Bactérie E.coli : Buitoni rappelle ses pizzas surgelées, « lien possible » vers des cas graves

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Si vous avez acheté une pizza surgelée Buitoni (Nestlé) Fraîch’up avant ce vendredi 18 mars, ne la mangez pas et jetez-la directement à la poubelle ! Vendredi, la marque a annoncé un rappel immédiat de toute la gamme, soit 16 références différentes, après avoir été informée de la présence de la bactérie Escherichia coli dans le piège du produit. Le communiqué de presse de Buitoni n’a pas précisé la quantité ni les pays concernés.

Alors que les autorités enquêtent actuellement sur une recrudescence de cas de contamination grave à E. coli, les responsables de la santé ont relevé un « lien possible » avec des cas graves chez les enfants. Pierre-Alexandre Teulié, directeur général en charge de la communication chez Nestlé France, avait toutefois précédemment assuré à l’AFP qu' »il n’y a pas de lien avéré » entre les produits Nestlé et « l’intoxication qui a eu lieu ». Le rappel est « une initiative de Buitoni au nom du principe de précaution ».

« Nous avons été alertés que la pizza non consommée présentait des traces d’Escherichia coli, dépassant la limite des normes réglementaires », a déclaré M. Teulié a décrit à l’AFP. « L’une des caractéristiques des pizzas surgelées est qu’Escherichia coli disparaît avec la chaleur, et une pizza placée au four n’est plus un danger après consommation », a précisé le directeur général de la communication.

Depuis le début de l’année, une infection à la bactérie E.coli a causé la mort de deux enfants en France. Depuis le 11 mars 2022, 26 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) liés à E. coli ont été détectés chez des enfants âgés de 1 à 15 ans, indiquait alors l’Office de santé publique. Des investigations sont en cours auprès des douanes, de l’Institut Pasteur et d’autres services (alimentation, concurrence, consommation et prévention des fraudes) pour identifier l’éventuelle source de contamination. « Les analyses réalisées (épidémiologiques, microbiologiques et de traçabilité) indiquent à ce stade un lien possible avec la consommation de pizzas surgelées de la série Fraîch’Up de la marque Buitoni », précisent les autorités sanitaires dans un communiqué ce vendredi soir. .

À Lire  Alimentation : entre enjeux nutritionnels et environnementaux

Les consommateurs peuvent prendre une photo de l’emballage avec les indications à retourner en contactant le service consommateurs, ajoute la marque, en s’excusant auprès des consommateurs. « Nos procédés de fabrication, nos contrôles qualité et le respect des consignes de stockage, de préparation et de cuisson garantissent l’hygiène et la sécurité alimentaire de nos pizzas », a déclaré Buitoni dans un communiqué.