Assurance auto et habitation : un Français sur 5 a déjà triché pour faire des économies

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Selon une étude YouGov pour le comparateur LeLynx, 38% des Français sont prêts à mentir à leur compagnie d’assurance. En 2022, 20% des assurés sondés assument avoir déjà fraudé à l’assurance habitation ou auto contre 11% en 2021.

Selon une étude YouGov pour le comparateur LeLynx, 38% des Français sont prêts à mentir à leur compagnie d'assurance. En 2022, 20% des assurés sondés assument avoir déjà fraudé à l'assurance habitation ou auto contre 11% en 2021.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Selon une étude YouGov pour le comparateur LeLynx, 38% des Français sont prêts à mentir à leur compagnie d’assurance pour obtenir un tarif plus attractif, un bonus malus plus élevé ou un meilleur niveau d’indemnisation. En 2022, 20 % des assurés interrogés pensent avoir déjà fraudé une assurance habitation ou auto, contre 11 % en 2021. « La justification financière explique souvent la motivation : 35 % des Français qui ont déjà triché l’ont fait pour éviter une sanction ou, tout autant , pour éviter d’augmenter leur prime d’assurance (32 %). Obtenir une meilleure indemnisation est une justification pour plus d’un fraudeur sur quatre (29%) », écrivent les auteurs de l’étude.

« Contrairement aux jeunes assurés qui risquent de voir leurs primes exploser en cas de sinistre, les seniors sont moins frileux face aux sanctions et donc déclarent davantage leurs sinistres », explique Itzal Arbide, directeur de LeLynx. Voir l’article : Les meilleurs conseils pour conserver son assurance auto – Europa Journal.fr. On remarque aussi que la pratique de la fraude est de plus en plus masculinisée : de la part des Français qui déclarent avoir déjà commis une fraude : 58% sont des hommes et 42% sont des femmes. »

CNP Assurances : et Santander Consumer Bank signent un partenariat pour lancer de nouvelles offres d'assurance auto
Sur le même sujet :
Accueil ZonebourseActionsFranceEuronext ParisCNP AssurancesActualitésSynthèse    CNP   FR0000120222 …

La « fraude solidaire »

La « fraude solidaire »

Mais la fraude à l’assurance peut être très coûteuse pour les assurés. Les sanctions vont de la non-couverture des dommages à l’indemnisation de tous les dommages que l’assureur indemnise pendant 2 ans. Pire, reconnue comme un délit pénal, la fraude à l’assurance est passible de 5 ans de prison et de 375 000 euros d’amende.

À Lire  Sur quels critères votre enfant doit-il choisir une assurance pendant ses années d'études ?

Assurance habitation : économisez jusqu’à 40% avec notre comparateur en ligne

Parfois, la justification est plus noble. Ainsi, la part de la « fraude solidaire » domine parmi les assurés : plus d’un Français sur trois a déjà ou pourrait utiliser son assurance pour perdre un tiers (35 %).

Selon les comparateurs, les Français dépensent en moyenne 641 euros par an en assurance auto et 153 euros en assurance logement.

(1) Méthodologie de l’étude : enquête quantitative réalisée par YouGov en mai 2022 auprès d’un échantillon de 1 008 répondants représentatif de la population française âgée de 18 ans ou plus.

Malade pendant vos vacances à l'étranger ? Voici combien la Sécu vous a remboursé
Lire aussi :
Où trouver le formulaire s073 ? Vous devez contacter votre ancienne Caisse…