A partir d’aujourd’hui la Terre vit à crédit : quel est le « jour du dépassement » ?

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Le « jour du dépassement » des ressources mondiales tombe aujourd’hui. La Provence fait le point

Le "jour du dépassement" des ressources mondiales tombe aujourd'hui. La Provence fait le point

Les ressources renouvelables de la Terre en un an sont déjà épuisées. Ceci pourrez vous intéresser : Pouvez-vous assurer une voiture qui n’est pas à votre nom ?. Chaque année, le Global NGO Tracking Network publie le « jour d’exécution », une date qui est calculée annuellement et qui évolue légèrement d’année en année.

50 ans d'une moto culte par Moto Journal : la Ducati 916
Voir l’article :
Machine d’exception, la Ducati 916 a souvent été jugée la plus belle…

Calculer l’empreinte écologique des activités humaines

Calculer l'empreinte écologique des activités humaines

Depuis 1970, l’ONG calcule une « journée de suractivité » ; c’est-à-dire le jour à partir duquel l’humanité a épuisé toutes les ressources de la planète qui étaient disponibles durant l’année. Et, le constat est à chaque fois le même : la Terre ne peut suivre le rythme auquel vivent les hommes.

L’ONG, soutenue par l’université de York, dispose d’une méthode de calcul qui permet de comparer les ressources fournies par la Terre en un an avec celles réellement consommées. Cette méthode est facilement accessible sur le site Internet de l’ONG. En particulier, l’empreinte écologique des activités humaines (superficies terrestres et maritimes nécessaires pour produire les ressources consommées et absorber les déchets) et la « biocapacité » de la Terre (capacité des écosystèmes à générer et absorber les déchets produits par l’homme, notamment CO2). .

Si l’humanité continue à manger comme elle le fait depuis le début de l’année 2022, il faudrait plus d’1,5 Terre pour subvenir aux besoins.

Évolution du nombre de planètes terrestres nécessaires depuis 1961

Pour l’ONG, le but est bien sûr d’alerter sur la surexploitation des ressources foncières et elle en profite aussi pour proposer des solutions possibles. Cette date est aussi l’occasion pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) de publier un rapport rappelant certaines bonnes pratiques pour freiner cette utilisation excessive des ressources disponibles : économie d’eau, limitation des déchets, opt-out de seconde main… ( Lire ci-dessous).

Chaque année, le Global Footprint Network améliore et met à jour sa méthode de calcul, ce qui lui permet de mettre à jour les dates antérieures : en effet il ne serait pas pertinent de comparer les « jours excédentaires » uniquement chronologiquement et non proportionnellement.

Utilisation de la voiture : 10 conseils pour bien vendre sa voiture
Voir l’article :
Êtes-vous abonné au journal?da & # xD;Profitez des avantages de votre abonnement…

Une date qui avance d’années en années

Une date qui avance d'années en années

Avec ces mises à jour, une chose devient claire : la date avance chaque année, sauf rares exceptions. La première année à prendre en compte remonte à 1971, époque à laquelle l’humanité consommait environ les ressources disponibles en un an. Cette année-là, le « jour du retard » n’est arrivé que le 25 décembre. Mais, cinq ans plus tard, la date avançait de mois en mois et courait jusqu’au 21 novembre.

Pour l’année 2022, les ressources renouvelables en un an seront donc épuisées le 28 juillet. En un peu plus de six mois cette année, l’humanité – qui devrait atteindre 8 milliards d’ici novembre selon l’estimation de l’ONU – est donc sur des amis.

« Overshoot Day » date de 1971

Depuis que le Global Footprint Network a commencé ce décompte, une seule fois le « jour des dépenses excessives » a reculé de manière significative. En 2020, le jour du dépassement est tombé le 22 août et en 2019, c’était le 29 juillet. Une baisse principalement due à la pandémie de Covid-19 et aux restrictions conséquentes survenues dans de nombreux pays, qui ont ralenti certains secteurs (tourisme, industrie, etc.). Mais, à partir de 2021 et de l’assouplissement des restrictions sanitaires, la date « fatale » est devenue le 30 juillet. Si la première année de la pandémie a apporté un peu de soulagement à la Terre, elle aura rapidement dépassé l’activité humaine.

Kergaradec à Brest : "Je suis positif sur l'avenir du quartier"
A voir aussi :
Au-dessus de 254 salons de coiffure et d’esthétique, Valérie Perennes a travaillé…

Pour la France, le « jour de dépassement » arrivait déjà le 5 mai

Pour la France, le "jour de dépassement" arrivait déjà le 5 mai

La France fait partie des pays qui ont entraîné la planète vers le bas. Cette année, c’était le 5 mai et, si chaque pays consommait comme nous le faisons en France, il faudrait 2,9 Terres pour subvenir aux besoins de chacun. L’ONG a alors estimé que la France pourrait « inverser la tendance » et gagner 25 jours d’ici 2027. Dans son rapport sur le sujet, le WWF rappelle que la France est « le douzième pays ayant la capacité biologique la plus élevée au monde et qu’elle serait en mesure de atteindre un équilibre s’il augmentait ses efforts de conservation tout en réduisant son empreinte écologique en même temps. »

Revendre une voiture : quel est le meilleur moment ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Pour chaque conducteur, il arrive un moment où vendre sa voiture est…

Quelles solutions ?

Quelles solutions ?

Au niveau individuel, il est possible d’agir en modifiant notre mode de consommation. L’Ademe partage notamment quelques conseils :

– Faire attention à la consommation d’énergie et d’eau

– Limiter les déchets, notamment alimentaires, qui représentent environ 50 kg par an et par personne.

– Privilégiez les services aux biens : vous préférez le pooling à la voiture individuelle, pratiquez l’échange surtout pour les petites affaires ponctuelles…

– Limiter la consommation, notamment dans le secteur de la mode, le textile étant responsable de 17 à 20 % de la pollution mondiale de l’eau. Le marché de l’occasion est une bonne solution pour les vêtements et accessoires ainsi que les appareils électroniques comme les smartphones par exemple.