Assurance-vie, immobilier… Que sont les placements d’épargne…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

600 milliards d’euros. Selon Emmanuel Kessler, directeur des articles économiques chez Prisma Media, ce sera de l’argent que les Français gardent sur leurs comptes bancaires, qui ne peuvent être investis. C’est pourquoi le magazine Capital a publié en janvier une extension – dont Europe 1 est partenaire – très dédiée à la question, où l’on obtient des conseils pour bien économiser son argent. Au micro de Yohann Tritz ce jeudi, Emmanuel Kessler résume.

Si de nombreux Français ont du mal à joindre les deux bouts et n’ont donc pas la possibilité d’économiser leur argent, tous ceux qui peuvent le faire devraient envisager cette opportunité, selon l’auteur. « Mieux vaut économiser son argent, ne serait-ce que dans ce compte soi-disant légal, comme le Livret A. Car la vérité, c’est que vous perdrez un peu si quatre’ par rapport au prix du produit, mais vous serez protégé. puisque le taux du Livret A devrait être supérieur à 3 % par semaine », a-t-il rappelé.

Le livret A, la valeur sûre

Emmanuel Kessler énumère ensuite ses options favorites. « Il y a ce qu’on appelle la conservation de la protection. La France y est très attachée et donc, de ce point de vue, les livrets sont un moyen de ne pas trop risquer son argent », explique le médecin. Sur le même sujet : Usain Bolt essaie un vélo personnel et se casse la gueule. La lettre A, majoritairement plébiscitée par les Français, reste une valeur sûre. « Vous pouvez toujours mettre 21.900 euros dedans, exonérés de toutes taxes et cautions », souligne Emmanuel Kessler.

Un compte d’épargne peut également être combiné avec un autre compte d’épargne. « Le livret qui soutient et encourage le développement, le LDDS. Vous pouvez y mettre 12 000 euros, donc c’est sympa ». En particulier, le taux d’inflation est en ligne avec la hausse des taux d’intérêt sur ces placements.

Assurance habitation apprenti - Comparatif et devis gratuit
A voir aussi :
Un apprenti doit-il souscrire une assurance habitation ? Cette obligation n’est pas…

Le retour en grâce de l’assurance-vie 

Et pour les Français, plus intéressés par les investissements à long terme, il y a d’autres pistes à envisager. « Il y a un produit qui revient un peu, il n’a pas été délaissé, mais il est devenu moins attractif, c’est l’assurance-vie. » Emmanuel Kessler souligne les nombreux avantages qu’offre cet investissement. « Un compte d’épargne qui est généralement prêt pour la retraite, et qui permet aussi de transmettre son argent dans de bonnes conditions, au bout de huit ans, il est défiscalisé et l’assurance-vie est exonérée de droits de succession pour un montant cependant très important ».

Enfin, l’immobilier est un investissement très raisonnable, selon Emmanuel Kessler, si vous avez la capacité et étudiez attentivement la région. « Et, n’oubliez pas que même si vous payez aujourd’hui 3% d’intérêts à votre banque, c’est encore la moitié du prix. Alors oui, l’immobilier se finance toujours », ont assuré les professionnels. En 2023, la France n’aura que l’embarras du choix.

Paris s'équipe de trottinettes radars pour surveiller les infractions au stationnement
Voir l’article :
Ces dernières semaines, la communauté des deux-roues de Paris bourdonnait de rumeurs…

À Lire  Changements annoncés au conseil financier