Acheter un bien immobilier : 5 étapes pour réussir votre projet

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’achat d’un bien immobilier est un projet d’envergure, un processus qui peut être excitant, stressant ou les deux. Les conseils de Delphine Herman, fondatrice de Homelyoo pour mener à bien votre projet sans effort.

L’achat d’un bien immobilier est un projet important dans la vie d’un particulier ou d’une famille. Qu’il s’agisse d’un premier achat ou non, cela peut être excitant, stressant ou les deux ! Faire un achat immobilier, c’est prendre une décision stratégique qui demandera de l’énergie et mobilisera une part importante de votre budget. C’est pourquoi il est important de se donner toutes les chances de faire le bon choix. D’autant plus que l’ascenseur émotionnel est régulièrement invité dans le processus sans y être invité, au fur et à mesure de la recherche et de l’acquisition. Parmi les bonnes pratiques, 5 facteurs clés de succès permettent d’envisager sereinement un projet d’achat, d’assurer sa réalisation et son bon déroulement.

Sommaire

Etape n°1 : Préparez le financement

Etape n°1 : Préparez le financement

Tout comme un athlète confirmé étudie le terrain, les techniques, son matériel ou les éléments météo avant de débuter la compétition, un projet d’achat immobilier commence par une phase préparatoire. Cette étape est un moment crucial car c’est elle qui va déterminer le champ des possibles : la définition du financement de votre acquisition. Déterminez si une contribution personnelle est possible et dans quelle mesure. Voir l’article : Immobilier : ces carences qui font chuter le prix des logements. Demandez à plusieurs banques ou courtier en crédit immobilier de définir l’enveloppe de crédit nécessaire, ainsi que les conditions de prêt qui pourront vous être proposées, selon votre situation personnelle et professionnelle. Cela vous permettra de connaître exactement le chemin que peut emprunter votre achat immobilier.

Commencer sans avoir défini les contours financiers de votre projet, c’est prendre plusieurs risques : être déçu de ne pas pouvoir payer le bien coup de coeur que vous venez de visiter, se voir refuser un prêt après la signature de la promesse de vente, éventuellement perdre la somme saisie à la signature. si les conditions du refus n’étaient pas prévues, et surtout de perdre des semaines voire des mois pour revenir enfin au point de départ et devoir recommencer.

Inutile de chercher si vous ne savez pas quel budget avoir exactement et sous quelles conditions : un financement en poche, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Lire aussi :
Une personne malveillante avec un drone peut localiser vos appareils chez vous…

Etape n°2 : Définissez vos priorités

Etape n°2 : Définissez vos priorités

Avant de vous lancer avec enthousiasme dans la recherche de la propriété idéale, établissez vos priorités. Ils seront différents selon que vous achetiez pour habiter le bien ou que vous souhaitiez le louer. Dans les deux cas, établir la liste de vos critères de recherche est primordial. Quels sont les 3 critères les plus importants lors de l’achat d’un bien immobilier ? Lieu, lieu et lieu !

En résidence principale, l’emplacement sera stratégique pour votre cadre de vie : qu’il soit à proximité ou non des commerces, des transports, des écoles, de votre lieu de travail, des espaces de loisirs… Pour un investissement locatif, il faudra considérer le potentiel du quartier, mais aussi l’offre de services et de transports pour attirer les meilleurs locataires.

Enfin, il est essentiel, lors de l’achat, d’anticiper l’éventuelle revente : choisir un lieu qui ne doit pas perdre de valeur et pourrait même dans le futur, c’est la garantie d’investir son argent en toute sécurité.

Après avoir délimité votre zone, vous pourrez lister et hiérarchiser les autres prestations qui vous tiennent à cœur : le style, la surface ou le nombre de pièces, la répartition des espaces, votre capacité ou non à coordonner les travaux et de quelle nature, la luminosité, les étages, le sol… selon votre mode de vie ou votre objectif locatif. Vous fixez le cahier des charges de votre recherche et vous choisissez pour vous les 3 ou 4 critères prioritaires.

