Assurance habitation : les Français sont satisfaits du traitement de leurs sinistres (enquête Argus/Sedgwick)

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Traitement des réclamations

Lecture d’Argus

Les Français accordent un bon niveau de satisfaction à leur assureur et expert dans le traitement de leurs sinistres habitation, selon une enquête menée par L’Argus de l’assurance avec Sedgwick. S’ils savent faire preuve de discipline et réagir !

Méthodologie

Méthodologie

Dégât des eaux, intempéries, vol ou incendie, les Français ont déclaré près de 3,5 millions de logements à l’assureur l’an dernier, selon les chiffres de France Assureurs. De nombreuses occasions de tester la relation avec l’assureur, même après de nombreuses années de fidélité ! Et il semble que les Français soient généralement satisfaits de la manière dont l’assureur a traité leurs sinistres. C’est ce qui ressort de la recherche menée par L’Argus de l’assurance en collaboration avec Sedgwick.

Les répondants – des particuliers notifiés d’un sinistre au cours des dix-huit derniers mois (56% dégâts des eaux, 16% intempéries) – ont attribué à l’assureur une note de 7,5/10 tout au long du processus et du sinistre, jusqu’à sa résolution. Leur niveau de satisfaction ne diffère pas quel que soit le profil de l’assureur : mutuelle, société ou bancassureur. Autre point important de l’étude : ils sont 91 % à juger les informations fournies par l’assureur sur leur dossier « claires et suffisantes », même si la profession est souvent critiquée pour le jargon et l’illisibilité de la garantie. Lire aussi : RC Exploitation : Comment cette assurance professionnelle vous protège-t-elle ? | L’assurance de comparaison. L’image, cependant, est loin d’être parfaite. En y regardant d’un peu plus près, les personnes interrogées ont estimé que l’assureur peut encore réduire le délai administratif, mais aussi le délai de paiement, souvent compris de longue date.

À Lire  Claudine Schalck : "Les sages-femmes ont droit à la reconnaissance du travail qu'elles font et des services qu'elles rendent"

Autre enseignement de l’étude : les victimes affichent quasiment la même satisfaction (7,4/10) vis-à-vis de l’expert en assurance, dont l’intervention dans l’évaluation des dommages est quasi systématique (sauf pour la valeur non valorisée). Dans le détail, l’expert est récompensé par la note la plus appropriée (7,6/10) lorsque l’expérience se déroule en maison d’assurance, comme c’est le cas dans 65% des cas. C’est « seulement » 7,4/10 quand c’est fait par téléphone. Les répondants ont apprécié la réponse de l’expert : dans 65 % des cas, il est intervenu moins de dix jours après la prise de contact. Seuls 12 % des répondants ont attendu plus de vingt et un jours. Dans 74% des cas, la durée d’intervention de l’expert a été inférieure à une heure, en ligne avec ce que l’assureur attendait dans 81% des cas rencontrés.

Immobile. Comment louer une partie de son logement tout en étant défiscalisé ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Pour gagner un peu d’argent en période de forte inflation, vous pouvez…