Assurance professionnelle : assurer vos biens

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

En tant qu’individus, les professionnels ont tout intérêt à vérifier les actifs de leur entreprise, qu’il s’agisse de stocks, de matériel informatique, de transport, de véhicules ou de fournitures. Synthèse de la solution d’assurance pour couvrir les biens professionnels.

L’assurance multirisque professionnelle

L’assurance multirisque professionnelle

Selon le patrimoine des entreprises, ils sont exposés aux mêmes risques que les particuliers, mais avec les conséquences les plus graves, l’inscription à une assurance apparaît comme nécessaire, voire facultative, pour aider l’entreprise à continuer à fonctionner, même après un sinistre. Sur le même sujet : Assurance-vie : les épargnants en ligne mieux informés sur les frais.

Tous ces biens pourraient être endommagés par un incendie, une inondation ou un dégât des eaux, des actes de dommages matériels, des explosions, des catastrophes naturelles ou des accidents météorologiques, etc. C’est pour cette raison que, pour les entreprises, les compagnies d’assurances ont créé un produit complet : l’assurance professionnelle de la prise de risque professionnelle.

Toutefois, afin que la couverture soit adaptée à la situation particulière de chaque commerçant, artisan ou profession libérale, les compagnies d’assurances proposent une couverture de base et des garanties étendues pour couvrir certains risques.

Par exemple, dans le cas de stocks d’assurance évoluant plus de mois, il peut être judicieux de prendre un contrat modulable, dont les cotisations sont modulables en même temps que les fonds couverts.

Le vol

La question du vol est encore plus grave. En effet, les compagnies d’assurance partent du principe que les entreprises peuvent se protéger contre le vol par des mesures préventives : alarmes, coffres-forts, portails, portes armées, etc.

Ainsi, des conditions de couverture du risque de vol peuvent être fortement imposées aux contrats multirisques professionnels. Cependant, il existe des contrats dédiés.

La garantie complémentaire matériel informatique

Aujourd’hui, la dépendance des entreprises vis-à-vis de l’informatique est très forte. En conséquence, les sinistres causés par les logiciels informatiques peuvent causer de grandes pertes à l’entreprise, voire même l’arrêter de fonctionner. En fin de compte, les indemnités versées par les compagnies d’assurance peuvent être élevées.

C’est pourquoi certaines assurances à haut risque ne couvrent que peu ou pas les dommages causés au matériel informatique. Parallèlement, des polices d’assurances spécifiques ou des extensions de garantie du matériel informatique ont été développées pour couvrir ces risques.

Aussi, selon votre dépendance à l’informatique, il peut être intéressant de se renseigner sur les charges particulières auprès du comparateur ou du vendeur.

Le cas du transport de marchandises

Une fois les marchandises expédiées, elles relèvent des dangers dits communs (accidents, incendie, « eau ») ainsi que des dangers particuliers (vol, émeutes, grèves, terrorisme, guerre, etc.). Cependant, la responsabilité des transporteurs est limitée par la loi, basée sur des normes précises et complexes. Il est à noter qu’en cas de sinistre subi par les marchandises transportées, le transporteur ne pourra payer qu’une fraction de la valeur réelle des marchandises endommagées.

Le cas des marchandises sous température régulée

Les propriétaires de restaurants et d’autres entreprises qui utilisent des équipements thermiques devraient envisager de couvrir ces articles avec une garantie prolongée.

Le Conseil de La Prairie se fait l'écho : 3,2 M$ pour l'usine de filtration
A voir aussi :
Afin de payer les dépenses prévues, le conseil a autorisé l’émission d’un…

L’assurance automobile

L’assurance automobile

Spécifiquement pour les particuliers, l’utilisation de véhicules à moteur nécessite (et c’est obligatoire) l’inscription d’un contrat d’assurance dédié. Attention : il ne s’agit pas de responsabilité civile automobile (couvrant les dommages causés par des tiers) mais d’une assurance automobile qui couvre les sinistres automobiles : accidents, incendie, vol, etc.

Comment bien entretenir et nettoyer l'équipement de la moto ?
Sur le même sujet :
Conseils d’entretien et de nettoyage de ses vêtements motards du blouson au…

La responsabilité civile objets confiés

La responsabilité civile objets confiés

Les vendeurs de véhicules ou les antiquaires, les artisans (tapissiers, réparateurs d’ordinateurs, etc.) que les clients fournissent (machines, meubles, etc.)) biens confiés à leur garde, au même titre que les autres biens de l’entreprise.

Toutefois, ces biens doivent être couverts par un contrat pour les biens placés en responsabilité civile.

Remarque : les biens utilisés pour la location sont généralement couverts par une assurance incluse dans le contrat. En cas d’échec, ils doivent être couverts comme s’il s’agissait d’autres actifs de l’entreprise et non comme des éléments dignes de confiance.

Aimez-vous cet article? Écris le.

& # xD;

Choisir sa trottinette électrique : conseils, critères, guide
Sur le même sujet :
Les scooters électriques sont populaires. Selon une étude de l’Avere-France et Mobivia,…

À Lire  FGAO : un nouveau président