Lire aussi :
Thomas, propriétaire d’un appartement à Braives, souhaite vendre. Il a d’abord opté…

Etape n°3 : Étudiez la faisabilité de votre projet d’achat

Etape n°3 : Étudiez la faisabilité de votre projet d’achat

Maintenant que votre projet est conçu, il s’agit de le confronter à la réalité du marché immobilier de votre secteur de recherche. Vous êtes encore en phase préparatoire, ce n’est pas le moment de commencer à chercher.

Cette étape consiste à utiliser les ressources à votre disposition, notamment les annonces immobilières et les sites internet des agences immobilières ou agences de votre région, pour vous faire une idée du type de bien actuellement sur le marché dans votre région. et un cadre géographique, et dans celui des services que vous avez déterminés.

Vous pouvez compléter cette étude de recherche par une ou plusieurs visites ou appels aux propriétés de votre région, pour les interroger sur la faisabilité de votre projet. Leur expertise et leur connaissance approfondie du marché local leur permettront de vous dire très rapidement si votre cahier des charges est réaliste par rapport à la région et à votre budget, ou si vous devrez modifier une partie de votre liste de souhaits.

Enfin, cela vous permettra également d’établir des premiers contacts utiles avec ces professionnels, en vue de la prochaine étape : la recherche active.

Voir l’article :
Un homme de 80 ans qui a passé cinq ans à essayer…

Etape n°4 : Activez les moyens de recherche

Etape n°4 : Activez les moyens de recherche

Pour trouver un bien, tous les moyens sont bons ! Vous pourrez couvrir une grande partie du marché grâce aux outils digitaux. Explorez les annonces immobilières et gardez une trace de vos critères pour recevoir des alertes par e-mail lorsqu’un nouveau bien répondant à vos spécifications est publié.

Faites de même sur les sites Web des agences immobilières et des agents immobiliers de votre zone de recherche. Vous pouvez également consulter régulièrement des sites d’enchères ou des applications mobiles, dont certaines sont spécialisées dans l’immobilier (sachez toutefois que l’achat d’un bien immobilier par le biais d’un système d’enchères répond à des conditions et à un processus précis).

Si vous êtes adepte des réseaux sociaux, tels que Facebook ou Instagram, abonnez-vous aux comptes des professionnels de l’immobilier de votre zone géographique, publiez vos recherches dans les groupes grand public de la communauté ou des communes concernées et créez une demande sur leur marché. une place, comme il y en a par exemple sur Facebook (Marketplace).

Apprenez à prospecter sur le terrain. Prenez le temps, à plusieurs reprises au cours de votre recherche, de pousser la porte de l’immobilier pour vous connaître, vous expliquer le sérieux de votre projet et être contacté parmi les premiers lorsqu’un bien correspondant entre dans leur portefeuille.

Si votre zone de recherche est étroite (un quartier ou quelques rues), vous pouvez emprunter la technique des professionnels de l’immobilier, qui consiste à frapper aux portes pour connaître les objets à vendre dans le quartier, auprès des habitants, des gardiens d’immeuble ou des commerçants. . Enfin, parlez-en à vos amis, votre entourage, vos collègues… Le bouche à oreille est aussi un moyen efficace de se renseigner.

Voir l’article :
L’article a été mis à jour. Afficher les dernières informationsPublié hier à…

Etape n°5 : Sécurisez l’acquisition

Etape n°5 : Sécurisez l’acquisition

Une fois que vous avez visité la propriété de vos rêves, et de préférence avant de commencer à rédiger une offre d’achat, il reste une étape cruciale à franchir. Celle de consulter les diagnostics techniques et informations sur l’urbanisme et/ou la copropriété de l’appartement ou de la maison qui vous intéresse. Dans tous les cas, la loi ALUR 2014 a précisé la liste des documents obligatoires qui doivent vous être remis au plus tard le jour de la signature de la promesse de vente. Mais vous gagnerez du temps en les demandant à l’avance, d’autant plus que leur contenu pourrait affecter la valeur réelle du bien.

Les diagnostics techniques vous permettront de connaître l’état des installations électriques et gaz, de déterminer s’il s’agit d’amiante, de plomb, de termites, de pourriture sèche etc. est présent dans la propriété, de contrôler la consommation d’énergie et enfin d’être informé des éventuels risques naturels, miniers ou technologiques de la parcelle. La plupart de ces informations vous permettront d’anticiper les travaux à effectuer pour remettre le bien en conformité avant de l’habiter ou de le louer.

