Auto-entrepreneur : quelle assurance pour ma micro entreprise ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La micro-entreprise n’est pas soumise à l’obligation de s’assurer. Tout dépend du secteur d’activité des indépendants. Cependant, il est surtout conseillé de s’assurer contre certains risques même si la loi ne l’impose pas. Voici les différents types d’assurances qu’un freelance peut souscrire !

Si l’entrepreneuriat a le vent en poupe, les indépendants en régime de micro-entreprise se posent encore de nombreuses questions sur la nécessité et l’utilité des obligations qui leur incombent. Vous envisagez de changer de statut d’indépendant à indépendant et vous vous demandez quelle assurance vous devez souscrire ? Quelle couverture pouvez-vous obtenir? Dans quelle mesure est-il préférable de souscrire certains contrats de responsabilité ou d’autres assurances ?

Les assurances auto entrepreneur obligatoires pour certains types d’activités

Les assurances auto entrepreneur obligatoires pour certains types d’activités

La garantie décennale

Aussi appelée assurance responsabilité civile décennale, elle est une obligation pour les acteurs du secteur du bâtiment et des travaux publics. Elle couvre les dommages causés pendant une durée de 10 ans à compter de la réception des travaux. Voir l’article : Comment choisir un bon courtier d’assurance ?. Ils sont soumis à la construction : entreprises de construction, maîtres d’ouvrage (qui peuvent être des promoteurs immobiliers), ingénieurs, architectes, tous micro-entrepreneurs travaillant dans le secteur (un parquet, un maçon, un toit, une tuile… la liste est indicative ), bureaux qui réalisent des études de sol ou autres études techniques…

Cette assurance doit être souscrite avant le début des travaux. De plus, il doit figurer sur les factures et les budgets.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro)

Cette assurance travail indépendant couvrira tous les dommages causés aux tiers dans le cadre de l’exercice de leur activité. Certaines professions ou secteurs sont soumis, comme la construction, le sport, les transports, les intermédiaires d’assurances, en général, les services à la personne dont la santé (médecin, esthéticienne, tatoueur, coach sportif, etc.), les métiers liés au droit (avocat, huissier, notaire , etc.). Et enfin, le domaine du transport soit de personnes soit de marchandises.

L’impact financier peut être énorme, voire catastrophique. Il est donc conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle même si elle n’est pas obligatoire pour éviter une cascade d’indemnisations et de frais juridiques. Les métiers du conseil sont très exposés. Une suggestion inappropriée peut causer des dommages très graves et les indépendants s’exposent à des sinistres élevés.

Pour être sûr de vos obligations vis-à-vis de RC pro, l’indépendant contactera sa chambre de commerce, son office commercial, l’association professionnelle de son secteur ou encore les courtiers de la compagnie d’assurance.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à lire ce comparatif RC Pro proposé par Independent.io.

L’assurance auto professionnelle

Elle fonctionne dans la même logique qu’une assurance responsabilité civile automobile dans un cadre privé. Un indépendant, un travailleur indépendant ou un professionnel en général, peut être amené à utiliser un véhicule dans le cadre de son activité professionnelle. Cette utilisation doit être stipulée dans le contrat d’assurance sous peine de refus de garantie en cas d’accident.

En tant que contrat de responsabilité civile, l’assurance couvre les dommages corporels et matériels causés aux tiers. Des extensions facultatives qui compensent le commerçant peuvent toujours être ajoutées.

L’assurance soins de santé

Elle fait partie de celles qui découlent de l’obligation pour l’employeur d’adhérer à la Sécurité Sociale des Indépendants. Elle ne couvre que partiellement les soins de santé de l’assuré (billet modérateur) et de ses ayants droit.

VOIR AUSSI : Les 10 meilleurs endroits pour trouver des services et des tâches indépendants

Comment assurer une moto que vous venez d'acheter ?
Sur le même sujet :
Vous venez d’acheter une moto et vous ne savez pas comment l’assurer…

Les assurances facultatives pour toute micro entreprise

Les assurances facultatives pour toute micro entreprise

Il existe certaines garanties que les employeurs professionnels ont tout intérêt à prendre pour se protéger. Cependant, le prix de votre assurance peut varier selon les garanties que vous choisissez. Vous seul pouvez déterminer le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre !

