Assurance-chômage: l’extension des règles actuelles ira au Cabinet la semaine prochaine

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Un texte qui ouvre la voie à la future réforme de l’assurance-chômage que souhaite l’exécutif. Le projet, qui prolonge les règles actuelles au-delà du 1er novembre, arrivera la semaine prochaine en Conseil des ministres, a indiqué mardi le ministre du Travail, qui consultera les partenaires sociaux sur la réforme des rémunérations.

Premier texte au menu du parlement début octobre, avec ce projet de loi il est prévu de prolonger le contrat d’assurance-chômage valable jusqu’à fin 2023, issu de la réforme de 2019 – appliquée dès l’automne 2021 en raison du Covid-19 et recours juridiques. qui expire le 1er novembre. « Ce report permet de lancer les concertations nécessaires sur les règles et la gouvernance de l’indemnisation, dont le dispositif actuel ne correspond plus à l’équilibre souhaité entre les partenaires sociaux, l’Etat, l’Unédic et Pôle Emploi », souligne le projet. consulté l’AFP. « Le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres » et « nous saisirons les partenaires sociaux immédiatement après », a déclaré Olivier Dussopt devant l’Université d’été du Medef.

« Règles incitatives »

« Règles incitatives »

Le gouvernement veut notamment faire évoluer les règles d’indemnisation en fonction de la situation de l’emploi. « Nous sommes convaincus que les règles de relance doivent être mises en place, il est tout à fait inacceptable et même intolérable que le taux de chômage soit encore à 7,4% et en même temps il y a un consensus parmi les chefs d’entreprise sur les difficultés de recrutement. Voir l’article : Tout savoir sur AM Direct Debit Management | Info-mag-annonce.com. » , a répété le ministre.

Selon lui, la question du montant de l’indemnisation n’est peut-être pas correcte, mais plutôt les critères pour recevoir une indemnisation complète et la durée de l’indemnisation complète peuvent être la clé de la discussion. « Nous voulons que les partenaires sociaux traitent de cette question de critères », a-t-il ajouté.

À Lire  Trouvez votre assurance moto sur LesFurets.com

Norvège : 8 000 € d'amende pour avoir conduit un scooter électrique en état d'ébriété
A voir aussi :
Posté 25.08.2022 à 13:51, mis à jour le 25.08.2022 à 14:02La Norvégienne…

Négociations avec les syndicats ?

Négociations avec les syndicats ?

S’ils sont tous opposés à la modification de ces règles, les syndicats restent favorables à la négociation sociale si l’Etat leur laisse une réelle marge de manœuvre. « Rendez-nous la main au plus vite », a déclaré Frédéric Souillot, secrétaire général de Force ouvrière, présent à la réunion.

Reste à savoir si des négociations finiront par avoir lieu, le Medef, qui prône l’élaboration de règles d’indemnisation en fonction de la situation économique, s’étant déjà dit convaincu que les négociations échoueraient. « L’ouverture de négociations est inutile car elle n’aboutira pas car il n’y a pas de diagnostic partagé avec les syndicats sur l’impact des règles d’indemnisation sur le rétablissement de l’emploi. Le pays a le droit de reprendre le contrôle », a déclaré lundi le président du pays, Geoffroy Roux de Bézieux.

A voir aussi :
Les mésaventures de ce couple breton qui retrouve sa maison de location…