Dans le cas d’un logement en copropriété, demander les 3 derniers procès-verbaux de l’assemblée générale de copropriété, le règlement de copropriété et les 3 derniers appels de charges de copropriété. La consultation des décisions et des discussions qui ont eu lieu vous permettra d’anticiper d’éventuels travaux futurs, ainsi que de vous renseigner sur l’état et la manière dont le bâtiment est géré. Avec les appels d’honoraires, vous pourrez mieux prévoir l’enveloppe budgétaire trimestrielle dont vous aurez besoin si vous achetez l’appartement.

Quand il s’agit d’une maison individuelle, en particulier sur les sujets d’urbanisme, vous devrez explorer. En visitant la ferme, vous avez peut-être remarqué un porche, une surélévation, une piscine ou un jardin permanent : pour chacune de ces constructions un permis d’urbanisme est demandé.

Pour sécuriser votre achat immobilier, il est important de demander à consulter les autorisations que la mairie a données au propriétaire ou à son prédécesseur pour effectuer ces travaux. Sinon, vous risquez de devoir détruire la pièce ajoutée illégalement et de ne pas trouver d’acheteur le jour où vous souhaitez revendre. Si tout est en ordre, vous pourrez devenir en toute sécurité propriétaire du bien de vos rêves, grâce à l’accompagnement d’un notaire qui se chargera de vous accompagner dans cette acquisition.

Enfin, si votre projet d’achat immobilier vous semble trop chronophage, si vous n’êtes pas là, ou si vous souhaitez être conseillé pour sécuriser votre transaction, vous pouvez faire appel à un chasseur immobilier dont le rôle est de vous accompagner. de ces étapes, jusqu’à ce que vous soyez installé !

Quel salaire pour emprunter 180 000 euros sur 25 ans ?

En appliquant le taux de prêt de 1,23 % et le taux d’assurance de 0,34 %, la mensualité passe à 748 euros. Il faut donc toucher au moins 2 244 euros de salaire pour emprunter 180 000 euros sur 25 ans.

Quel salaire pour un crédit de 185000 ? Le salaire minimum devrait atteindre 2 652 €.

Quel salaire pour emprunter 190.000 euros sur 25 ans ?

Duréepaiement mensuelun salaire
15 ans1 056 €3 199 €
20 ans792 €2 399 €
25 ans633 €1 919 €

Quel salaire pour un prêt de 180.000 € ?

Si vous souhaitez contracter un prêt de 180 000 € sur 10 ans, vous devrez gagner plus de 4 300 € net, 2 900 € pour un prêt sur 15 ans, 2 100 € pour un prêt sur 20 ans et 1 700 € pour un prêt plus de 25 ans.

Quelle mensualité pour 200 000 euros sur 25 ans ?

Quel salaire pour emprunter 200 000 € pendant 25 ans ? 25 ans = 300 mensualités. Salaire minimum pour emprunter 200 000 € sur 25 ans : 2 018 €.

Quelle mensualité pour 180 000 euros ?

Pour emprunter 180 000 € sur 20 ans, vous devez être en mesure de rembourser des mensualités de 832 € par mois. Cela signifie que votre salaire doit être supérieur à 2 377 € pour rester en dessous du taux d’endettement de 35 %.

Quel salaire pour un prêt de 180.000 € ?

Si vous souhaitez contracter un prêt de 180 000 € sur 10 ans, vous devrez gagner plus de 4 300 € net, 2 900 € pour un prêt sur 15 ans, 2 100 € pour un prêt sur 20 ans et 1 700 € pour un prêt sur 25 ans. années.

Quelle mensualité pour 150.000 euros ?

Prenons un exemple : vous contractez un prêt de 150 000 € sur 10 ans. 10 ans signifie 120 mensualités à rembourser. 150 000 / 120 = 1 250 € de mensualité.

Quel salaire pour un prêt de 150.000 euros ?

