Achat immobilier, travaux, Ferrari… Le prêt immobilier, solution pour tous vos projets ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Vous voulez financer un camping-car, une maison en Europe ou des parts de SCPI ? Avez-vous pensé au prêt hypothécaire ? Si cette solution a un coût, elle peut permettre aux personnes déjà propriétaires de réaliser de nombreux projets.

Vous voulez financer un camping-car, une maison en Europe ou des parts de SCPI ? Avez-vous pensé au prêt hypothécaire ? Si cette solution a un coût, elle peut permettre aux personnes déjà propriétaires de réaliser de nombreux projets.

On ne vous en dit pas plus, le marché hypothécaire s’est durci ces dernières semaines. A voir aussi : 4 conseils en or pour estimer le juste prix d’un appartement. Avec le taux d’usure, le taux le plus élevé auquel la banque peut prêter, fixé à 2,57% jusqu’à début octobre pour les prêts de 20 ans ou plus, l’ambiance n’est pas à la fête.

En effet, le taux moyen d’un prêt sur 20 ans est de 1,85 % début juillet selon le courtier Meilleurtaux. Il faut cependant ajouter des frais supplémentaires à ce taux nominal, comme des frais de dossier, d’éventuels frais de courtage, mais surtout une assurance de prêt. Et son montant peut croître rapidement en fonction de l’âge du débiteur. En conséquence, de nombreuses personnes se voient refuser un prêt hypothécaire parce que le taux total, également appelé APR, dépasse l’APR.

Quand contacter un plombier à Paris ?
A voir aussi :
Faire appel à un plombier pour l’installation de votre plomberie Il est…

Faire des travaux, partir en vacances ou acheter une Ferrari

Faire des travaux, partir en vacances ou acheter une Ferrari

Mais alors, faut-il renoncer au prêt si l’on est dans cette situation ? Pas nécessaire ! Peu connu en France, contrairement à des pays comme la Belgique ou la Suisse, le prêt hypothécaire en France est en train de se faire un nom.

Alors comment le chercher ? Vous devez tout d’abord être propriétaire d’un bien immobilier situé en France et remplir la déclaration. Ensuite, au lieu d’un prêt classique avec assurance débiteur et garantie, « la banque peut vous proposer de ne pas passer par un organisme de garantie, mais de mettre en garantie le bien que vous possédez », explique Cécile Roquelaure, porte-parole du courtier. Empruntez-le. Dès que vous vous rendez chez le notaire, pour prendre en garantie, en assurance immobilière, un bien immobilier pour garantir votre emprunt, vous êtes sur un prêt hypothécaire. Si vous remboursez le prêt selon le plan, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En cas de non-paiement, en revanche, la banque peut revendre votre bien moyennant des frais.

Dans le cadre d’un prêt hypothécaire, il est impossible de financer votre résidence principale si vous achetez pour la première fois, puisque le principe même d’un prêt hypothécaire est de proposer à la banque de sécuriser le prêt qu’elle vous accorde avec un bien que vous possédez déjà . Un prêt hypothécaire est donc possible pour l’achat d’une résidence secondaire, dans le but d’acheter un bien locatif ou encore d’acheter un bien immobilier à l’étranger.

À Lire  Si un sinistre endommage une maison en construction, l'entrepreneur devra la réparer

Immobilier : acheter ou vendre dans la vie, ce qu’il faut vraiment obtenir

Ce mode de financement serait aussi de plus en plus utilisé pour financer des entreprises qui n’ont rien à voir avec l’immobilier. « On peut aussi contracter un crédit immobilier pour avoir de la trésorerie, confirme Cécile Roquelaure. Je peux hypothéquer un bien et demander 50 000 € de financement pour payer un voyage de rêve, un camping-car, des parts SCPI… Si ça te fait plaisir, tu peux même acheter une Ferrari ! Selon Empruntis, de plus en plus de personnes ont recours à ce procédé, par exemple pour régler des charges de succession ou pour entreprendre de gros travaux dans leur logement. Le montant qui peut ainsi être financé varie de 22 000 à 750 000 euros.

Soyez prudent cependant. Un prêt hypothécaire ne peut pas être utilisé pour n’importe quel projet, et pour cause : il coûte cher à mettre en place. « On ne fait pas un crédit immobilier juste pour se payer des vacances, juge Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. Il y a des frais très élevés, entre les frais de montage d’un prêt hypothécaire, les frais d’un notaire, les frais d’expertise, les frais de garantie, les frais de dossier… Par exemple, nous avons un dossier d’un débiteur qui veut financer 127 400 euros. Avec les frais, le prêt total s’élève à 136 000 euros, soit 8 600 euros de frais. » Et dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier, par exemple pour une résidence secondaire, il faut encore rajouter 1 à 2 % de frais de notaire (7 à 11 % de la valeur de l’ancien bien) pour la reprise des hypothèques.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser son budget

De plus, « il y a encore quelques banques qui proposent ce type de prêt, ce sont des banques spécialisées ou des banques pour le regroupement de crédit », note Sandrine Allonier. Et ces derniers refusent généralement de financer des projets à moins de 50 000 euros, et certains même à 100 000 euros. « Le crédit hypothécaire est donc souvent utilisé pour des projets plus compliqués », explique Sandrine Allonier, qui cite en exemple des dossiers de financement d’achat d’art ou d’immobilier en Europe.

À Lire  Crédits : de plus en plus de ménages en défaut de paiement

À d’autres égards, cela fonctionne comme un prêt classique. Les prêts immobiliers d’une durée inférieure à 20 ans doivent respecter le taux d’amortissement qui est fixé à 2,60 % (2,57 % pour les prêts de 20 ans et plus). Si le crédit immobilier n’est pas affecté à l’immobilier, il doit respecter les taux de consommation des crédits à la consommation.

La banque détermine ensuite le montant, la durée de remboursement (de 60 à 300 mois) et le plan d’amortissement. Comme tout prêt, un crédit immobilier est soumis à des taux qui varient selon la durée et le profil de l’emprunteur. « Il n’y a pas de barème classique, confirme Sandrine Allonier. Pour un prêt immobilier, l’un de nos partenaires est actuellement à 2,40%. Pour un prêt hypothécaire qui n’est pas destiné à l’immobilier, nous facturons 4,30 %. »

Les prix de l'immobilier à Paris repassent en dessous de leurs niveaux d'avant Covid
Lire aussi :
Le m² à moins de 10 000 euros à Paris ? Une…

Le crédit hypothécaire en bref

Pour qui ? Propriétaires, avec des revenus à long terme, immobiliers sans prêt en cours. Le prêt doit être remboursé avant que l’emprunteur n’atteigne l’âge de 95 ans.

Combien? De 22 000 euros à 750 000 euros, selon Empruntis, à partir de 50 000 euros selon Vousfinancer, dans le respect du taux d’endettement obligatoire (35% après le projet). La banque accepte souvent de vous prêter jusqu’à 70% de la valeur de votre maison.

Puis-je hypothéquer plusieurs propriétés pour un seul prêt ? Il est possible de souscrire une garantie sur plusieurs biens. Mais dans tous les cas, ces derniers doivent être libres d’emprunts en cours ou de garanties en cours.

Combien de temps ? La durée de financement varie de 60 à 300 mois.

Ceci pourrez vous intéresser :
« Quartier vivant », « atypique », « très bon potentiel »,…