Augmentation mammaire : une intervention féminine recherchée ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’augmentation mammaire peut être l’une des choses les plus populaires chez les femmes. Cet article vous en dit plus.

Selon de récents sondages en France, 40% des Français ont déjà envisagé la chirurgie pour corriger les imperfections corporelles. De manière générale, les études menées ont montré que le type d’intervention demandé était différent, selon le sexe notamment. Quant aux hommes, les procédures de correction de la calvitie, les opérations d’épaississement du pénis et d’élimination des rides passent en premier, l’augmentation mammaire, le lifting des seins et la liposuccion sont plus populaires auprès des hommes. Rapide vue d’ensemble!

L’augmentation mammaire avec implants

C’est l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus demandées par les femmes. L’augmentation mammaire (qui peut être réalisée par des centres de chirurgie esthétique) est une procédure qui augmente la taille des seins, de sorte que la poitrine devienne plus belle et plus ferme. A voir aussi : [Images] Rares. Terreur nocturne pour ce couple du sud de la Manche : leur maison se fait réveiller par… un chien. Cependant, sa réussite passe par le respect d’une procédure bien définie, dans laquelle différents gestes doivent être réalisés dans une zone précise, par un chirurgien. Dans un premier temps, cette dernière s’intéressera également aux antécédents médicaux de la patiente afin d’être sûre que l’augmentation mammaire sera sans danger pour elle.

Après cela, il sera temps de décider avec le médecin du type d’implants qui seront posés lors de l’augmentation mammaire : ronds ou anatomiques. Mais aussi leur taille ! Ces décisions sont importantes et doivent être prises avec beaucoup de prudence car elles en déterminent les conséquences. De plus, afin de se préparer à une future chirurgie mammaire, la patiente rencontrera également un anesthésiste qui décidera, en concertation avec l’agent d’augmentation mammaire, du type d’anesthésie adapté à la chirurgie envisagée. Enfin, lorsque toutes ces étapes seront franchies, une date sera fixée en fonction de la présence de l’opérateur et du patient.

Techniquement, l’augmentation mammaire avec implants est réalisée en plaçant des prothèses mammaires dans le sein, réalisées sous la forme de capsules en élastomère scellées. Brièvement, après la chirurgie, le chirurgien fera une incision dans la poitrine et les implants y seront placés. Si les modèles d’augmentation mammaire sélectionnés sont en silicone, ils sont prêts à l’emploi. En revanche, si le patient choisit de poser des implants salins, celui-ci est comblé après leur pose.

Pendant la chirurgie, le spécialiste vise à obtenir une forme de poitrine naturelle tout en minimisant les cicatrices postopératoires. Pour cette raison, les incisions dans les plis cutanés naturels font partie des techniques utilisées par les chirurgiens.

A voir aussi :
Luxembourg Sur le même sujet 4 minutes.

Le lipofilling mammaire ou l’augmentation mammaire sans implants

Si l’augmentation mammaire par implants reste l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus pratiquées aujourd’hui, elle est aujourd’hui suivie de près par le lipofilling mammaire. Et pour cause, le lipofilling mammaire, aussi appelé augmentation mammaire sans implants, est une chirurgie esthétique qui présente de nombreux avantages ! Le lipofilling mammaire consiste donc à augmenter le volume du sein en utilisant uniquement de la graisse prélevée sur la patiente. Résultat? Cette chirurgie esthétique, contrairement à l’augmentation mammaire, augmente le volume de la poitrine et sculpte la silhouette !

À Lire  Foire Internationale de Sousse | 2ème session du concours international...

Plébiscité par les stars, le lipofilling mammaire offre aux patientes une à deux tailles de bonnets supplémentaires, soit un moins de volume par rapport aux implants mammaires qu’il fournit, mais un look naturel époustouflant. « Que ce soit au toucher ou à la vue, le lipofilling se voit difficilement. D’autant plus qu’il ne laisse pas ou peu de cicatrices », précise X, de l’agence de tourisme médical en Tunisie, Medicalys.Cependant, le lipofilling mammaire ne convient pas à tous les profils de patientes. , les patientes avec peu ou pas de réserves graisseuses ne sont pas de bonnes personnes, comme les femmes qui recherchent plus de volume, ces dernières devront donc choisir un type d’augmentation mammaire.

Voir l’article :
L’idée est simple : se passer d’alcool pendant un mois. Selon les…

Le lifting mammaire

Souvent confondu avec l’augmentation mammaire, le lifting mammaire est pourtant une chirurgie esthétique aux symptômes différents. Concrètement, il s’agit d’une chirurgie esthétique visant à corriger le relâchement des seins. Habituellement, aucun implant n’est nécessaire car cette chirurgie mammaire s’apparente à une reconstruction mammaire en enlevant l’excès de peau afin de rendre le sein plus ferme et plus attrayant. Cette chirurgie mammaire permet donc aux patientes souffrant de ptose mammaire de définir les lignes de leurs seins, en corrigeant les asymétries voire les affaissements qui peuvent survenir au fil des années, suite à diverses conditions telles que la grossesse, les grossesses multiples, l’allaitement prolongé ou l’âge.

