Assurance voyage : voilà des idées qui vous ont coûté cher cet été

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

PRATIQUE – Avant de partir en vacances, assurez-vous que votre couverture d’assurance voyage est à jour. Dans ce domaine, car les idées reçues ont la vie dure…

Je suis déjà couvert par ma carte bancaire

Je suis déjà couvert par ma carte bancaire

Il n’est pas rare de penser que les touristes français sont couverts pour voyager grâce au contrat d’assurance inclus dans leur carte bancaire. En effet, les cartes bancaires « classiques » ou « Premium » (carte Visa Premium, Mastercard Gold, Visa Infinite. A voir aussi : Diversité au conseil d’administration : le chemin est encore long…) vous couvrent en France mais n’incluent pas forcément une couverture adaptée pour les séjours à l’étranger. La couverture associée au paiement des frais médicaux à l’étranger est souvent minime pour les cartes classiques.

Avec les cartes bancaires « premium », les garanties incluses sont plus avantageuses mais les limites de remboursement sont inférieures à celles d’une assurance voyage internationale spécifique. Par exemple, avec Visa Classic ou Mastercard, le remboursement des frais médicaux est souvent plafonné à 11 000 € par personne. Or, aux Etats-Unis, le coût moyen d’une hospitalisation après un accident ou une chute est de 13 000 €, le plafond peut donc être atteint rapidement, voire plus ! Quant à la carte Visa Premium, elle couvrira les frais médicaux jusqu’à 155 000 euros (contre une assurance voyage spécifique de 200 000-300 000 euros). Quant aux garanties annulation de voyage, indemnisation bagages, retard de transport, elles sont très limitées, voire indisponibles pour les cartes bancaires « entrantes ». Sur les cartes bancaires « premium », il y a ces couvertures mais là encore avec des plafonds plus bas.

Enfin, il est important de savoir que les cartes bancaires appliquent des conditions plus restrictives dans la notion de « famille » et dans le terme « proche ». Dans le cas des cartes bancaires « premium », seuls le titulaire, son conjoint (marié, pacsé) et les enfants à charge fiscale sont couverts. « Soyez prudent dans le cas de couples non mariés, dans le cas de couples non pacsés, ou dans le cadre de familles regroupées. Cependant, si vous partez en voyage avec vos amis. Il ne couvrira pas votre assurance carte bancaire », conseille Catherine Dibouès, Marketing & amp; Numérique par Allianz Partners.

Lire aussi Assurance voyage : Covid-19, Cartes Visa et MasterCard… Des réponses à vos questions clés

vivre avec l'asthme
A voir aussi :
Selon l’Assurance Maladie, l’asthme touche 4 millions de personnes en France. Le…

Je bénéficie de la sécurité sociale

Je bénéficie de la sécurité sociale

Les Français ont de la chance car ils ont un système de protection sociale très avantageux. Ce n’est pas pareil dans tous les autres pays. La nécessité de souscrire une assurance voyage spécifique s’apprécie donc en fonction de la destination choisie. Si vous voyagez en Europe, vous devrez demander votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) 15 jours avant le départ, ce qui vous permettra de bénéficier d’une couverture des frais médicaux en fonction du coût des tarifs locaux. « S’il y a des vacances hors d’Europe, il peut y avoir des accords entre États pour couvrir les frais médicaux, mais ce n’est pas le cas dans toutes les destinations. Et il est courant qu’une partie des frais médicaux engagés sur le site reste à la charge du passager », explique l’avocat en assurance Guillaume Aksil.

Dans les pays où il existe une convention avec la Sécurité Sociale, cette dernière et en complément de votre assurance maladie prendra en charge vos frais médicaux à son échelle. Mais dans de nombreuses destinations (dont l’Europe), les dépenses urgentes (hospitalisation, frais médicaux, examens, frais, etc.) sont interdites. De ce fait, le montant à payer (différence entre le montant total des frais médicaux et les montants pris en charge par la Sécurité Sociale et les mutuelles) est très élevé. « Dans le cas des pays non conventionnés avec la Sécurité Sociale et/ou la mutuelle, si vous ne souscrivez pas à une assurance médicale, tous les frais médicaux ou d’hospitalisation seront remboursés. A votre charge », confirme Catherine Dibouès.