150 000 / 120 = 1 250 € mensualité. Compte tenu du critère du taux d’endettement, vous devez donc percevoir au moins un salaire de : 1 250 x 3,3 = 4 162 €. Ce n’est pas forcément donné à tout le monde ! En France, la durée moyenne d’un prêt est de 18 ans et 6 mois, disons donc 18 ans (216 mois).

Quel est le salaire pour un prêt de 130 000 € ? De quel salaire avez-vous besoin pour emprunter 130 000 € ? Tout dépend de la durée de votre prêt ! Si vous souhaitez emprunter 130 000 € sur 10 ans, vous devrez gagner plus de 3 100 € nets, 2 100 € pour un prêt sur 15 ans, 1 500 € pour un prêt sur 20 ans et 1 200 € ‚¬ pour un prêt sur 25 ans.

Quel salaire pour emprunter 150 000 sur 30 ans ?

DuréePaiement mensuel maximum *Salaire minimum
15 ans (180 mois)833 €2380 €
20 ans (240 mois)625 €1785 €
25 ans (300 mois)500 €1428 €
30 ans (360 mois)416 €1188 €

Quel salaire pour emprunter sur 30 ans ?

En effet, en augmentant le nombre de mensualités, le montant des remboursements mensuels diminue. Ainsi, pour emprunter 900 000 € sur une durée de 10 ans, le salaire mensuel minimum requis est de 23 715 €, contre 7 250 € pour un prêt long de 30 ans.

Quel salaire pour emprunter 150 000 euros à deux ?

Pour emprunter 150 000 € pendant 15 ans, vous devez percevoir un salaire minimum de 2 732 €.

Quel salaire pour emprunter 150 000 sur 25 ans ?

Pour emprunter 150 000 € pendant 25 ans, il faut toucher un salaire minimum de 1 890 €.

Quel salaire pour emprunter sur 25 ans ?

Pour emprunter 250 000 € pendant 25 ans, il faut toucher un salaire minimum de 3 012 €. Votre capacité de prêt est alors de 250 005€.

Quel salaire pour un prêt de 100 000 euros ?

Pour emprunter 100 000 € pendant 10 ans, il faut toucher un salaire minimum de 2 700 €.

Quel salaire pour emprunter 10000000 ?

Pour obtenir un prêt de 1 000 000 € sur 10 ans, votre salaire mensuel doit être d’au moins 26 350 €. Votre capacité de prêt est alors évaluée à 1 000 061 €.

Quel salaire pour emprunter 100.000 euro ?

Il faut donc percevoir un salaire minimum de 1 665 € pour obtenir un prêt de 100 000 € sur 15 ans.

Quelles sont les étapes pour acheter un bien immobilier ?

Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ?

  • Rechercher un bien immobilier.
  • Rédigez une offre d’achat.
  • Signer une promesse de vente.
  • Signez l’acte de vente.

Quelle étape après le compromis de vente ? 20 jours après le compromis de vente, le notaire a dressé une hypothèque, qui comporte les éléments relatifs à la situation juridique du bien, ainsi qu’une attestation des ayants droit. Après 45 jours après le règlement, l’acheteur apporte la preuve d’acquisition de l’offre de prêt.

Quelle Etape après signature offre de prêt ?

La signature de l’acte authentique doit généralement intervenir dans les 4 mois suivant la signature de la proposition de prêt. Le déblocage des fonds a lieu quelques jours avant la signature de l’acte notarié. Les fonds seront transférés sur le compte du notaire.

Quel délai compter entre offre de prêt et signature acte définitif ?

Le délai entre la réception de la proposition de prêt et la signature de l’acte définitif chez le notaire ne doit pas dépasser 4 mois. Après avoir retourné votre proposition de prêt, informez-en votre notaire afin de fixer un rendez-vous pour la signature de l’acte authentique dans le délai imparti.

Qui doit envoyer l’offre de prêt au notaire ?

La banque établira un contrat de prêt qu’elle vous enverra. Le notaire chargé de la vente du bien en recevra également une copie. A ne pas confondre avec la proposition de prêt, le contrat de prêt est simplement la proposition de prêt validée et signée par vous et publiée par la banque.

Est-ce qu’une offre au prix bloque la vente ?

