Assurance auto professionnelle

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La loi est claire : tout véhicule en circulation doit au minimum être couvert par une assurance responsabilité civile. Et ce, s’il est conduit sur route, dans un parking privé ou dans un enclos privé. Par conséquent, les entreprises ont l’obligation d’assurer tous leurs véhicules via la responsabilité civile automobile. Qu’en est-il des engins de chantier et de manœuvre ? Qu’en est-il des flottes de véhicules ? Éléments de réponse.

La responsabilité civile auto : une obligation légale

La responsabilité civile auto : une obligation légale

Cette obligation d’assurer les véhicules en circulation permet de couvrir les dommages causés aux tiers : véhicules des salariés et/ou des clients garés également sur le parking de l’entreprise, piétons, cyclistes, etc. sur la route, mais aussi vos collaborateurs ou « objets de confiance » de vos clients ou fournisseurs dans les limites de votre entreprise. En cas d’accident, c’est l’assurance responsabilité civile automobile qui intervient pour indemniser.

Cependant, cette assurance ne couvre pas : Ceci pourrez vous intéresser : ASSUR BP Multirisque Pro.

A cet effet, des garanties complémentaires doivent être levées : bris de glace, vol, incendie, etc. Ou une assurance complémentaire, pour sécuriser votre bien. Il s’agit généralement d’une assurance multirisque professionnelle qui les couvre en cas de dommages causés par un véhicule de société.

Ceci pourrez vous intéresser :
A Noyal-Pontivy, quelqu’un a peut-être demandé conseil à Guillaume Canet pour la…

Assurer les voitures de fonction et de société

Assurer les voitures de fonction et de société

En théorie, c’est au propriétaire du véhicule de s’assurer, au moins auprès d’un tiers. C’est donc généralement à la fois l’entreprise et le loueur de véhicules qui s’occupent de l’assurance responsabilité civile des véhicules de l’entreprise et des véhicules de l’entreprise.

Cependant, cette assurance ne peut couvrir que les déplacements professionnels et non les déplacements privés. Il appartient à chaque chef d’entreprise de prendre une décision concernant la police d’assurance de sa flotte de voitures de société ou de société.

Si, par exemple, l’entreprise prend en charge une assurance responsabilité civile limitée aux déplacements professionnels pour une voiture de société confiée à un salarié, ce dernier doit également souscrire au moins une assurance responsabilité civile pour les déplacements privés effectués avec le véhicule.

Didier Kling, réélu Président de la Chambre Nationale des Conseillers Financiers
Voir l’article :
Didier Kling, déjà président de la CNCEF, vient d’être réélu à son…

L’assurance des engins de chantier et de manutention

L’assurance des engins de chantier et de manutention

Chariots élévateurs, transpalettes, brouettes à distribution automatique, gerbeurs, etc. doit également être assuré. Cependant, son statut, et donc l’assurance requise en cas de dommage, change en fonction de son utilisation.

Pourtant, si les choses paraissent claires et simples sur le papier, dans les faits, les sinistres peuvent susciter bien des débats entre assureurs. C’est pourquoi il est fortement recommandé de prendre en charge les véhicules à moteur (pour les engins d’entretien et/ou de chantier), le fonctionnement de l’assurance responsabilité civile et multirisques auprès du même assureur pour éviter de longs débats d’experts. Et si vous avez plusieurs assureurs, faites la réclamation auprès de chacun d’eux et/ou contactez votre courtier pour des conseils avisés.

L’assurance des flottes de véhicules

L’assurance des flottes de véhicules

Dès qu’une entreprise possède plus de 4 véhicules, elle peut généralement bénéficier d’un contrat d’assurance flotte automobile. Cette formalité lui permet de prendre simplement un contrat et d’en définir les contours, puis d’ajouter ou de retirer des véhicules au fur et à mesure de l’évolution de sa flotte.

Attention toutefois à ne pas considérer une flotte de véhicules de types différents comme une flotte. Si votre entreprise dispose d’une voiture pour le manager, d’une voiture de fonction pour un commercial, d’un fourgon pour les techniciens et de deux engins de manutention pour les mannequins, il paraît difficile de couvrir tous ces véhicules de la même manière. Préférez un contrat flotte pour les voitures de société ou de société, un contrat pour les engins de manutention, etc.

Sachez enfin que si vous créez votre entreprise en franchise, votre gestionnaire de réseau peut vous conseiller sur les contrats à signer, leurs options, etc. et référez-vous également à des courtiers ou à des assureurs partenaires. C’est la grande force de la franchise : le concept que vous adoptez a été testé par la tête de réseau, qui est donc déjà confrontée à la mise en place d’une police d’assurance adéquate. Vous bénéficierez également d’éviter des erreurs ou des coûts supplémentaires.

Aimez-vous cet article? Écris le.

&#xD ;

A voir aussi :
Le Dauphiné Libéré, en tant que responsable de traitement, collecte des informations…

À Lire  Harmonie Mutuelle aimerait travailler avec un courtier