Acheter et louer un bien immobilier : à quoi s’attendre…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’année vient à peine de commencer, mais il est désormais possible de comparer la situation du marché immobilier français qui se présentera en 2023. Évolution des taux, écart entre l’offre et la demande, règles de renouvellement du fort… 2023 sera-t-elle une bonne année pour l’investissement immobilier ?

Ce n’est plus un secret pour personne que le Covid-19 et ses conséquences ont rendu le marché immobilier très mécontent. Si l’année 2021 a été euphorique, l’année 2022 a été marquée par une hausse du prix de l’immobilier et une augmentation de l’endettement, notamment liée à la reprise économique post-Covid et au conflit en Ukraine. Les estimations actuelles montrent que ces tendances se poursuivront, plus lentement, jusqu’en 2023.

L’avenir du marché immobilier

L’inflation ne devrait pas freiner la croissance du marché et pourrait approcher le million de transactions cette année, renforçant encore l’attentisme de la France. Ceci pourrez vous intéresser : Moins d’impôts en 2023 : pour qui et combien ?. Le développement du marché immobilier se fera certainement à une plus grande vitesse cette année, selon la géographie et le type de propriété en question.

Les zones rurales, par exemple, sont plus prisées par les travailleurs qui bénéficient du télétravail et quittent les grandes villes. On estime que l’augmentation des prix des logements dans les zones rurales poursuivra sa vigueur en 2022, ce qui signifie une augmentation d’environ 5 %.

Malgré cette hausse, le marché immobilier reste plus accessible en zone rurale qu’en zone urbaine, les grandes villes s’attendant à ce que leurs prix continuent d’augmenter d’environ 3 %. Par ailleurs, dans une étude, le Crédit Agricole prévoit une baisse des offres de vente : environ 5 % de baisse des ventes de logements neufs (malgré la prolongation du prêt à taux zéro) et 9 % de retard.

À Lire  Shanghai Dongzheng Automotive Finance Co., Ltd. annonce qu'il cesse ses fonctions d'administrateur non exécutif

Les propriétaires qui ont acheté leur logement au cours des quatre dernières années bénéficient désormais d’un prêt à moins de 2 %, une sécurité qu’ils ne peuvent pas se permettre de revendre pour l’instant, même si la demande augmente.

Comprendre la finance : Conseils pour en savoir plus sur l'argent et les finances
A voir aussi :
Que sont les finances? La finance est un sujet qui inquiète la…

Les taux immobiliers

Les douze derniers mois ont mis en évidence la hausse des prix de la dette. Actuellement à 2 % en moyenne, la hausse de ces taux devrait continuer à les porter autour de 3 %, principalement en raison de la situation économique actuelle et de la hausse des taux bancaires (les principaux taux de la Banque centrale européenne et les taux des obligations d’État). ). En effet, les banques augmenteront leurs taux directeurs pour réduire l’inflation et paieront plus pour financer les emprunts, ce qui aura un impact significatif sur le pouvoir d’achat de la France. Ceux qui veulent investir seront contraints de revoir à la baisse leur budget, ou de réduire le nombre de mètres carrés dans le bien qu’ils convoitent. . Photo de Justine Bavois.

Augmenter le tarif en 2023 pour un agent immobilier : on vous dit tout Ceci pourrez vous intéresser : La célèbre banque internet Hello bank! propose une offre exceptionnelle : -50% pendant 1 an.

A voir aussi :
Dans les tuyaux depuis la fin de la Coupe du monde, l’arrivée…

De nouveaux enjeux

Ce mois de janvier 2023 marque l’accélération du chantier de la Loi Climat, qui vise à encadrer la liste des incitations énergétiques (ou « échangeurs de chaleur »). L’impact du marché locatif est affecté par le nombre important de maisons « inadaptées » à la location : plus de cinq millions de maisons sont considérées comme des passoires chaudes, soit environ 17 % du parc de maisons principales en France. Sur le même sujet : Investissement-locatif.com : le choix de l’expérience.

À Lire  La Banque du Canada relève ses taux directeurs de 1% à 1,5% pour contrer l'inflation

Cette récupération d’énergie mandatée par le gouvernement peut perturber les prix et les volumes d’échanges, et on peut s’attendre à ce qu’elle se répercute sur le marché. Certaines maisons ont besoin de réparations et certaines personnes préfèrent vendre plutôt que réparer.

Alors, faut-il investir en 2023 ? La demande d’un lieu différent et d’une hygiène de vie saine n’a jamais été au rendez-vous depuis la crise sanitaire, et la batterie reste un investissement raisonnable car le logement est une chose nécessaire qui semble à contre-courant. Si les signes montrent que les prix de l’immobilier et les crédits vont continuer à progresser, leur progression sera modérée et ne devrait pas freiner les projets de logements français.

Ce contenu vous est proposé par l’un de nos partenaires. Les éditeurs n’ont pas été impliqués dans sa conception.

Direction les montagnes, un nouvel eldorado chez nous !

https://economic-studies.credit-agricole.com/previewPDF/179341

Et si les prix de l’immobilier continuaient d’augmenter en 2023 ?

Marché immobilier : vers une nouvelle ère en 2023 ?

Immobilier 2023 : quel avenir pour le marché immobilier ? | voisins

Bilan du marché immobilier 2022 et prévisions 2023

Accueil : le nombre de « passoires chaudes » révisé à 5,2 millions en France | Les échos

En cas de faillite bancaire : qu'advient-il de votre argent ?
Lire aussi :
Notre système monétaire et financier est basé sur la confiance. La preuve…