Alfa Romeo Giulia et Stelvio ne seront pas des hybrides

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Si la marque veut s’électrifier, les Alfa Romeo Giulia et Stelvio n’auront pas le droit de s’hybrider.

Ce matin, tous les Alfisti qui participent à notre #DaysTribe ont conduit leurs voitures d’Arese à Monza. Pendant le défilé, ils ont eu l’occasion d’explorer Milan et d’en savoir plus sur l’histoire d’#AlfaRomeo. #JoinTheTribe #ItalianGP @MuseoAlfaRomeo pic.twitter.com/qnklBGpGip

– Alfa Romeo (@alfa_romeo) 11 septembre 2022

Comme tous les constructeurs, Alfa Romeo va considérablement électrifier sa gamme au cours des prochaines années. Le but? Elle ne propose que des modèles 100 % électriques d’ici 2027, quelques années avant l’échéance décidée par l’Union européenne. Plusieurs modèles zéro émission seraient alors au programme, dont une nouvelle version du Tonale, ainsi qu’un gros SUV coiffant la gamme. Mais pour l’instant, rien n’a été annoncé officiellement à ce sujet par le constructeur, qui reste donc assez mystérieux. En attendant, l’entreprise propose Tonale hybride rechargeable, qui devrait permettre d’attirer de nouveaux clients mais aussi de réduire ses émissions moyennes de CO2, afin de répondre à la volonté de l’Union européenne. Mais toute la gamme ne doit pas être électrifiée d’un coup, au contraire.

Alfa Romeo est forcément belle.

Mais alors, quand ce n’est pas rouillé, ça devient absolument incroyable. Conduite, transmission manuelle, conduite à l’ancienne comme on les aime.

Offre ici 👇 https://t.co/lLLwSbIiSb pic.twitter.com/RiPCnc1eRJ

– Benzine (@Benzinworld) 3 juillet 2022

Pas sur tous les modèles

En effet, si elles ont été redessinées récemment, les Alfa Romeo Giulia et Stelvio ne devraient pas bénéficier de cette motorisation. Certes, la berline et le SUV doivent pour l’instant se contenter des seuls moteurs thermiques classiques, mais cela ne cause pas de mécontentement aux clients. A voir aussi : BMW : « Achetez moins de voitures neuves ! » ». Mais alors, qu’est-ce qui explique cette stratégie ? Selon Daniel Guzzafame, responsable des produits pour la marque italienne, et interrogé par Car Experts, développer un moteur hybride pour ces deux véhicules aurait coûté beaucoup trop cher. De plus, il n’aurait pas été rentable non plus de développer des versions 48 volts à hybridation douce avant la fin de carrière de deux modèles phares de la gamme.

Lisez aussi : Alfa Romeo Duetto Spider : que savons-nous déjà du cabriolet électrique ? Crash Test : Quels résultats pour les Alfa Romeo Tonale, Cupra Geni et BMW I4 ? Occasion : 5 Alfa Romeo Giulia pour moins de 30 000 €

Sur le même sujet :
LUXEMBOURG-VILLE – Le concessionnaire Bilia-Emond a emménagé dans son nouveau bâtiment exclusif…

Des modèles électriques

Au lieu de cela, le constructeur préfère donc investir massivement dans d’autres nouveaux modèles, et remplacer ces deux véhicules, qui seront donc 100 % électriques. Il faudra encore s’armer de patience, car ceux-ci ne devraient pas voir le jour avant l’année 2025 où ils devraient reposer sur la toute nouvelle plateforme STLA du groupe Stellantis. Cela sera également partagé avec des modèles de l’ancien groupe PSA tels que Peugeot, Citroën, DS et Opel. Il faudra cependant patienter encore un peu avant de tout savoir sur le futur plan produit de la marque italienne.

Le meilleur équilibre possible pour une expérience Alfa Romeo authentique : découvrez le plaisir de conduite que vous ressentirez au volant d’#AlfaRomeoStelvio. https://t.co/FGDo1k6RY9 #AlfaRomeo #JoinTheTribe pic.twitter.com/eQPzsTJrvj

– Alfa Romeo (@alfa_romeo) 13 septembre 2022

Gants moto Louis-moto Fastway : rapport qualité/prix objectif - Moto-Station
Ceci pourrez vous intéresser :
Louis-Moto, spécialiste des motards et de l’équipement moto en Allemagne, propose des…

À Lire  Modèle, accident : BMW 323ti Compact, elle était proche de devenir mythique !