Albi : face à la montée en puissance des trottinettes électriques, la police prend ses précautions

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

l’essentiel

Face à la recrudescence des trottinettes électriques dans les rues d’Albi, la police nationale n’hésite pas à prendre des précautions dans ce mode de transport et à informer sur la toute jeune législation.

Ils sont de plus en plus dans les rues, sur les pistes cyclables ou dans le centre piétonnier de la ville. Les trottinettes électriques existent depuis quelques années maintenant et Albi suit progressivement la tendance. « Depuis l’absence de confinement, on a vu une nette augmentation, témoigne le policier Ludovic Drusian, du pôle prévention. On voit des enfants, des lycéens et des étudiants, mais surtout une majorité d’adultes les utiliser.

Interdit aux moins de 12 ans

Interdit aux moins de 12 ans

Face à cette augmentation des EDPM (véhicules motorisés de transport personnel), la police nationale a mené des actions de communication dans les centres commerciaux. Ceci pourrez vous intéresser : Indemnisation des victimes d’un véhicule non assuré. Pour le Commandant Nathalie Fabre, il est important de rappeler la loi en la matière : « Nous avons été précurseurs dans l’information sur la nouvelle législation ».

Celle-ci stipule notamment que lors de la conduite d’une trottinette électrique il est obligatoire d’avoir une assurance responsabilité civile, qu’il est interdit d’être à deux sur la même machine, de marcher sur les trottoirs, de les détacher… Ces EDPM sont interdites aux enfants de moins de 12 ans et leur vitesse est limitée à 25 km/h.

Ces règles ne datant que de juillet 2020, l’information met parfois du temps à se diffuser auprès de la population. « La plupart d’entre eux ne connaissent pas la législation : les enfants, les parents et même certains vendeurs », témoigne l’agent Ludovic Drusian.

À Lire  Assurance habitation : le changement climatique coûtera cher aux propriétaires

Lire aussi :
La police municipale renforce le contrôle sur la Promenade des Anglais à…

Attention aux conduites à risque

Attention aux conduites à risque

Pour pallier ce manque, cette dernière mène des actions de prévention auprès des enfants et s’est rendue l’an dernier chez les principaux commerçants d’Albigense pour les informer.

Car, comme le souligne Nathalie Fabre, « rouler en trottinette peut être dangereux ». La police a acheté deux trottinettes électriques1, « parce que c’est toujours mieux quand on fait de la prévention de montrer de quoi on parle : on se rend compte que ce n’est pas si facile, que ça passe vite, qu’on peut devenir déséquilibré », poursuit le commandant.

Ludovic Drusian, lui-même cycliste invétéré, remarque parfois certains comportements à risque de la part des conducteurs de trottinettes électriques : circulation sur les trottoirs ou pire, manque d’éclairage. « Parfois je vois juste passer une ombre sur un scooter », témoigne le policier, rappelant que les feux avant et arrière sont obligatoires, tout comme les catadioptres et le klaxon. L’utilisation d’un gilet réfléchissant et d’un casque est également recommandée. « Sans cela, ils se mettent eux-mêmes et les autres en danger », prévient-il.

Une nouvelle journée de communication dédiée aux trottinettes électriques sera prévue par la police nationale tout au long de l’année. Un rappel utile face à la circulation accrue de ces machines.

Voir l’article :
S’il y a bien un cadeau mode pour ce Noël 2019, c’est…

Un marché florissant

Un marché florissant

1. l’un financé par la DDCSPP dans le cadre de la politique de la ville, l’autre financé par la direction de la sécurité routière du Tarn

À Lire  Axa : passage au comité de direction

Du côté des vendeurs de trottinettes électriques, il se confirme que « la tendance s’est considérablement accentuée depuis plusieurs mois ». Olivier et Mickael, vendeurs chez Decathlon, voient dans les rayons : La trottinette mécanique adulte s’est rétrécie au profit des modèles électriques. La marque a également sorti son propre modèle à l’automne dernier. « Les factures ont augmenté de 70% en 2021 par rapport à 2020. Rien qu’en décembre, nous en avons vendu plus d’une trentaine », ajoutent les vendeurs.

Même engouement pour Go Sport : « Noël a été fructueux », garantit Florent Borrego, le directeur. Certains modèles manquent même en ce début d’année. « En 6 mois on en a vendu 100 », ajoute le commerçant. « Pour beaucoup, c’est l’aspect de la mobilité urbaine qui les attire : ils l’empruntent pour se déplacer en centre-ville, se rendre à la gare, aller travailler à Toulouse, etc. »

Assurance habitation en zone inondable| Le comparateur d'assurances
Ceci pourrez vous intéresser :
Qu’est-ce qu’une zone inondable ? Par inondation, on entend la zone à…

« Ça fait réfléchir avant d’acheter »

"Ça fait réfléchir avant d'acheter"

Sans doute pour le responsable d’économiser sur l’information : « On essaie vraiment d’éduquer les clients. Ils ne se rendent pas forcément compte du danger que cela peut créer », explique Florent Borrego.

Ce dernier poursuit : « Certains ne savent pas que c’est interdit aux moins de 12 ans. Nous recommandons de voir le gilet et le casque et il est également précisé que la circulation hors agglomération est limitée aux voies vertes et pistes cyclables. mais cela fait partie de notre travail. »

Choisissez votre assurance professionnelle
Ceci pourrez vous intéresser :
La protection de votre entreprise ne semble pas être la principale préoccupation…