AU PALAIS Accident de la route : Luca, 15 ans, tué le jour de …

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Une famille italienne avait pris la route la veille pour rejoindre le Portugal. Ce 2 août 2018, après-midi, le temps du bonheur familial et des vacances va virer au problème. Le poids lourd lozérien de 23 ans est responsable de l’accident.

Il est 12h10. le 2 août 2018 sur la route A54, près de Caissargues sur la route Arles-Nîmes. Les panneaux de signalisation indiquent une circulation lente et normale, nous roulons comme un accordéon. La famille italienne roule ce jour-là et à cette heure-là comme tous les conducteurs qui empruntent cet axe de circulation principal « entre 10 km/h et 15 km/h », selon le président du tribunal correctionnel, Jérôme Reynes. Le camping-car est dans la voie de droite, avec les parents devant la voiture et les deux enfants à l’arrière, la sœur aînée et Luca, qui a 15 ans. C’est l’image ultime du bonheur. Quelques secondes plus tard, c’est l’explosion : un poids lourd chassé par un chauffeur de Lozère fracasse la voiture familiale.

Les parents ont été blessés devant la voiture, les enfants ont été jetés. La sœur sera sauvée, mais il ne reste plus rien pour Luca, 15 ans, un jeune homme qui aime le sport et la montagne. « On a ressenti comme une explosion, une sensation étrange, comme le silence du silence », témoigne avec beaucoup de respect la mère de famille qui a appris que son fils était mort avec un témoin à l’extérieur de la voiture. « Mon mari criait que Luca est mort, Luca est mort. Je me suis retournée et j’ai vu mon fils sur la route », poursuit cette mère. « C’était un aîné heureux, notre famille était heureuse », poursuit la mère, enseignante dans un collège italien.

À Lire  Les meilleurs endroits pour réserver votre séjour en camping

C’était le moment du départ en vacances

« C’était partir en vacances, c’est la joie parfaite de laisser sa famille pour du temps libre avec les gens qu’on aime », imagine le conseil des victimes, Mme Isabelle Mimran. « Ce bonheur complet finira en enfer avec cet accident, le chauffeur de ce poids lourd est le seul coupable. Voir l’article : Découvrez les premières images de « Ma vie en camping-car », le…. Il a plusieurs tonnes dans les mains, il approche de la limite de vitesse. Et comme une bombe il va détruire la voiture devant », ajoute l’avocat pénaliste de Nîmes.

A voir aussi :
Le mardi 17 janvier 2023 à 21h10, W9 vous propose de découvrir…

L’erreur humaine à l’origine de l’accident

« Il roule à 90 km/h alors que d’autres sont debout sur cette autoroute, au volant d’une arme de destruction massive, il roule sans faire attention. Ce qui a causé cet accident, c’est une erreur humaine et rien d’autre », a déclaré le procureur Stéphane Bertrand. « L’accident est lié à un moment d’inattention mais à une éternité d’indifférence », poursuit le procureur qui dit être en prison pour quatre ans et le mandat d’arrêt contre le prévenu qui ne s’est pas rendu à son procès. Au cours de l’enquête, le chauffeur a avoué qu’il cherchait un stylo dans l’habitacle, puis un pull au fond de sa cabine.

Voyages d'affaires : quelles entreprises sont les plus décarbonées ?
Voir l’article :
Transport et ONG Environnement ont pour la première fois évalué 230 entreprises…

Pour les victimes, comme pour le conducteur du camion les dépistages sont négatifs

Le plaignant était déjà connu pour d’autres crimes liés à son comportement. Défendu mardi 3 janvier, au dernier moment, par Me Baptiste Scherrer, le prévenu absent écopera de trois ans de prison dont deux avec sursis. La peine est bien réduite par rapport à ce qui est requis. Il a également une interdiction de conduire permanente et son permis a été révoqué pour un an.

À Lire  Polémique autour du déplacement à Saint-Malo d'une délégation de l'ACRL : le président dément

Lire aussi :
En octobre 2021, la Compagnie du Ponant a lancé le Commandant-Charcot, un…