Dans une vente entre particuliers, le vendeur est tenu d’accepter une offre au prix de vente. Si le vendeur reçoit une offre à un prix plus élevé immédiatement après, il doit accepter la première offre. Dans le cas de la vente d’un intermédiaire (immobilier), le vendeur peut refuser une offre au prix.

Les offres d’achat bloquent-elles les visites ? Si vous en tant que propriétaire-vendeur acceptez une offre d’achat, alors sachez que vous devrez effectivement arrêter de voir. En effet, une fois contresignée, l’offre d’achat vous oblige et bloque donc les visites d’autres acheteurs potentiels.

Est-il possible de faire une offre Au-dessus du prix ?

Vendeurs, rappelez-vous que vous avez le devoir d’accepter la première offre au prix. Lors de la vente d’un bien immobilier, il est tentant d’accepter l’offre la plus élevée. Cependant, cela peut être illégal.

Est-ce qu’une offre au prix bloque la vente ?

Sachez que si un acheteur vous a fait une offre d’achat au prix, celle-ci doit être acceptée par le vendeur et exclure toute négociation éventuelle avec d’autres acheteurs. Une offre d’achat au prix bloque donc efficacement les visites.

Est-ce que le propriétaire peut refuser une offre au prix ?

Si vous vendez votre propriété, à titre privé, vous êtes tenu d’accepter une offre d’achat au prix de vente. Que ce soit par le biais de sites comme Bon Coin ou PAP, ou lors d’une vente à une connaissance, l’offre d’achat au prix ne peut légalement être refusée.

Qu’est-ce qu’une offre au prix ?

L’offre d’achat au prix est une action affectée d’une grande valeur juridique pour l’acheteur. En effet, l’offre l’oblige à acheter le bien en question dès l’acceptation par le vendeur. L’acheteur a la possibilité de fixer un délai précis pendant lequel il conserve son offre sans possibilité de rétractation.

C’est quoi une offre de prix ?

Une offre d’achat au prix est une offre d’achat au prix demandé par le vendeur dans son annonce, sans négociation par l’acheteur. Le propriétaire d’un bien mis en vente est lié par la première offre d’achat au prix qu’il reçoit.

C’est quoi une offre d’achat ?

Pour le candidat acquéreur, l’offre d’achat est un moyen de réserver un bien aux conditions qu’il se fixe. Il s’engage à acheter le bien dès l’acceptation par le vendeur.

Comment contrer une offre au prix ?

Pour ce faire, vous devez adresser au vendeur, de préférence par courrier recommandé, une lettre d’acceptation de la contre-offre signée. Le cas échéant, vous pouvez passer à l’étape du compromis de vente. Ou formuler une nouvelle contre-proposition.

Est-ce que le propriétaire peut refuser une offre au prix ?

Si vous vendez votre propriété entre particuliers, vous êtes tenu d’accepter une offre d’achat au prix de vente. Que ce soit par le biais de sites comme Le Bon Coin ou PAP, ou lors d’une vente à une connaissance, l’offre d’achat au prix ne peut légalement être refusée.

Comment répondre à une offre de prix ?

Madame, Monsieur, J’ai bien reçu votre offre d’achat et je vous en remercie. Je m’engage à vendre ce bien au prix que vous proposez (indiquer le prix proposé). J’accepte votre offre tant que la vente a lieu à l’avance (précisez la date…).

C’est quoi un projet immobilier ?

Projet immobilier : définition Tout projet qui s’inscrit dans le cadre de la construction de maisons, maisons, appartements, parkings ou immeubles est un projet immobilier. Il s’agit d’une initiative mise en place par un agent immobilier qui peut ou non être au courant de l’implication d’une agence immobilière.

Comment trouver un projet immobilier ? Pour trouver rapidement le logement idéal pour votre projet immobilier, que ce soit pour en faire votre résidence principale ou pour un investissement locatif, vous devez au préalable établir un périmètre de recherche. Pour être efficace, déterminer la ville, voire le quartier idéal, vous fera gagner du temps.

Pourquoi faire un projet immobilier ?

Investir dans l’immobilier locatif est une solution alternative de prévoyance, financée par les loyers perçus et optimisée par l’épargne fiscale, elle permet de se constituer un patrimoine en protégeant sa famille des aléas de la vie.

