Assurance-vie : peut-on vous empêcher de retirer votre argent ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

(Crédit photo : © Andrii Yalanskyi – stock.adobe.com)

La loi Sapin 2 permet un blocage des rachats d’assurance-vie

La loi Sapin 2 permet un blocage des rachats d'assurance-vie

Adoptée en 2016, la loi Sapin 2 a défrayé la chronique dans le secteur financier. Son article 21 bis, notamment, exprimait des inquiétudes à l’Afer, une organisation de militants, qui parlait d’un système qui « n’est pas responsable entre les gens » et de « questions juridiques ». Cette disposition permet aux assureurs de limiter, suspendre ou retarder la remise en vigueur ou les paiements sur les contrats d’assurance-vie. Afin d’activer ce levier, une sécurité est toutefois prévue : le bloc Sapin 2 peut être utilisé dans des cas particuliers, pour montrer la crise économique de 2008.

Selon de nombreux experts financiers, la crainte d’utiliser l’article 21 bis de la loi Sapin 2 n’est pas fondée pour l’instant. Stellane Cohen, la présidente d’Altaprofits, a expliqué : « En fait, il n’y a pas de risque qui n’existe pas. Lire aussi : Taille du marché de l’assurance moto, analyse du taux de croissance, prévisions jusqu’en 2022-2030 | Bank of Malayan Berhad (Maybank) Malaysia, Alinma Bank of Saudi Arabia, Bank of Melli Iran – Androidfun.fr. Dans le cas d’une situation unique, le HCSF [Haut Conseil de Stabilité Financière, Information du Directeur] aura la possibilité de renforcer certaines mesures. Nous ne sommes pas actuellement dans une situation critique pour la stabilité du système financier ce qui expliquera pourquoi le HCSF a déclenché la règle Sapin 2″. De plus, une telle mesure peut être temporaire et sélectionnée pour 3 mois, renouvelée une fois, soit un total de 6 mois consécutifs de blocs au maximum.

Lisez aussi : Assurance-vie : 6 détails importants à surveiller dans votre relevé annuel

Les SCI permettent-elles d'investir dans l'immobilier par le biais d'une assurance-vie ?
Voir l’article :
Publié hier à 15:11, Mis à jour hier à 15:11NOTRE CONSEIL -…

Les contrats d’assurance-vie ne sont pas (encore) touchés par des retraits massifs

Les contrats d'assurance-vie ne sont pas (encore) touchés par des retraits massifs

Pour l’instant, les entreprises ne constatent pas de grosses ventes sur leurs contrats d’assurance-vie. En revanche, la collecte globale est bonne, ce qui signifie que les déposants ont plus d’argent sur leurs contrats qu’ils n’en retirent. Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne, confirme cette situation : « Pour l’instant, il n’y a pas de début de danger. On ne voit pas de gros flux ».

Tout d’abord, il faut noter que l’évolution du taux du Livret A est très récente, il n’est passé à 2 % qu’au 1er août. Surtout, le rendement de 1,28 % affiché par les contrats d’assurance-vie en 2021 ne concerne que les capitaux investis dans les fonds en euros, ces fonds à capital garanti. L’assurance-vie a un autre aspect, l’unité de compte, qui n’est pas garantie, mais peut donner l’espoir d’un meilleur revenu. Près de 40% des paiements effectués depuis le début de 2022 ont été destinés à ce type de voiture de location, bénéficiant pour la plupart de nombreuses incitations de la part des compagnies d’assurance.

Et Bordelais lance un groupe Facebook pour les utilisateurs de trottinettes électriques
Lire aussi :
Auteur : Charlotte LespritPublié le 08/09/2021. à 12h28. Mis à jour le 09/09/2021.…

Quel rendement pour les fonds euros en 2022 ?

Quel rendement pour les fonds euros en 2022 ?

La monnaie de l’euro n’est qu’à posteriori, c’est-à-dire dans les premiers mois de 2023 pour le salaire versé en 2022. Il ne faut cependant pas s’attendre à de grandes performances, mais à une autre barre. Respectez les taux annoncés. Selon Stellane Cohen, le taux peut descendre à 0,6 ou 0,5 %… sauf si les assureurs décident d’utiliser leur épargne. En effet, chaque année, les entreprises mettent de côté une partie de leurs bénéfices pour pouvoir les redistribuer plus tard à leurs clients, et améliorer le paiement de leurs contrats. Le PPB, Profit Sharing Policy, peut permettre à certains assureurs de fournir jusqu’à 2% de revenu pendant 2 ans.