Accident mortel de trottinette à Lyon : le récit de l’ambulancier

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié le 23 août 2022 à 15h43, mis à jour le 24 août 2022 à 8h14 Source : JT 20h Semaine

Publié le 23 août 2022 à 15h43, mis à jour le 24 août 2022 à 8h14

Deux mineurs, un garçon et une fille, sont décédés lundi soir après avoir été percutés par une ambulance privée.Ils circulaient sur une trottinette dans un couloir réservé aux bus et aux deux-roues sur le quai du Maréchal Joffre.Le conducteur a des antécédents concernant des infractions au code de la route.

Deux mineurs, un garçon et une fille, sont décédés lundi soir après avoir été percutés par une ambulance privée. Voir l’article : Entrepreneur automobile 2022 : réduction de prime ?.

Ils roulaient en trottinette dans un couloir réservé aux bus et aux deux-roues sur le quai du Maréchal Joffre.

Le conducteur a des antécédents d’infractions au code de la route.

Deux mineurs, un garçon et une fille, tués alors qu’ils conduisaient un scooter dans une voie réservée aux bus et deux-roues sur le quai du Maréchal Joffre. Le bilan est lourd ce mardi à Lyon, après l’accident impliquant une ambulance. A bord du véhicule : un chauffeur avec un lourd passé en matière de code de la route.

Né en 1986, le conducteur s’est déjà vu retirer son permis en 2018. Il avait ainsi un permis probatoire, avec un très faible nombre de points. Il y a aussi 28 décisions au SNPC, le fichier national des licences, le concernant, notamment franchissement d’une ligne blanche, ou excès de vitesse… De plus, il est connu des services de police pour des faits d’absence d’assurance.

À Lire  Trottinettes électriques : l'assurance évolue.

L’enquête doit maintenant faire la lumière sur cet accident survenu alors que l’ambulance circulait dans la voie réservée aux autobus vers le pont de Kitchener. Le véhicule ne transportait pas de malades et partait en mission commandée par les Samoans, selon nos informations.

Le conducteur faisait-il le clown ? Selon plusieurs témoins entendus à ce stade, les versions sont contradictoires. Certains prétendent qu’il « a activé ses avertisseurs sonores et lumineux », d’autres le contraire. Seule certitude : l’homme est actuellement toujours en garde à vue. Lors de son audition, il s’est défendu en indiquant qu’il avait déclenché son gyrophare.

Une enquête sur le chef de la tuerie a été ouverte par le parquet de Lyon et confiée à la DDSP (direction départementale de la sécurité publique) du Rhône.

L’accident s’est produit au numéro 5 du Quai du Maréchal Joffre dans le deuxième arrondissement de Lyon. Les victimes avaient 15 et 17 ans.

Les plus lus Dernière minute

Vers une obligation d'immatriculation pour les vélos et trottinettes électriques d'une vitesse de 15 km/h ?
A voir aussi :
Vendredi 22 juillet 2022 à 12h38Dominique Estrosi-Sassone et plusieurs élus LR ont…