La protection juridique

Pas obligatoire mais fortement recommandé. Les frais d’avocat et de justice atteignent rapidement des sommets impressionnants. Elle s’applique aussi bien si l’indépendant engage une action en justice que s’il fait l’objet d’une action en justice. Ainsi, il est vraiment accompagné et soutenu en cas de conflit.

De plus, les compagnies d’assurance font appel à des avocats expérimentés qui peuvent gérer les conflits de compétence rapidement et efficacement. Cette assurance ne couvre en aucun cas les indemnités à verser par l’employeur, mais uniquement les honoraires d’avocats et d’avocats.

La multirisque professionnelle

Cette assurance couvre de nombreux risques professionnels dont certains peuvent être obligatoires. Il couvre à la fois les actifs de la micro-entreprise et ses activités. Les réparations ou remplacements de matériel en cas d’accident (vandalisme de locaux, de véhicules, de biens ou de matériel, entre autres) peuvent permettre à l’indépendant de poursuivre normalement son activité.

De plus, si vous ne travaillez pas à domicile, il est indispensable de faire assurer vos locaux commerciaux.

L’assurance perte d’exploitation

Cette garantie d’assurance professionnelle entre en jeu lorsque vous ne pouvez pas continuer à exercer vos activités après un accident imprévu tel qu’une inondation, un incendie, une panne de machine… et que vous devez louer un nouveau local ou remplacer le matériel endommagé. Les conséquences économiques sont parfois très lourdes : perte d’un client important, impossibilité d’assurer leurs prestations habituelles… Leur chiffre d’affaires subit une réduction importante du fait de la catastrophe.

Récemment, la crise sanitaire a mis en évidence l’intérêt de souscrire un tel contrat d’assurance, mais aussi la nécessité de faire attention aux garanties proposées et à leur durée. Des extensions de garantie sont également possibles pour vous protéger des risques de manière optimale.

L’assurance voiture professionnelle adaptée

Contrairement à l’assurance automobile classique, elle n’est pas obligatoire. C’est un contrat particulièrement utile si vous avez des transports fréquents de valeurs (matériel high-tech, etc.). Si son coût est plus élevé que celui d’une assurance automobile professionnelle, cette assurance indemnise non seulement le véhicule mais également la perte de la marchandise transportée consécutive à l’accident.

L’assurance mutuelle santé

En plus des remboursements prévus par la sécurité sociale des indépendants, il est préférable de souscrire à une mutuelle complémentaire. En fonction de vos garanties, cette assurance complémentaire couvrira tout ou partie du montant non remboursé de la couverture de base.

L’assurance prévoyance santé

L’assurance médicale des indépendants n’est pas seulement un petit plus, mais c’est une véritable aide lorsque l’employeur ne peut pas travailler en raison d’un accident ou d’une maladie. Les indépendants ne sont pas couverts par le dispositif étatique dans ce cas et n’en prennent souvent conscience que lorsqu’ils doivent y faire face.

L’assurance prévention des risques d’impayés

Cela ressemble à une forme d’assurance-crédit. La compagnie d’assurances propose à l’employeur des services juridiques dans le cadre du précontentieux et du contentieux.

Souscrire une assurance micro-entrepreneur peut sembler coûteux, mais une protection assurée contre le risque encouru offre une sécurité qui peut réellement protéger les finances de l’entreprise.

Albi : face à la montée en puissance des trottinettes électriques, la police prend ses précautions
Ceci pourrez vous intéresser :
l’essentiel Face à la recrudescence des trottinettes électriques dans les rues d’Albi,…

En vidéo : quelles assurances pour les auto-entrepreneurs ?

En vidéo : quelles assurances pour les auto-entrepreneurs ?

Une alarme peut-elle faire baisser votre assurance habitation ?
Lire aussi :
Bien que non obligatoire pour les propriétaires, la protection de votre habitation…

À Lire  Décision - Recours n° 20-16.237