[Astuces] Assistance énergétique – Que pouvez-vous faire ? Nous sommes clairement éco-pédale !

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Vous l’avez peut-être lu ou vu arriver, ce forum mis en ligne le dimanche 26 juin 2022 dans JDD1. Tribune en ce que 3 patrons de l’industrie de l’énergie prennent la parole pour nous inviter à modérer notre consommation d’énergie. Car « le prix de l’énergie menace notre cohésion ». Bien sûr, il y a aussi le discours d’Emmanuel Macron le 14 juillet, il appelle à une certaine sobriété énergétique. Comment pouvons-nous économiser de l’énergie? Nous avons quelques petites idées sur la mobilité pour vous aider à démarrer. Parce qu’il faut bien commencer. Allez, l’Eco Pedal.

La tribune en substance

La tribune en substance

Il est signé par Catherine MacGregor, Directrice Générale d’Engie, Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF et Patrick Pouyanné, Président-Directeur Général de TotalEnergies. Bref, ils tirent la sonnette d’alarme. Le prochain hiver sera chaud. Enfin, à chaud, on va surtout cailler. Sur le même sujet : Les meilleures astuces de grand-mère pour déboucher les toilettes !. Parce que les stocks de matières premières énergétiques sont faibles. La matière première coûte également une boîte. Et puis Catherine, Jean-Bernard et Patrick ont ​​peur de ne pas pouvoir répondre à la demande.

Et parce qu’ils ne peuvent pas contenir les prix. Alors, en bons pères et mères, ils nous mettent en garde et nous invitent dès maintenant à adopter de bonnes habitudes. Sympa, ils nous informent : « Même la hausse des prix de l’énergie qui découle de ces difficultés [….] a un impact trop fort sur le pouvoir d’achat des familles. » Ne soyons pas trop mauvais. L’appel à la sensibilisation ne se limite pas aux individus. Ils appellent à « une coopération (qui) sera pleinement efficace sous l’égide des services publics et avec l’aide des collectivités, des acteurs économiques et de nos concitoyens ».

Cigarettes électroniques : en finir avec le tabac ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Le succès de ces e-cigarettes auprès des jeunes est préoccupant. Ces produits,…

Économies d’énergie, la bonne nouvelle

Économies d'énergie, la bonne nouvelle

Dans cette tribune, Catherine, Jean-Bernard et Patrick veulent « s’engager pour un programme de plus grande efficacité énergétique et une chasse aux déchets nationale ». Ils réclament un effort qui « doit être direct, collectif et massif. Chaque geste compte ». Ils le savent aussi et nous le rappellent « Et ne vous y trompez pas : économiser l’énergie, c’est augmenter le pouvoir d’achat et aussi réduire les émissions de gaz à effet de serre ». La bonne nouvelle est là. Consommer moins d’énergie, c’est réduire les émissions de gaz à effet de serre, ils en sont conscients et ils le disent.

Conseils pour la restauration de la plomberie
Sur le même sujet :
Vous pouvez maintenir l’état des tuyaux d’un terrain ancien en programmant des…

Pendant ce temps là

Pendant ce temps là

Le rachat de crédit est-il une solution à l'endettement ?
A voir aussi :
En raison de difficultés, de nombreux emprunteurs sont incapables de payer toutes…

Alors on fait quoi pour faire des économies d’énergie ?

Alors on fait quoi pour faire des économies d'énergie ?

On peut vous dire de manger moins de viande, de manger des produits locaux, d’arrêter de voler, de vous laver moins souvent et de pisser sous la douche (si vous avez choisi de vous doucher tous les trois jours, ne vous retenez pas tout ce temps, ce n’est pas bon pour votre un rein). On pourrait le dire, on pourrait même l’écrire. Me Weelz ! est plus une question de vélo que d’économie d’énergie. Les économies d’énergie réalisées en pédalant en sont une conséquence, une sorte de cadeau Bonux (pour ceux qui n’ont pas la référence (vous les jeunes)). Alors on pédale. Nous avons même des éco-pédales.

Le concept de conduite écologique est proposé aux conducteurs de véhicules automobiles. Et pourquoi ne pouvons-nous pas appliquer ses conseils au cyclisme ? Voici quelques conseils d’éco-pédalage qui sont également bons pour maintenir votre pouvoir d’achat.