En fait, cette procédure vise un groupe de patientes différent de celui de l’augmentation mammaire. Cependant, les représentants du lipofilling mammaire sont généralement des femmes qui souhaitent redonner à leurs seins leur gloire d’origine. La version finale est donc très différente. La taille des seins reste inchangée, il peut y avoir une diminution de volume, mais les seins paraissent plus beaux : fiers et galbés.

Cependant, il est important de savoir qu’un lifting des seins peut être le meilleur assistant pour l’augmentation mammaire. En effet, certaines patientes souhaitent parfois augmenter la taille de leurs seins et corriger leur ptose mammaire. Les deux techniques peuvent être facilement réalisées en même temps d’opération, ce qui permet d’une part d’obtenir un résultat satisfaisant et d’autre part, d’éviter de faire deux opérations.

Voir l’article :
La santé publique est un problème qui préoccupe l’OMS. De plus en…

La liposuccion

La liposuccion est également une procédure de chirurgie esthétique populaire pour les femmes. Il s’agit donc de l’élimination sélective des graisses dans les zones du corps en excès. L’élimination des corps gras se fait par aspiration, à l’aide de petites canules canules (dont le diamètre est d’environ trois quarts de millimètre) que le chirurgien place délicatement sous la peau. On parle aussi de liposuccion ou de liposculpture.

À Lire  Voici tous les spoilers : Anaïs et Salomé sont de retour, le conflit entre Billie et Louis, ce qui vous attend la semaine prochaine dans ITC (Résumé du 7 au 11 novembre + Vidéo)

Comme l’augmentation mammaire et le lifting des seins, la liposuccion doit être pratiquée dans un cadre professionnel et doit être effectuée par un chirurgien professionnel. Il est important que la graisse sous-cutanée soit traitée avec soin, douceur et uniformité, afin d’éviter les ondulations disgracieuses. Fait correctement, la liposuccion a le potentiel de laisser peu ou pas de mal. La liposuccion peut également être pratiquée dans de nombreuses zones du corps, notamment : les cuisses, les fesses, les hanches, l’abdomen, les mollets, les bras ou encore le menton. Enfin, la liposuccion élimine complètement les graisses de la zone traitée. Cependant, pour profiter des avantages à long terme de la liposuccion, le patient doit maintenir son poids, sinon la graisse peut revenir dans les zones non traitées.

Lire aussi :
La marque prolifique Secret’s Lab, connue pour sa collection Secret’s Keys, et…

D’autres opérations de chirurgie esthétique plébiscitées par les femmes

Bien qu’elles soient les plus demandées, il convient de garder à l’esprit que l’augmentation mammaire, l’augmentation mammaire et la liposuccion ne sont pas les seules opérations de chirurgie plastique demandées par les femmes. La rhinoplastie (chirurgie de remodelage du nez), la blépharoplastie (chirurgie des paupières) ou l’abdominoplastie sont des interventions chirurgicales couramment pratiquées par les femmes. La chirurgie esthétique est véritablement la plus grande profession médicale qui permet aujourd’hui de corriger quasiment n’importe quelle imperfection du corps !

Le tourisme médical en Tunisie a le vent en poupe

Porté par le désir croissant de chirurgie esthétique, le tourisme médical en Tunisie se développe fortement. Qu’il s’agisse d’une augmentation mammaire, d’une liposuccion ou encore d’un lifting cervico-facial, la Tunisie s’est imposée, au cours de la dernière décennie, comme un lieu sûr et peu coûteux pour la chirurgie esthétique. « Par rapport à d’autres lieux connus pour le tourisme médical, nos patients sont particulièrement intéressés par le fait qu’il n’y a pas de barrière de la langue. Ils sont aussi renforcés par le fait que la plupart des chirurgiens avec qui nous travaillons ont travaillé avec eux ou dans des hôpitaux français. L’idée de confiance et de sécurité est au cœur des préoccupations de ceux qui souhaitent la chirurgie esthétique », explique XXXXX de Medicalys, un organisme de tourisme médical en Tunisie.

Avec le développement continu des actes de chirurgie esthétique et la hausse des prix en France, le phénomène du tourisme médical à l’étranger et notamment en Tunisie ne va pas s’arrêter. Cependant, le tourisme médical présente certains risques qu’il ne faut pas sous-estimer. Il est donc important que vous communiquiez avec un agent de confiance qui a fait ses preuves depuis plusieurs années. Aussi, si vous ne souhaitez pas faire appel à une agence de voyage médicale, nous vous recommandons de vérifier avant votre voyage la réputation de la clinique, la qualité des médecins (n’hésitez pas à lui demander un CV) et de vous assurer qu’il fais-le. capacité à effectuer un bon suivi post-opératoire. Assurez-vous également que la clinique offre des services d’interprète (ou une autre langue) et qu’elle est certifiée par un organisme indépendant.