Attaque à Dnipro, 60 000 morts liés au Covid-19 en Chine…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Si vous n’avez pas suivi l’actualité, voici ce qui s’est passé ces dernières quarante-huit heures.

En Ukraine, le bombardement d’un immeuble à Dnipro a fait 30 morts

Les secouristes se sont affairés ce week-end à retrouver des survivants dans les décombres d’un immeuble à Dnipro, dans l’est de l’Ukraine, à la suite d’un attentat à la bombe la veille qui avait fait 30 morts, 75 blessés et « plus de trente personnes » portées disparues. Lire aussi : Toute la santé va à l’ARS | Agence Régionale de Santé de Bretagne. Selon la présidence ukrainienne, à la suite de cette attaque, entre 100 et 200 personnes se sont retrouvées sans abri, et environ 1 700 habitants de Dnipro se sont retrouvés sans électricité ni chauffage.

Samedi, des attentats ont également eu lieu dans plusieurs régions d’Ukraine, dans les oblasts de Kyiv, Kharkiv, Zaporijia et Mykolaïv. Dans le sud, à Kryvyi Rih, une personne a été tuée et une autre blessée dans la destruction de bâtiments résidentiels. Les frappes russes ont également touché les infrastructures énergétiques à Kharkiv et Lviv, selon les autorités ukrainiennes. Après les derniers bombardements, ils ont décidé de couper l’électricité dans la plupart des oblasts, a déclaré le ministre de l’Énergie.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a déclaré samedi qu’il s’était engagé à fournir à l’Ukraine des chars Challenger 2. L’annonce a provoqué une réaction de la diplomatie russe, affirmant que cette livraison d’armes « ne précipitera en rien la fin des hostilités militaires, mais les intensifiera, faisant de nouvelles victimes.

Sur le même sujet :
France, Paris – En tant que chefs d’État, ministres et négociateurs, mais…

En Chine, les autorités reconnaissent 60 000 morts liées au Covid-19

Pour la première fois depuis la levée des restrictions liées à la politique zéro-Covid de la Chine, les autorités sanitaires du pays ont publié samedi un rapport sur le nombre de décès liés à la maladie sur le territoire national. Entre le 8 décembre 2022 et le 12 janvier 2023, 59 938 personnes sont décédées des suites de l’épidémie, directement des suites d’une insuffisance respiratoire liée au Covid-19 (pour 5 503 d’entre elles), ou du fait d’une comorbidité (pour 54 435 autres).

L’information a été publiée par Jiao Yahui au nom de la Commission nationale de la santé et ne prend pas en compte les décès enregistrés en dehors des installations médicales. Xi Jinping a décidé début décembre de mettre fin à la politique zéro Covid du pays, sur fond de contestation sociale, suite à d’importantes restrictions sanitaires dans plusieurs régions du pays.

À Lire  Chaleur et voiture : 4 conseils pour voyager serein

Lire aussi :
Corse-du-Sud AJACCIO Pharmacie du Port, Port 109 Cours Napoléon 04 95 22…

L’Iran exécute un binational britannique accusé d’espionnage

L’Iran a annoncé samedi qu’Ali Reza Akbari, un irano-britannique accusé d’espionnage, avait été pendu. Sans fournir aucune preuve, Téhéran a accusé Ali Reza Akbari, qui travaillait au ministère iranien de l’Intérieur, d’être un espion pour l’agence de renseignement britannique MI6. Son exécution a eu lieu trois jours après que la justice iranienne a prononcé la peine de mort.

Cette exécution est « un acte barbare qui ne restera pas sans réponse », a réagi samedi le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly. Le Royaume-Uni a annoncé avoir placé sous sanctions le procureur général iranien Mohammad Jafar Montazeri pour souligner le « dégoût » de Londres face à l’exécution d’Ali Reza Akbari. La France, par l’intermédiaire de son ministère des Affaires étrangères, a « condamné dans les termes les plus fermes l’exécution d’Ali Reza Akbari en Iran ». De même source, il a été déterminé qu’à la demande du ministre, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Iran à Paris a de nouveau été convoqué samedi.

