Arrêt des hausses de contrats d’assurance en 2023 vers…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Selon la compagnie Assurland, la hausse des contrats d’assurance habitation et habitation sera comprise entre 2,5 et 5 % en 2023. Une hausse limitée avant un possible coup d’arrêt en 2024.

Le gouvernement, tentant par tous les moyens de préserver le pouvoir d’achat, a fait pression sur les assureurs pour limiter la hausse des prix des assurances auto et habitation pour 2023, leur demandant de limiter les hausses en dessous du plafond. Selon le courtier en assurances Assurland, les augmentations comprendront, en 2023, une augmentation moyenne comprise entre 2,5 et 5 % sur l’assurance auto et entre 3 et 5 % sur l’assurance habitation. Des chiffres inférieurs à l’inflation en raison de la pression des autorités, mais aussi en raison d’une concurrence féroce entre les compagnies d’assurance elles-mêmes, contraintes de limiter les hausses si elles veulent conserver leurs clients.

Réchauffement climatique et inflation en cause

La douche froide ne sera pas en 2023. En revanche, en 2024, le cabinet de conseil Fact&Figures prévoit des hausses bien plus importantes, avec au moins 6 à 8 % de hausse. À ce moment-là, les compagnies d’assurance n’auront d’autre choix que d’augmenter les tarifs d’assurance. Ceci pourrez vous intéresser : Le développement de l’usage des vélos électriques passe par des bornes de recharge gratuites au Royaume-Uni. D’abord parce qu’il y a de plus en plus de demandes dues au réchauffement climatique. Pensez à tout ce que nous avons vécu en France cette année aussi entre le gel, les inondations, la grêle, la sécheresse. Ces catastrophes climatiques ont endommagé de nombreuses maisons, de nombreuses voitures et, à l’avenir, la situation risque de s’aggraver.

À Lire  Que faire avant d'acheter un bien immobilier à Thonon-les-Bains ?

De plus, entre le Covid et la guerre en Ukraine, le prix des voitures neuves et d’occasion a augmenté, est plus cher à assurer, et le prix des pièces détachées pour les réparations a également augmenté. Le prix d’un rétroviseur, par exemple, a augmenté de 6 % entre 2021 et 2022. La compagnie d’assurance va répercuter tout cela sur les prix de l’assurance auto.

>>> Suivez RMC sur Google pour connaître les dernières actualités

Pour l’assurance de biens, les coûts des réparations pour des dommages matériels à une maison ont également explosé. Avec l’augmentation du prix des matériaux, mais aussi le manque de main-d’œuvre, les réparations deviennent de plus en plus chères. L’assureur le répercutera également sur l’assuré. Ainsi, selon le cabinet de conseil, les compagnies d’assurances tourneront le dos en 2023 et freineront après les pressions du gouvernement. Quelque chose qui pourrait coûter très cher en 2024.

A voir aussi :
Un rebond collectif ! Après des années de dégringolade, les premiers rendements annoncés…