Hérault : DJ Plomberie, le roi des tutos pipe, a récupéré sa chaîne sur YouTube
Sur le même sujet :
La chaîne YouTube de DJ Plomberie est de retour. Après quelques jours…

Pourquoi éco-pédaler ?

Pourquoi éco-pédaler ?

Préserver les périphériques et consommables de son vélo. Plus vous adopterez d’éco-pédalage, moins vous transporterez de plaquettes de frein, de pneus, de chaîne, de batterie (pour les UAE). Éco-pédalage pour entretenir le conducteur. Moins de calories consommées signifie moins de calories à avaler, moins d’eau à avaler. Aussi, comme on l’a rapidement évoqué, éco-pédales c’est consommer moins, donc c’est aussi maintenir son pouvoir d’achat.

10 Conseils pour un bon éco-pédalage (inspirés des conseils d’éco-conduites pour les automobilistes)

Conseil n°1 : Alléger son vélo

Un jo. Plus votre vélo est léger, plus il est facile à déplacer et moins vous dépensez d’énergie pour porter du poids. Les solistes automobiles ne l’ont pas encore compris. Ils déplacent un véhicule d’une tonne (souvent 1,5T) pour déplacer leurs 75 kilogrammes. Quant aux automobilistes, il n’y a aucune raison de ne pas l’appliquer à votre vélo. N’oubliez pas, avec ou sans assistance électrique, tout poids supplémentaire est une consommation d’énergie.

À Lire  Immobilier : Il devient plus facile d'estimer le prix d'un bien

Pas de pluie prévue aujourd’hui, rangez le pantalon imperméable dans l’armoire. Pas de rhume prévu, rangez le gilet dans l’armoire. Oui, cela demande un peu d’organisation et d’attente. C’est le prix à payer pour l’éco-pédalage. Mais n’économisez pas vos lumières. Ce serait bête de rentrer comme un ninja car l’apéro s’est transformé en after. L’éco-pédalage n’est pas une mauvaise chose.

Conseil n°2 : Préparer son itinéraire

Être efficace. Du point A au point B le plus directement possible. Amusant, aujourd’hui la plupart des villes proposent cette option à vélo avec l’autorisation des compteurs vélo. De plus, pour rappel, une ville ayant déménagé en zone 30, les routes sont automatiquement considérées comme autorisées pour le mauvais sens de circulation, sauf indication contraire.

En dehors des villes, cette voie « directe » est souvent monopolisée par les véhicules à moteur. Alors laissez-les se croiser, prenez le chemin des écoliers, ce sera plus buccal. Finalement, ce conseil a pourri. Au diable un plan pour un trajet quotidien. Parce que le vélo est le seul moyen de transport avec lequel nous aimons faire un détour. C’est un plaisir et un privilège. Par contre, l’ecopedal l’est encore plus lorsque vous faites un détour. C’est une sorte de compensation énergétique. L’éco-pédalage continue encore et encore.

Conseil n°3 : Gonfler ses pneus régulièrement

De manière régulière, cela signifie au maximum toutes les 2 semaines. Chaque semaine c’est encore mieux. Sous des pneus gonflés, vous serez littéralement coincé sur la route. Ils absorbent également l’énergie transmise par vos jambes avant qu’elles ne passent par le mouvement giratoire de la roue. Sans compter qu’il est plus susceptible de crever sous des pneus gonflés, il risque de venir dans une courbe un peu raide de la jante. L’éco-pédalage signifie également plus de sécurité.

Conseil n°4 : Utiliser des rustines

A chaque fois que nous sortons nos spots sur la route, nos compagnons du jour sont sceptiques. « Vous utilisez son truc ? Accrocher un patch c’est facile, il suffit de respecter le temps de séchage de l’adhésif néoprène. Il ne faut donc pas appliquer le patch juste après l’application de l’adhésif (NDLR : procédé de vulcanisation).

Attendre 3 à 5 minutes selon la température du jour. Promis ça marche. Par expérience, un tube qui a 5 patchs (ou presque), on estime qu’il est temps de le changer. (Parfois on le change au préalable, si le trou est vraiment mal placé ou très grand, parfois il tient 7 cases). Éco-pédalage jaillissant.

