argent. Clause bénéficiaire d’assurance-vie : pourquoi faut-il…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Parce qu’il s’agit le plus souvent d’un projet d’épargne à long terme, le contrat d’assurance-vie doit faire l’objet d’une attention renouvelée. Notamment sur sa clause bénéficiaire.

– &#xD ;

&#xD ;

28 décembre 2022 à 20h00

&#xD ;

– Temps de lecture :

Pourquoi la modifier ?

&#xD ;

Il est possible à tout moment de modifier cette clause : il est même recommandé de la reconsidérer, pour diverses raisons (changement dans la famille, modification des héritiers. Lire aussi : Assurance 700 Raptor : quel prix ? | L’assurancecomparative…). Adobe Stock Photo

Tous les contrats d’assurance-vie comportent une clause bénéficiaire qui permet de désigner la ou les personnes qui recevront le capital ou la rente du contrat après le décès du souscripteur.

Les assureurs proposent des clauses types correspondant aux héritiers les plus courants : le conjoint ou partenaire pacsé et les enfants nés ou à naître. Il existe également des bénéficiaires suppléants qui se substitueront aux premiers cités dans le cas où ils renoncent au bénéfice ou ne peuvent plus y prétendre.

Rédigée au moment de la souscription, cette clause bénéficiaire peut cependant s’avérer obsolète avec le temps, d’autant plus que l’assurance-vie est un investissement de long terme.

Il est possible à tout moment de modifier cette clause : il est même recommandé de la reconsidérer, pour plusieurs raisons. La première due à un changement dans la famille : naissance d’un enfant, décès d’un conjoint, divorce, remariage ou rupture de PACS.

Ceci pourrez vous intéresser :
Les nouveaux chômeurs peuvent encore bénéficier gratuitement pendant quelques mois de la…

Toute précision est utile

La situation patrimoniale peut également évoluer (succession, donation, changement de régime matrimonial) et justifier une modification de la clause. Son applicabilité peut également devenir obsolète en fonction des évolutions de la loi.

À Lire  Principaux conseils pour économiser : quatre plates-formes de dépositaire en ligne

Enfin, il peut tout simplement ne plus être conforme aux souhaits de l’abonné.

Important : le cas de l’irrévocabilité

La révision de la clause bénéficiaire de son assurance-vie est toujours possible, sauf dans un cas : si le bénéficiaire a formellement accepté sa désignation par un accord entre lui et le souscripteur notifié à l’assureur.

La clause est alors dite irrévocable.

La révision de cette clause permet de désigner plus précisément les bénéficiaires en indiquant leurs noms, dates et lieux de naissance. Seul leur nom de qualité peut présenter un risque car il est évalué au moment de la transmission.

Choisissez une complémentaire santé étudiante pour votre enfant
Voir l’article :
Tout d’abord, il faut bien distinguer assurance sociale, mutuelle et assurance. La…