Arcachon : la société Rêves exauce les vœux d’enfants gravement malades

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Environ 300 demandes de « rêves » envoyées par la famille ou l’entourage de l’enfant ou par les équipes médicales des hôpitaux, arrivent chaque année au siège de l’association, situé à Villeurbanne. Chaque demande est unique et étudiée avec des professionnels de santé. Pourquoi réaliser le rêve d’un enfant malade ? Parce que la morale est essentielle dans la lutte contre la maladie.

Chantal Pijoulat a ouvert l’agence d’Arcachon en 2017. Sa vocation est née de la maladie de son petit-fils et de sa plus grande envie de nager avec les dauphins. L’association Rêves lui a permis de le faire. Chantal est devenue bénévole et, à son tour, se bat pour exaucer les vœux des enfants malades.

A ce jour neuf rêves ont été parrainés, six se sont réalisés, trois sont encore en attente, les deux ans de Covid en ont retardé certains.

En 2018, Shaina, 3 ans, a pu voir les princesses à Disney grâce à la mobilisation des élèves de l’école Saint-Thomas, qui ont participé au Bol de riz. Chantal a couru les 10 km d’Arcachon pour que Matisse, 15 ans, puisse sauter en parachute. En 2019, parrainé par le St. Thomas, Gabriel, 9 ans, voulait voir Antoine Griezman. La crise sanitaire a retardé le projet mais il devrait être terminé cette année.

Sportive passionnée, Chantal a couru le 10km Hero Race à Bordeaux pour exaucer le souhait de Mathilde, 7 ans, de visiter Fort Boyard. Grâce aux différentes expositions-ventes (objets artisanaux), Hélio, 9 ans, a visité le Futuroscope. En 2020, malgré la crise sanitaire, l’organisation de quelques événements a permis de parrainer le rêve de Louane, 14 ans, qui aime les sensations fortes et veut partir en Allemagne à Europa Parck. Le projet est toujours en attente.

À Lire  Gier. Remise en forme : après la fermeture, les adhérents ont du mal à reprendre le sport

Hugo, 15 ans, a été parrainé pour découvrir le parc d’attractions Disneyland Paris, grâce à des expositions-ventes et une cagnotte en ligne. Non seulement il est allé à Paris, mais il a pu sauter en parachute.

Le 18 septembre, un concours dans le Golfe d’Arcachon, associé à une tombola, a permis le parrainage de Martin, 10 ans, qui souhaite visiter Fort Boyard, et de Marceau, 8 ans, qui souhaite se rendre en famille au zoo de Beauval. Ces deux rêves devraient se réaliser très bientôt.