Conseil n°5 : Anticiper les freinages

Soyez cool sur votre vélo, jetez un coup d’œil. Vous voyez le feu rouge, levez la tête, glissez sur votre zone comme un paquebot essayant d’entrer dans la lagune de Venise. Si vous connaissez l’intersection, regardez les panneaux piétons. Si le petit type vert clignote dans votre œil, il ne faudra pas longtemps avant qu’il ne devienne rouge. S’il passe au rouge, dans 3 ou 4 ou 5 secondes (selon la largeur de la route que vous avez à traverser) votre feu doit passer au vert.

Moins vous freinez, moins vous usez vos plaquettes (ou plaquettes) (cqfd). Moins vous « stop and go », moins vous utilisez la mécanique pour redémarrer la machine. Pas besoin de se rappeler, évitez de glisser. Oui c’est marrant de glisser, d’entendre le cri de tes pneus, enfin bon dieu tu n’as plus 12 ans. L’éco-pédalage est une affaire sérieuse.

Conseil n°6 Soulagez vos cassettes

La cassette est le petit pignon de votre roue arrière. Plus vous êtes sur le plus petit (celui de droite, le plus éloigné de l’axe de la roue), plus le pignon dont vous disposez est grand. Ce petit pignon doit être utilisé lors du lancement. À partir d’un arrêt, pendant que vous êtes sur les petites dents, tirez sur vos jambes. Et plus vous tirez sur le mécanisme, plus vous le portez.

Si vous utilisez un appareil à assistance électrique, ne vous y trompez pas. Ce sera doux dans vos mollets mais beaucoup de stress dans le moteur et la mécanique. Choisissez donc de meuler (mettez donc votre chaîne sur un pignon plus grand, plus près du centre de votre roue). Vous prolongerez la durée de vie de votre transmission (cassette, chaîne, plateau) et vous prolongerez également la durée de vie de vos genoux. L’éco-pédalage est bon pour la santé.

Conseil n°7 : Ne pas croiser votre chaîne

Vous ne comprenez rien sous ce conseil n°7 ? Nous ferions un dessin pour vous, mais nous sommes nuls en dessin. Un collier est une pièce métallique. Plus cela fonctionne dans l’axe (donc dans la ligne) moins vous définissez de restrictions. Sur votre vélo, vous pouvez avoir 2 (voir 3) plateaux à l’avant (sur le support inférieur) et 3 (jusqu’à 12 pistes de bowling différentes) à l’arrière. Pour croiser votre chaîne, positionnez-la sur le côté gauche au niveau des pédales et à droite au niveau de la roue arrière (ou inversement). Il y a une torsion à l’imposer. Les liens n’aiment pas travailler sous la contrainte. Ils détestent que vous ayez une vitesse trop élevée (voir Astuce n°6).

À Lire  Comment évaluer votre bien ?

De plus, parce que votre chaîne fonctionne de manière torsadée, elle frotte plus fort sur vos pignons et plateaux. Ils frapperont donc plus vite. En résumé, soyez conscient de votre mélange de choix entre plaque et cassette pendant que vous roulez. L’éco-pédalage n’est pas une mince affaire.

Conseil n°8 : Moins utiliser les applis de guidage ou d’enregistrement de vos performances

Les centres de données consomment une énergie folle et inattendue. Par exemple, les serveurs doivent être constamment actualisés. Ils ont besoin de climatisation si vous êtes dans un climat tempéré. Si vous n’êtes pas convaincu, nous vous invitons à lire, entre autres, ce livre de Guillaume Pitron « Voyage au bout d’un like ».

Aussi, honnêtement, à quoi ça sert de faire tous vos petits déplacements au quotidien ? Pour savoir exactement combien de kilomètres parcourus par semaine, par mois, par an ? Si vous avez ces informations, qu’en faites-vous ? Vous considérez-vous comme l’insigne du motard du mois ?

Quand vous le faites pour gérer l’entretien de votre vélo, pensez-vous que le problème réside vraiment dans le kilométrage ? Une autre façon de vérifier l’état de votre vélo et de ses composants est de le vérifier visuellement. Et si vous n’y connaissez rien, vous trouverez un ami, un collègue, un membre de la famille qui le fera pour vous. Sinon il y a aussi la mécanique. Et ce qui plait dans le monde du cyclisme, c’est que le garagiste vélo ne rime pas avec le garagiste tordu. L’éco-pédalage signifie étendre votre doigt du milieu sur les données. Aucune insulte aux Smart City Gurus.

