B. Baron (Justae) : « Une nouvelle génération de communes émerge depuis longtemps »

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les décideurs. Comment décririez-vous le marché de la gestion de patrimoine ?

Bastien Baron. La gestion de fortune a encore un long chemin à parcourir avant cela, en raison de la méfiance croissante des clients vis-à-vis des conseils de leurs banques, ainsi que de leurs faibles parts de marché par rapport aux pays anglo-saxons, par exemple.

Depuis une quinzaine d’années, les clients sont progressivement devenus de plus en plus exigeants, et parallèlement les autorités de tutelle ont fortement renforcé la réglementation. Tout cela a accéléré le développement de l’entreprise et sa structuration, notamment grâce aux associations professionnelles, aux groupements CGP, mais aussi aux formations dispensées par les universités et les écoles de commerce notamment. La gestion financière est devenue encore plus complexe : au début des années 2000, un fonds en euros réalisait un rendement d’environ 5 % par an sans risque de perte en capital. Ça fait longtemps. Les services rendus aux clients ont dû évoluer et surtout monter en gamme.

Qu’en est-il des clients d’aujourd’hui ?

Justement, une nouvelle génération de conseil existe depuis un certain temps et a tendance à s’affranchir du code, se tournant vers un support plus propre, axé avant tout sur le conseil, et ayant également une plus grande transparence sur les coûts. C’est une bonne chose pour le client car cette transparence, avec la relation de confiance qu’elle instaure, lui permet d’adhérer à une stratégie actions globales, et un accompagnement sur le long terme.

« Notre fort développement est une vitrine de la relation de confiance qui nous unit à nos clients. »

Nous nous inscrivons pleinement dans ce mouvement et notre fort développement est la vitrine de la relation de confiance qui nous unit à nos clients. Nous sommes plus habitués à parler de « familles » car les parents et les enfants de nos clients cadres-cadres et chefs d’entreprise font souvent partie de notre approche.

Vous venez de créer votre propre entreprise, quelles leçons en avez-vous tirées ?

Une grande partie du travail consiste à gérer le risque de nos clients au niveau financier, juridique et fiscal. Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale n’était donc que l’application de ce que je fais au quotidien depuis près de dix ans. Et contrairement aux idées reçues, je pense que les cordonniers passionnés par leur métier sont très bien placés !

À Lire  C'est une histoire intéressante... de la banque

Conseiller et travailler avec des chefs d’entreprise m’a aidé à bien des égards, notamment en anticipant et en acceptant les moments les plus difficiles, tout en étant agile dans l’atteinte d’un objectif en constante évolution. C’est une superbe expérience, que vous partagerez bientôt avec le recrutement de nouveaux collaborateurs, auxquels le capital de Justae sera bientôt ouvert si vous souhaitez vous investir sur le long terme dans ce projet. Bref, les marchés financiers étant des marchés d’anticipation, vous devez toujours avoir quelques longueurs d’avance et être réactif pour avancer le plus sereinement possible vers vos objectifs.

Quels sont les objectifs de Justae ?

Les premiers objectifs sont atteints d’avance puisque les actifs sous gestion dépasseront les 20 millions d’euros dans moins d’un an, ce qui validera les premières hypothèses. Ils ne sont pas si évidents car nous sommes très sélectifs pour offrir un service irréprochable, comme nous le promettons à nos clients.

A terme, l’idée est d’être reconnu sur le marché comme une référence dans la qualité de nos conseils, de notre accompagnement, et avec une rémunération transparente et justifiée. Nous souhaitons maintenir un haut niveau de confiance à travers, entre autres, des réunions semestrielles avant lesquelles toute stratégie patrimoniale sera revue en amont, après quoi elle sera certainement adaptée si nécessaire.

Comment avez-vous obtenu le nom « Justae » ?

Après quelques recherches et remue-méninges, « Justae » est rapidement devenu une rencontre. C’est un adjectif en latin signifiant ce qui est juste, fondé, équitable, conformément à la loi. C’est comme les valeurs de la structure que je voulais lancer.

« Justae continuera à choisir librement ses partenaires dans le meilleur intérêt de ses clients. »

Enfin, il ne souhaitait pas rejoindre une structure plus importante avec sa propre société de gestion en interne et proposant ses solutions immobilières ou financières. Justae continuera à choisir librement ses partenaires au mieux des intérêts de ses clients, sans avoir de caution en capital pouvant entraîner un préjudice manifeste.

À Lire  Zone euro : la Banque centrale européenne (BCE) relève ses taux d'intérêt de 50 points de base

Quelles sont vos convictions sur la finance responsable ?

Le développement des investissements socialement responsables est une très bonne chose. Depuis quelques années, il est maintenant prouvé qu’il est tout à fait possible d’avoir des rendements au moins en ligne avec le marché tout en étant dans ce prisme. En effet, la prise de responsabilité des consommateurs tend progressivement à créer un cercle vertueux puisque les entreprises qui privilégient cet engagement bénéficient de meilleures perspectives que celles qui s’en moquent.

Sur le papier, tout le monde serait gagnant, mais il faut être sélectif sur les différentes étiquettes, et même sur elles. C’est là que Justae apporte son expertise pour éviter le fameux « green-washing ». Ne vous y trompez pas et l’explosion du nombre de fonds labellisés ISR, par exemple, devrait conduire à la création de labels plus contraignants. Il est en cours et nous ne pouvons qu’espérer que la législation sera adaptée pour continuer à soutenir la croissance de ce mouvement.

En quoi votre pratique diffère-t-elle des autres ?

Justae ne vise pas à révolutionner le métier, mais plutôt à revenir à ses principes les plus purs : des compétences techniques pour assurer un conseil de qualité et une certaine indépendance pour offrir les meilleurs résultats. La transparence et nos valeurs humaines font le reste pour créer et entretenir une relation de confiance pérenne entre les différentes générations de nos clients.

Pour concrétiser notre accompagnement, nous nous sommes entourés d’un réseau d’experts (notaires, avocats et comptables) qui partagent nos valeurs : notre large éventail d’interventions ne doit pas manquer de faire preuve d’humilité et nous savons que nous ne pouvons pas nous débrouiller parfaitement. tous les sujets. C’est pourquoi nous avons aussi l’habitude de faire appel à des spécialistes sur certains sujets spécifiques, comme le marché de l’art et les crypto-actifs, qui sont des classes d’actifs de plus en plus privilégiées par nos clients.

Entretien avec Clément Redon