Arthrose : 9 règles (sur 40) pour retarder son apparition

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’arthrose est la maladie articulaire la plus fréquente avec 10 millions de personnes atteintes en France. C’est aussi la première cause d’incapacité fonctionnelle à partir de 40 ans. Si l’on ne sait pas encore réparer le cartilage endommagé, il est possible de limiter sa dégradation et d’éviter que la maladie ne progresse trop vite.

L’arthrose se caractérise par une destruction du cartilage qui s’étend à toutes les structures de l’articulation. En France, 10 millions de personnes sont concernées, dont 65% de personnes de plus de 65 ans, mais aussi 3% de personnes de moins de 40 ans. Pour l’instant, les mécanismes de cette dégradation du cartilage sont mal connus et il n’existe aucun traitement pour la prévenir. Mais il est possible de soulager les douleurs articulaires et de ralentir la progression de la maladie en posant certains gestes au quotidien.

En vidéo : 5 idées reçues sur l’arthrose

Sur le même sujet :
Découvrez le résumé détaillé de Plus belle la vie en avance épisode…

Les aliments bénéfiques en cas d’arthrose

Certains aliments (ou certaines carences) sont souvent accusés de favoriser l’apparition ou l’aggravation de troubles articulaires. Pour lutter contre l’usure du cartilage articulaire, pensez à faire le plein d’aliments riches en sélénium, un oligo-élément qui possède des propriétés antioxydantes et prévient le vieillissement cellulaire, notamment des tissus de l’articulation. A voir aussi : X-P NEON : nous essayions de nous faire conduire au salon du CBD. L’apport simultané de vitamine E améliore son efficacité. Vérifiez également que vous n’avez pas de carence en vitamine D : elle n’est souvent pas suffisante chez les personnes souffrant d’arthrose.

À Lire  Se coucher après minuit : est-ce dangereux pour la santé ?

De plus, les aliments riches en oméga-3 réduisent le risque d’arthrite et améliorent ses symptômes. Une étude suédoise menée auprès de plus de 32 000 femmes a conclu que la consommation à long terme d’au moins une portion par semaine de poissons gras riches en ces acides gras (maquereau, hareng, sardine, thon, saumon, etc.) réduisait de 29% le risque d’Arthrite. « Les oméga 3 réduisent le processus inflammatoire impliqué dans l’arthrite en diminuant la production de certaines molécules inflammatoires (cytokines) et en réduisant l’activité d’autres (prostaglandines) », explique le Pr Chalès.

Lire aussi :
Comment prévenir le risque de maladie cardiaque ? En France, les maladies…

Les aliments qui favorisent l’arthrose

Les aliments sucrés ou gras riches en calories contribuent à l’obésité. Mais « les kilos superflus peuvent exercer une pression supplémentaire sur les articulations et le cartilage, conduisant à leur dégénérescence, et donc à l’arthrose », explique le Pr Gérard Chalès, rhumatologue. Selon une étude de 2018, chaque unité supplémentaire d’indice de masse corporelle (vous pouvez la calculer ici) augmente le risque d’arthrite de la hanche et du genou de 0,5 % et 1,2 %, respectivement. 0,6 % chez les enfants.

>> Le gluten ne cause pas de douleurs articulaires. « Cela n’est vrai que pour les personnes qui souffrent d’une « vraie » intolérance ou sensibilité à cette substance, que l’on retrouve dans certaines céréales (blé, seigle, avoine, etc.) et produits dérivés (farine, pâtes, etc.) « , assuré. Professeur Chalès. Or, entre eux, ces troubles – qui se manifestent principalement par des troubles digestifs : ballonnements, constipation, etc. – touchent moins de 10% de la population.

À Lire  Le dilemme du marché CBD : rentabilité vs. insécurité juridique

Notre expert : Pr Gérard Chalès, professeur émérite de rhumatologie à la faculté de médecine de Rennes.

Abonnez-vous à la newsletter Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités

2/9 –

Faire du yoga deux fois par semaine Des chercheurs de l’Université Johns Hopkins aux États-Unis ont découvert que pratiquer le yoga au moins deux fois par semaine aide à réduire les douleurs arthrosiques dues à l’inflammation et facilite les tâches quotidiennes. Le simple fait de prendre le temps de pratiquer des postures de yoga réparatrices (comme la pose de l’enfant) pendant quelques minutes vous revigorera et soulagera la douleur.

3/9 –

Buvez suffisamment d’eau L’eau permet d’éliminer les toxines et d’hydrater les articulations, et boire suffisamment tout au long de la journée permet également d’éliminer les déchets et les toxines. Ce rinçage des toxines peut prévenir l’inflammation et lubrifier vos articulations, ce qui aide à réduire la douleur.

4/9 –

Prendre soin de son sommeil Les troubles du sommeil sont associés à des marqueurs inflammatoires dans le sang, eux-mêmes associés à des douleurs arthritiques. Pour réduire ce risque d’inflammation, maintenez une routine de sommeil régulière d’au moins 7 heures par nuit. Pour bien dormir, gardez votre chambre bien rangée, fraîche et calme, limitez les repas copieux avant de vous coucher et éteignez vos écrans une heure avant de vous coucher.

Sur le même sujet :
TF1 a proposé hier soir un nouvel épisode de « Demain nous appartient »…