Lire aussi Voyages : « Une assurance congés semble indispensable »

Rome veut nettoyer la jungle des scooters
Voir l’article :
Posté le 25/06/2022 à 09h59Après plusieurs incidents et dégradations du patrimoine, la…

Je peux compter sur mon ambassade

Les ambassades et consulats sont principalement concernés par les nationalités françaises résidant dans le pays d’accueil. Si vous visitez le pays et que vous rencontrez des difficultés, voici ce qu’ils peuvent faire pour vous :

« En revanche, les consulats et les ambassades ne vous apporteront pas de soutien financier direct. Tous les frais liés au rapatriement, à la consultation médicale, à l’hospitalisation, aux frais de justice (caution pénale, avocat) seront toujours à votre charge et ne seront jamais avancés », a prévenu Catherine Dibouès.

Lire aussi Voyage et Covid-19 : comment choisir la bonne assurance ? Notre tableau comparatif

Offre d'assurance professionnelle dédiée aux machines et équipements zéro émission
A voir aussi :
Par l’éditeur, le 21 juin 2022.——————– AVIS ——————– L’Auxiliaire lance une brise,…

La médecine d’urgence ne coûte pas cher

La médecine d'urgence ne coûte pas cher

Le coût des frais médicaux d’urgence à l’étranger est largement sous-estimé par les voyageurs français, habitués à la protection offerte par la Sécurité sociale. « Cependant, il existe de nombreuses destinations où les frais médicaux sont très élevés. Ça se passe en Amérique du Nord ou en Australie, bien sûr, mais pas seulement », a rappelé Catherine Dibouès.

Exemples de frais médicaux pour des destinations touristiques prisées en France (chiffres Allianz Partners) :

Lisez aussi les États-Unis, le Japon, la Nouvelle-Zélande… Ces pays sont préférables pour souscrire une assurance voyage complémentaire

Lire aussi :
Les assureurs proposent des contrats d’assistance protection juridique. Ceux-ci incluent généralement les…

En cas de problème, je serai systématiquement rapatrié en France

En cas de problème, je serai systématiquement rapatrié en France

En cas de problème de santé, même minime, rien ne garantit que vous pourrez sauter dans le premier avion. Même si cela était possible, ce ne serait pas sans frais. Dans de nombreux cas, votre condition médicale nécessite une hospitalisation / immobilisation sur place jusqu’à ce que vous puissiez voyager à nouveau et rentrer chez vous. « Par exemple, on ne peut pas voler avec une entorse ou une jambe cassée, ou juste avec des mesures très précises et un avis médical favorable, sinon la compagnie aérienne peut refuser votre embarquement », explique Catherine Diboues.

Si vous souhaitez prévoir un retour en France pour vous faire soigner et que votre état de santé vous permet de prendre l’avion, changer de billet à la dernière minute entraînera certainement des frais élevés. Et si la carte ne peut pas être changée, vous devrez en acheter une nouvelle au prix fort. Elle vous permet de profiter des garanties d’accompagnement incluses dans la souscription d’une assurance voyage spécifique : faire revenir les médecins en France, payer des frais de transport supplémentaires si vous devez voyager alité, réserver un nouveau billet d’avion si vous ne pouvez pas utiliser le vôtre . , sur le site de votre couverture frais médicaux…

Lire aussi Accident et maladie en voyage : rentrer chez soi ou se faire soigner sur place ?

Attraper le Covid en voyage n’a pas d’impact

En plus de permettre l’accès à des pays jugés obligatoires, l’assurance Covid est fortement recommandée, car elle permet de couvrir les frais médicaux en cas de contamination à l’étranger. « Nous savons désormais que les effets du virus peuvent conduire à une hospitalisation en réanimation dans les cas les plus graves. Donc c’est très utile de souscrire une assurance Covid », a expliqué Guillaume Aksil. La liste des garanties est longue : téléconsultation médicale 24h/24, prise en charge de tous les frais médicaux liés au Covid, prise en charge des frais d’achat d’une nouvelle carte de retour (en cas de retard dû au Covid), prise en charge des surcoûts (hébergement, restauration) en cas de quarantaine avant retour en France…

Avant votre départ, nous vous invitons à prendre connaissance de l’évolution de la situation épidémiologique liée au coronavirus et des mesures sanitaires en vigueur dans le pays de destination. Ces informations sont régulièrement mises à jour dans la rubrique « Conseils de voyage » du site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et sur notre carte.

Lire aussi l’attestation d’assurance Covid-19, la nouvelle clé de voyage

À Lire  Mode de vie | Une opportunité de reprendre le contrôle financier