Conseil n°9 : Baisser la tête

Évidemment, plus vous descendez, plus vous améliorerez votre CX, votre aérodynamisme. La résistance de l’air est l’ennemi numéro un du cycliste (selon les GCUM). Si vous ne nous croyez pas, inscrivez-vous à la Coupe du monde contre le vent (ça se passe aux Pays-Bas). Vous comprendrez rapidement. Bien sûr, ce conseil est un peu extrême. Ce n’est pas tous les jours sur votre vélo d’essayer de battre le record de l’heure. Au lieu de cela, tenez-vous en à l’idée générale. L’éco-pédalage n’est pas non plus l’armée, monsieur.

Conseil n°10 : A VAE, baisser l’assistance d’un cran

Si vous suivez tous les conseils ci-dessus, vous devriez pouvoir moins charger la batterie de votre Bicloune. Amusez-vous à rouler avec le niveau d’aide à un niveau bas car vous êtes à l’aise. Oui on écrit « s’amuser » et non « s’encombrer » car cela doit rester un jeu et une joie.

En faisant cela, nous parions que vous obtiendrez un gain de 20 à 30% sur la durée de vie de la batterie. Elle t’a emmené jusqu’à 100 km ? Maintenant, c’est 120, peut-être même 130 km. Essayez de battre votre record d’autonomie (et ce n’est pas dramatique de se retrouver avec une batterie à plat). L’éco-pédalage est aussi amusant.

Conseils 11, 12 etc

On pourrait ajouter d’autres conseils pour de bonnes éco-pédales. Comment nettoyer régulièrement sa transmission (chaîne, dérailleur, cassette, plateau). Utilisez de la cire au lieu de l’huile pour lubrifier votre collier. Lampes à dynamo préférées, sinon rechargeables via USB. Dans tous les cas Interdire les feux de batterie. Vous pensez peut-être à d’autres conseils, partagez-les dans les commentaires à la fin de l’article.

Eco-pédaler pour sauver la planète ?

Soyons clairs. Pédaler ou même éco-pédaler ne suffira pas à sauver la planète. Pipi sous la douche aussi. Pédaler sous la douche ? À voir. L’idée de ce post n’est absolument pas de se juger. Il ne s’agit pas non plus de décerner un prix aux cyclistes les plus prestigieux.

Notons également que la majorité de nos lecteurs sont des cyclistes convaincus. Les personnes qui utilisent beaucoup leur vélo au quotidien. Il arrive que nous accueillons aussi régulièrement des soi-disant néo-pratiquants, ou parfois des personnes viennent nous rendre visite qui cherchent des solutions pour s’initier au vélo. Les cyclistes convaincus connaissent les avantages économiques du vélo. Ceux qui arriveront découvriront que le vélo est un moyen économique de se déplacer, un outil pour maintenir son pouvoir d’achat.

Un Raymond qui pédale écologiquement pour son plaisir est-il moins digne qu’un cycliste qui pédale pour se rendre au travail ? Serait-ce en principe parce que le Raymond avec qui il se promène pendant son temps libre quand l’autre va travailler ? Comme s’il y avait de bonnes ou de mauvaises raisons de pédaler. Bonnes ou mauvaises façons de pédaler.

Enfin, l’idée n’est pas de faire de l’omo ad et de le laver plus blanc que blanc (pour les jeunes qui n’ont pas la référence). L’idée est de vous dire, pédalez comme bon vous semble, vous avez fière allure sur vos vélos. Par ailleurs, on se demande quelle est la politique de mobilité cyclable de TotalEnergies, Engie et EDF ? Combien de voitures de société pour combien de vélos de société ? Kaz, JB, Pat, vous êtes plutôt éco-pédale ou rétropédalage ?

1 Il y a les larmes à voir. Bien sûr, si vous acceptez les cookies, vous pouvez les lire.2 Source : Ministère de l’Ecologie (sic) 3 Source, la Tribune4 Si vous n’avez pas la ref, c’est que vous n’avez pas d’enfant.