Assurance auto : choses à garder à l’esprit pour bien choisir

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Même s’il ne s’en rend pas toujours compte sur le moment, tout automobiliste qui doit choisir une assurance auto prend une décision importante. Avant de vous lancer, voici un mini-guide comme nous en proposons habituellement, qui consiste en des conseils pour choisir la meilleure assurance auto en fonction de facteurs clés importants. Des repères importants à considérer tout au long du processus de choix de votre assurance auto pour bénéficier de la meilleure couverture… au moindre coût.

Différents facteurs entrent en ligne de compte lors du choix d’un véhicule, qu’il s’agisse d’un achat neuf ou d’occasion. Chacun a ses propres critères lorsqu’il s’agit de choisir la voiture destinée à accompagner son voyage. Les considérations incluent le statut du véhicule (primaire, secondaire, loisir), son âge, sa couleur, son confort, son prix, sa taille ou encore sa puissance. Une voiture de sport décapotable neuve aura une prime d’assurance plus élevée qu’une petite citadine, pas besoin d’inventer de la poudre pour s’en rendre compte. Cependant, saviez-vous que la prime pour un modèle avec une couleur spécifique sera différente du même modèle avec une… couleur différente ?

L’utilisation régulière de votre véhicule augmente le risque d’accident. Les automobilistes qui parcourent de longues distances chaque année ont un risque d’accident plus élevé que ceux qui utilisent leur véhicule uniquement le week-end. De plus, les compagnies d’assurance tiennent compte de la fréquence et de la régularité des déplacements particuliers, comme entre le travail et le domicile, qui représente un itinéraire bien connu, ou encore la ville où l’on se déplace le plus souvent. Et n’oublions pas que l’utilisation de votre véhicule peut augmenter le risque de collision même si vous ne conduisez pas, par exemple lorsque vous vous garez dans un parking public ou à proximité d’une zone très fréquentée, comme une rue commerçante ou des travaux. légion.

Comme beaucoup de véhicules et d’endroits où il est nécessaire d’opérer, le profil du conducteur est certainement l’essentiel de la donne pour les assureurs. L’expérience de conduite est sans aucun doute une garantie importante pour éviter les accidents. C’est pour cette raison que les assureurs facturent aux conducteurs novices des primes supplémentaires pour le risque élevé qu’ils représentent (théoriquement). La période d’essai pour les jeunes conducteurs qui ont pris part à la conduite est de 2 ans, tandis que ceux qui ont passé le permis de conduire sans accumuler cette expérience doivent attendre 3 ans. Et vous le savez, les conducteurs considérés comme exemplaires par les compagnies d’assurances bénéficient d’importantes réductions de primes d’assurance auto après plusieurs années de conduite sans incident ni négligence avérée.

Parlons des fameux bonus/malus ! Selon le point de vue que l’on a sur le système, cela peut être vu comme une récompense ou… une punition ! Si le montant de la prime de base est à la discrétion de l’assureur, le principe de bonus/réduction est quant à lui un terme défini dans la loi sur les assurances. Il s’agit de récompenser les « bons conducteurs » et de « punir » les conducteurs moins prudents avec des primes plus faibles. Dans le premier cas, comptez sur une réduction de 5% par an en l’absence d’accidents dus à la négligence, jusqu’à un maximum de 50% après 13 ans. Les sanctions s’appliquent au conducteur responsable de l’accident.

Attention aux prix très attractifs ! Ils cachent forcément des choses au niveau du contrat et une lecture attentive et comparative de la proposition sera nécessaire. Par conséquent, la couverture minimale obligatoire de l’assurance responsabilité civile n’est souvent pas suffisante et doit être accompagnée d’une couverture complémentaire. Pensez alors à l’assurance bris de glace, une couverture spéciale qui s’avère utile, qu’elle soit accidentelle du rétroviseur, des phares ou des rétroviseurs. Une autre garantie optionnelle, bien que fortement recommandée, couvre les risques de vol et d’incendie. En cas de vol, renseignez-vous auprès de votre assureur ou appelez : certains proposent des tarifs différents si vous vous équipez d’un GPS permettant de localiser le véhicule, ce qui offre une bonne chance de retrouver un véhicule volé. Ce système est désormais plus poussé et même s’il y a un à-coup ressenti par l’appareil lorsqu’il est déconnecté ou retiré par le ravisseur, une notification peut être reçue sur le smartphone pour retrouver le point physique où l’acte a eu lieu. .

Enfin, n’oubliez pas que se renseigner et comparer sont les deux principaux conseils que l’on peut donner lors du choix d’une assurance. N’attendez pas que votre banquier ou votre assureur vienne vous trouver, vous promette un taux attractif pour un an seulement ou vous cache une obligation contractuelle sur un autre type de contrat (logement, personnes, etc.).

À Lire  Playbook Paris : Quatre heures du matin, j'ai froid - Coup de théâtre sur les retraites - Macron au Bénin