès de ce « cannabis légal » ?. Le tout avec « zéro frustration et zéro régime ».

Quant à la sophrologie, l’accompagnement est plus dans le mot avec « une méthode psychocorporelle pour reconnecter l’esprit et le corps. Virginie Arnoud estime que la sophrologie est « l’école du positivisme avec l’autonomie du conseiller et le travail de conscience ». Il se positionne comme un poteau indicateur, comme une béquille. « Il suffit d’un clic, parfois pas beaucoup. » Le domaine d’application est très large, des phobies à la gestion de la douleur et du stress pour prévenir les problèmes de santé. Tout cela grâce à un échange de confiance entre les deux parties.

https://jhm.fr/lautomassage-pour-prendre-soin-de-soi/

https://jhm.fr/sophrologie-une-philosophie-de-vie-chaumont-52/

https://jhm.fr/la-reflexologie-pour-soulager-les-maux/

https://jhm.fr/croisement-des-disciplines-a-latelier-des-arts-energetiques/

Chanvre bio cultivé en Creuse - Marie France, magazine féminin
Ceci pourrez vous intéresser :
Vous cherchez de la fleur de CBD, ou une huile dite CBD,…