Arnaque : méfiez-vous des arnaqueurs qui tentent d’accéder à votre compte France Connect

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il n’y a pas de vacances pour les escrocs. Hier après-midi, j’ai reçu un appel téléphonique du numéro 09 85 40 40 44 : un homme se faisant passer pour un agent du ministère de la Santé s’est présenté avant de me demander si j’étais vacciné. Un peu décontenancé par la question et flairant la tentative d’arnaque, j’ai aussitôt raccroché. Il semble que cet appel cachait en fait une escroquerie bien établie.

Une recherche Google pour ce numéro fait apparaître de nombreux témoignages de personnes ayant reçu un appel téléphonique similaire. Evidemment, les voleurs commencent l’appel par un questionnaire sur le statut vaccinal avant de demander le numéro de carte vitale de l’assuré. Ils disposent déjà de plusieurs coordonnées de la personne appelée : noms, prénom, adresse, téléphone, etc.

Pour donner confiance aux victimes et les inciter à « confirmer » leur numéro de sécurité sociale, les escrocs donnent les premiers chiffres de leur carte. Ceux-ci sont faciles à deviner pour les méchants : c’est le sexe (1 pour les hommes / 2 pour les femmes) suivi de l’année et du mois de naissance. On peut imaginer que les voyous ont auparavant acheté ces informations à partir de fuites de différents sites sur le dark web.

Les victimes sont alors invitées à partager leur nouveau mot de passe reçu par email. S’ils tombent dans le piège, les escrocs ont un laissez-passer gratuit pour réinitialiser l’adresse e-mail et le mot de passe. En passant par France Connect, ils peuvent se connecter au site des impôts et de la CAF grâce aux identifiants Ameli.

À Lire  Combien coûte un site internet? Les dépenses auxquelles vous pouvez vous attendre

Évidemment, le but de la manœuvre est d’enrôler les victimes dans un faux site de formation CPF (compte personnel de formation), mais les équipes récupèrent sans doute de nombreuses informations sensibles au passage. Bref, n’hésitez pas à prévenir vos proches et veillez à ne jamais communiquer par téléphone un mot de passe ou un second facteur d’authentification.