Pourquoi confier son projet à un agent immobilier ?

Son but est de vous aider à vendre ou à louer votre logement dans les meilleurs délais et au meilleur prix, en limitant la négociation d’acheteurs ou de locataires potentiels. Il rédige votre annonce pour définir votre résidence avec précision et objectivité.

Pourquoi se lancer dans l’immobilier ?

Salaires attractifs. Les propriétés offrent une rémunération attrayante. Pour les métiers liés à la commercialisation des biens (notamment immobilier ou négociateurs) bien souvent, il n’y a pas de salaire fixe, mais des commissions sur les biens vendus (de 5 à 7% du prix total).

Quelle Etape après signature offre de prêt ?

La signature de l’acte authentique doit généralement intervenir dans les 4 mois suivant la signature de la proposition de prêt. Le déblocage des fonds a lieu quelques jours avant la signature de l’acte notarié. Les fonds seront transférés sur le compte du notaire.

Combien de temps s’écoule-t-il entre la proposition de prêt et la signature de l’acte définitif ? Le délai entre la réception de la proposition de prêt et la signature de l’acte définitif chez le notaire ne doit pas dépasser 4 mois. Après avoir renvoyé votre proposition de prêt, informez-en votre notaire afin de fixer un rendez-vous pour la signature de l’acte authentique dans le délai imparti.

Quel délai entre offre de prêt et deblocage des fonds ?

Généralement, le délai entre la demande et l’acceptation du prêt peut durer entre 15 jours et 1 mois. A cela, il faut ajouter le délai entre l’acceptation du prêt et le déblocage des fonds, qui peut durer jusqu’à quelques jours voire 15 jours selon les établissements.

Quel délai entre signature offre de prêt et deblocage des fonds ?

Le déblocage des fonds a lieu quelques jours après l’acceptation de l’offre de prêt hypothécaire. Pour rappel, vous ne pouvez accepter la proposition de prêt qu’après le délai de réflexion obligatoire de 10 jours calendaires après réception du document par courrier recommandé de La Poste.

Quand se fait le déblocage des fonds ?

Le déblocage des fonds correspond à l’acceptation de votre dossier par le prêteur. Elle intervient à partir du 8ème jour après l’acceptation du crédit. Si vous n’avez pas eu de nouvelles du prêteur ni reçu le financement passé ce délai de 7 jours, votre demande de prêt est refusée.

Qui doit envoyer l’offre de prêt au notaire ?

La banque établira un contrat de prêt qu’elle vous enverra. Le notaire chargé de la vente du bien en recevra également une copie. A ne pas confondre avec la proposition de prêt, le contrat de prêt est simplement la proposition de prêt validée et signée par vous et publiée par la banque.

Qui envoie l’appel de fonds ?

Le notaire poursuit également l’appel de fonds auprès de la banque : c’est-à-dire qu’il adresse une demande de « déblocage de fonds » à l’établissement qui a accordé l’hypothèque, en précisant le montant et la date de signature du notaire.

Comment Reçoit-on l’offre de prêt ?

L’édition de l’offre de prêt est généralement envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception.

Quand transmettre l’offre de prêt au notaire ?

Le délai entre la réception de la proposition de prêt et la signature chez le notaire ne doit pas dépasser 4 mois. A savoir : après réception de l’offre finale de la banque, vous devez attendre au moins 11 jours avant d’envoyer votre accord.

Quel délai après signature offre de prêt ?

Délai d’acceptation de l’offre de prêt : 10 jours Après réception de la proposition de prêt, l’emprunteur dispose d’un délai minimum obligatoire de 10 jours calendaires pour la réflexion et court le lendemain du jour de réception de l’offre. Vous ne pouvez donner votre acceptation qu’après l’expiration de ce délai.

Comment envoyer l’offre de prêt au notaire ?

L’emprunteur doit en conserver une copie. Dès réception de l’offre signée, celle-ci devient un contrat de prêt. Une copie sera envoyée à l’emprunteur et une autre au notaire. Le contrat de prêt ne doit pas contenir d’informations nouvelles par rapport à l’offre de crédit initiale.

À Lire  En période de sécheresse, voici quelques pistes pour limiter la quantité d'eau