Au Vimeu, Jean-Pierre Parmentier est un artiste aux multiples facettes

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Jean-Pierre Parmentier expose actuellement ses œuvres au centre Viméo de Friville-Escarbotin (Somme). Le peintre et sculpteur s’inspire du Vimeu et de ses voyages à travers le monde.

Originaire de Béthencourt-sur-Mer (Somme), Jean-Pierre Parmentier est né le 3 décembre 1945, juste après la Seconde Guerre mondiale. Ébéniste et menuisier, il garde un bon souvenir de sa carrière. « C’est bien loin d’il y a 35 heures alors, » dit-il amusé. Il travaille actuellement au projet de ses mémoires qui ont marqué sa longue carrière.

Son atelier à l’arrière de la maison familiale est en train d’être rangé. « Les nombreux souvenirs remontent à la surface… Cet atelier a une grande valeur sentimentale », dit Jean-Pierre, nostalgique.

Ce septuagénaire qui vit à Feuquières-en-Vimeu (Somme) peint depuis « une bonne décennie ». Il pratique la peinture à l’huile au pinceau, la sculpture sur bois et travaille la pierre de Saint-Maximin (Oise).

La beauté de notre Vimeu et l’authenticité de ses habitants est une source d’inspiration pour Jean-Pierre, dont la réputation a grandi au fil de ses expositions. L’ambiance de ces moments de partage est un joli symbole d’un territoire rural où le talent artistique est omniprésent.

Le peintre réalise ses toiles sur modèle photographique, des paysages capturés en vacances lors d’un voyage à travers la France et le monde entier avec sa femme, au volant de leur camping-car. Couchers de soleil sur la mer, paysages automnaux colorés ou pays africains, l’inspiration peut être partout.

Quant à ses sculptures, il les réalise dans des morceaux de sapin, de chêne ou de tilleul, « qui marchent bien parce qu’ils sont très doux ». Il est même arrivé que ce couple amoureux de la nature, lors d’une promenade, se soit rendu près de la source du Mont Ventoux, un morceau de bois flotté qu’il a peint et transformé en vipère. Quant à la pierre, il achète quelques blocs ou récupère des chutes dans un atelier du Ponthieu, ou directement de temps en temps dans la carrière de Saint-Maximin.

À Lire  Cenote Mexique : les 5 plus beaux à visiter

Il souligne : « Dans ma carrière, je n’ai participé qu’à une seule compétition à Toulouse lors d’un séjour en vacances. Je ne participe à des expositions qu’environ quatre fois par an, afin de partager ma passion avec d’autres artistes ou d’échanger avec des visiteurs. J’ai la chance d’avoir un contact facile. Récemment, j’ai même reçu une commande par les réseaux, en pleine période Covid, d’une statue envoyée en Suisse : Le père et l’enfant. »

Dans son atelier, Jean-Pierre se sent calme, paisible. Il respire la tranquillité.

L’artiste expose son travail du 1er au 18 décembre au centre aquatique Viméo à Friville-Escarbotin.

Cet article vous a-t-il été utile ? Notez que vous pouvez suivre L’Éclaireur du Vimeu dans la rubrique Mes actualités. En un clic, après inscription, vous verrez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.