Allergique aux chats ? Voici les solutions qui peuvent être adoptées de toute façon

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Nom de chaton, beaucoup d’entre nous sont allergiques aux chats. Pourquoi? Comment? Et les chats hypoallergéniques sont-ils la solution idéale ?

J’étais épuisé l’autre soir. Épuisée des menstruations, de la journée et même de notre société. J’avais besoin de ma prescription « anti-dépresseur » miracle pour éviter de sombrer dans le spleen de Baudelaire dont moi seul avait le secret. Bien sûr, vous me comprenez aussi… Bref, je me suis permis une très grande quantité de fast-food et un magazine scientifique sur les chats. Et je me suis senti mieux tout de suite.

Mamour, mon Bouddha ronronnant détendu, était bien sûr à mes côtés. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous découvrîmes ce soir-là, dans ce livre sur le chat, que sa race était… hypoallergénique ! Je suis resté dans le doute. Certes, le pelage léopard de mon chat est composé de poils courts… Mais ils perdent beaucoup ! Demandez à mon aspirateur dont le filtre se bouche toutes les semaines !

J’ai regardé l’air ambiant autour de moi, les poils en apesanteur le polluaient… Mais comment est-il impossible de ne pas provoquer de réaction allergique dans cet environnement ? Avec un roucoulement, Mamour hocha la tête, il fallait enquêter.

26% des Européens seraient allergiques au chat

26% des Européens seraient allergiques au chat

Selon une enquête vétérinaire réalisée par Nestlé-Purina Pet Care France et publiée en octobre 2021 par La dépêche Vétérinaire, les allergies liées aux espèces félines sont fréquentes et le chat est l’animal identifié comme le principal responsable des cas d’allergies chez l’homme, comme ce que confirme Emmanuel Bensignor, vétérinaire spécialiste en dermatologie dans un rapport d’enquête : Ceci pourrez vous intéresser : Les énormes acteurs du marché du chanvre industriel, y compris les principaux acteurs, sont prévus pour 2030.

« En Europe, 26% des personnes allergiques seraient concernées. »

Lors d’une réaction allergique à un chat, les symptômes peuvent être multiples : rhinoconjonctivite, asthme et, plus rarement, dermatite atopique (c’est-à-dire des plaques d’eczéma chronique qui se manifestent). Dans les cas les plus graves, une crise anaphylactique peut survenir, qui peut être fatale.

L’allergie aux chats est dite immédiate : les symptômes apparaissent quelques minutes ou heures après le contact avec l’animal ou avec l’allergène de chat déposé par exemple sur les vêtements du propriétaire. Les personnes ayant une prédisposition génétique au développement cumulatif d’allergies courantes sont plus susceptibles d’être allergiques aux chats, mais dans 10% des cas, il n’y a pas d’antécédents connus.

À Lire  Découvrez 5 différents types de coupes courtes

De nombreuses idées reçues régissent encore cette allergie aux chats. Est-ce à cause de leurs cheveux ? Faux! Les principaux allergènes responsables de cette allergie sont deux protéines présentes dans la salive et les glandes sébacées de l’animal : Fel D1 et Fel D4. Sa diffusion dans le poil du chat se fait par léchage. Quant aux cheveux et aux pellicules, ils leur permettent de se propager dans l’environnement.

Incendies en Gironde : feu continu, animaux morts empoisonnés, riverains évacués... le point ce samedi
A voir aussi :
Ce samedi 23 juillet, les incendies ne sont plus en avant, ils…

Traitements et astuces pour limiter votre réaction allergique

Traitements et astuces pour limiter votre réaction allergique

Mais pouvons-nous alors contrôler l’allergie à notre chat et accueillir en toute sécurité une boule de poils chez nous ? Selon le vétérinaire Bensignor, le traitement des allergies aux chats repose sur une stratégie multimodale :

« L’approche thérapeutique consiste le plus souvent à réduire la quantité d’allergènes au contact des patients, ainsi qu’à traiter leurs éventuels symptômes. »

Si une allergie est avérée, après des tests par un allergologue, plusieurs traitements pourront vous être proposés : antihistaminiques, corticoïdes nasaux voire collyre si les symptômes sont minimes. En cas de crise, le médecin peut également prescrire un bronchodilatateur.