Sur le même sujet :
Comment connaître facilement la taille de la bagueQue ce soit pour célébrer…

Au Pérou, le gouvernement décrète l’état d’urgence

Samedi, le gouvernement péruvien a imposé l’état d’urgence dans la capitale Lima et dans plusieurs autres régions en raison de manifestations contre le président Dina Boluarte, qui ont fait au moins 42 morts en cinq ans dans le pays. Cette mesure, en vigueur depuis trente jours, autorise l’intervention de l’armée pour maintenir l’ordre et entraîne la suspension de plusieurs droits constitutionnels, tels que la liberté de circulation et de réunion et l’inviolabilité du domicile, selon le décret officiellement publié le samedi soir. journal El Peruano.

Accès illimité à tous nos contenus à partir de 4,99€ par mois au lieu de 9,99€

Outre la capitale, les départements de Cuzco et de Puno (Sud) sont sous état d’urgence, tout comme le port de Callao, près de Lima, entre autres. Plus d’une centaine de barrages routiers ont bloqué samedi la circulation dans tout le Pérou, principalement dans le sud, épicentre des manifestations, mais aussi autour de Lima. Les autorités ont cependant rouvert samedi l’aéroport international de Cusco, qui est vital pour le secteur touristique péruvien.

Voir l’article :
Tout était probablement mis en scène. Dans la nuit de mardi à…

L’inspection générale du sport émet un signalement à la justice pour « outrage sexiste » au sujet de Noël Le Graët

Selon les informations du Monde, la mission de l’Inspection générale de l’éducation, des sports et de la recherche, qui est chargée de mener un audit au sein de la Fédération française de football (FFF), a transmis vendredi un rapport à la justice. Concernant Noël Le Graët au titre de l’article 40. Dans le code de procédure pénale, qui oblige « toute autorité établie, tout fonctionnaire ou fonctionnaires, dans l’exercice de leurs fonctions », à dénoncer les crimes ou délits dont ils ont connaissance. Le même jour, les inspecteurs ont informé le président de la FFF de ce signalement.

À Lire  Chaleur : Shawinigan agrandit l'ouverture de ses piscines extérieures

L’audition de l’agent Sonia Souid le 10 janvier a conduit les inspecteurs à signaler des faits potentiellement pénalement répréhensibles, qualifiés d' »outrages sexistes », au parquet de Paris. Le visage nu, Mme Souid a rapporté dans L’Equipe le 9 janvier, ainsi qu’au micro de BFM-TV, les appels, messages et invitations à dîner pointus et tendance du patriarche du football français. A l’issue de cette audition, plusieurs anciens salariés de la FFF et sa directrice générale Florence Hardouin ont fourni des informations complémentaires aux inspecteurs qui, avant cet interrogatoire, n’avaient connaissance d’aucun élément justifiant un signalement. Jusqu’à présent, une soixantaine de personnes ont écouté.

Israël Manifestation contre le gouvernement de Netanyahu à Tel Aviv

retraites Elisabeth Borne assure que les plus frugaux seront « les moins inquiets » du recul de l’âge de la retraite.

Brésil Anderson Torres, l’ancien ministre de la Justice de Jair Bolsonaro, a été arrêté

LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE. De nouveaux documents classifiés découverts au domicile de Joe Biden

République tchèque Petr Pavel et Andrej Babis s’affronteront au second tour de l’élection présidentielle

Coupe du monde de handball. Sans forcer, les Bleus écrasent l’Arabie saoudite

Football. En Angleterre, Manchester United a renversé le derby et s’affirme comme prétendant au titre

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, smartphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Et si vous continuiez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera lié à ce compte.

non Vous pouvez vous connecter à votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

Votre abonnement ne vous permet pas de lire cet article

Pour plus d’informations, veuillez contacter notre service commercial.