Aussi, la désensibilisation sublinguale est possible pour les adultes comme pour les enfants à partir de 5 ans. Cependant, de nombreux professionnels de la santé doutent de son efficacité. Il y aurait un manque de recul par rapport à cette démarche dont l’intérêt est laissé pour l’instant à l’appréciation du médecin traitant.

Les professionnels de la santé conseillent aux personnes allergiques d’empêcher le chat d’entrer dans leur chambre ou même dans d’autres pièces. Mission Impossible comme le dit Emmanuel Bensignor :

« C’est difficile à réaliser en pratique. Vous pouvez au moins enlever les tapis et moquettes, qui sont susceptibles de retenir les squames animales et donc les allergènes. Il existe également des aspirateurs à filtre HEPA, plus performants que les modèles standards. »

Bien entendu, pour limiter la propagation des allergènes dans votre environnement, vous pouvez baigner votre chat. Mais pour que cette mesure soit efficace, il faut lui donner un bain complet tous les jours… Et rares sont les chats qui aiment l’eau !

À Lire  Guerre en Ukraine : depuis l'Oise, Meryl lance un appel aux dons pour aider les animaux

CBD hemp oil, Hand holding bottle of Cannabis oil against Marijuana plant
Ceci pourrez vous intéresser :
Les responsables des 25 magasins bordelais du CBD sont furieux après la…

Les chats hypoallergéniques n’existent… pas !

Les chats hypoallergéniques n’existent… pas !

Alors les chats hypoallergéniques sont-ils la solution idéale si vous souhaitez adopter une boule de poils (et adorez !) mais y êtes allergique ? Première nouvelle : il n’existe pas. Et oui, c’était de la merde ! Ceci est également confirmé par le vétérinaire:

« Même un chat sans poils produit des allergènes. La stérilisation d’un chat réduit certes la sécrétion d’allergènes par les glandes sébacées, mais de manière très limitée. »

Plusieurs études ont montré que les chats stérilisés et stérilisés produisent moins de protéines Fel D1 en raison de la diminution des niveaux de progestérone et de testostérone. De plus, certaines races de chats produisent cette protéine en petite quantité, ce qui réduit les crises allergiques déclenchées par leur contact. Attention, les gens sont aussi différents que les chats. Certains n’auront aucune réaction face à un chat qualifié d’hypoallergénique, alors que d’autres auront les mêmes effets qu’un chat dit normal.

Actuellement, il existe dix races de chats qui sont dites, vous l’aurez deviné, hypoallergéniques (et bien sûr, je vous conseille la mienne, un bengal, si vous aimez jouer et vous promener partout avec votre animal) :

Mais alors, pour éviter une allergie aux chats, faut-il arrêter complètement les chats ? Et bien non! Ce n’est pas forcément nécessaire du moment que l’on s’engage à suivre au quotidien le traitement adapté. Selon de nombreuses études, les propriétaires de chats allergiques préfèrent ce remède quotidien à la séparation de leur animal. Enfin, grâce à l’amour, nous supportons tout. Mamour hocha la tête, cette réponse lui plut. (Pour qu’il n’hésite pas à me réveiller trois fois par nuit pour jouer !) Et ni une ni deux, j’ai passé l’aspirateur, pour qu’on respire mieux tous les deux !…

Lire aussi :

Traverser la frontière cet été : L'ASFC donne des conseils en ce long week-end de la fête du Travail pour faciliter les déplacements des voyageurs
Lire aussi :
Filed Under: Transport, Vacations & Tourism, Covid-19Subject: CFG, /CNW/ – L’Agence des…