BCD Travel : La santé des voyageurs d’affaires se décrit

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Régulièrement citée comme une priorité absolue pour les entreprises dans le domaine du voyage d’affaires, la question du bien-être des voyageurs d’affaires reste plus que jamais d’actualité. Une étude de BCD Travel réalisée en février et mars apporte quelques enseignements sur la situation actuelle des voyageurs d’affaires, sur les mesures prises au sein des entreprises et sur les points d’amélioration à étudier. Tout cela en tenant compte de certains paramètres méthodologiques, à savoir la prédominance de l’échantillon nord-américain, qui représente 69% des répondants contre 17% pour la zone EMEA et 14% pour l’APAC, soit la Génération X (51% des répondants contre 35 % pour les baby-boomers et 14 % pour les millennials).

Selon l’étude publiée par BCD Travel, le bien-être des voyageurs d’affaires est pris en considération dans un cas sur deux. En effet, 51% des répondants rapportent le soutien apporté par l’entreprise dans ce domaine. Encore faut-il savoir accompagner le voyageur pour l’aider à affronter les points de friction avant, pendant et après son voyage. Le timing de l’étude fait que la réglementation et les restrictions applicables aux voyages internationaux, liées à la crise sanitaire, sont citées comme la principale source de stress des voyageurs d’affaires (54%). Réserver un vol de remplacement en cas d’annulation (44%) et trouver le juste équilibre entre voyage d’affaires et vie personnelle (41%) sont les deux autres grands défis des voyageurs. Sur ce dernier point, l’autorisation bleisure (54%) et le temps de récupération supplémentaire au retour (53%) constitueraient des pistes d’amélioration, ainsi que la possibilité d’inviter un ou plusieurs membres de la famille lors d’un déplacement professionnel (50%) .

À Lire  CBD : le Conseil national abroge l'interdiction des fleurs de cannabis

Quant aux aspects de la politique voyages qui contribuent le plus efficacement à cette archive du bien-être, la recette du succès semble relativement inchangée… A savoir un vol direct (70%) où le voyageur peut choisir sa place (59%) et au Enfin, il ira dans un hôtel stratégiquement situé (58%). L’accès rapide aux contrôles de sécurité (58 %) et la classe affaires pour les vols long-courriers (54 %) sont également populaires. Conséquence logique de ce classement : les escales complexes – car courtes – (53 %) figurent parmi les principales sources de stress des voyageurs d’affaires, après les annulations ou les retards de vol (64 %) et avant les voyages long-courriers en classe économique (40 %). %).

Autre enseignement de l’étude BCD Travel : la gestion des notes de frais reste un point sensible pour les voyageurs d’affaires. C’est toujours la deuxième source de stress post-voyage (45%), avec la récupération des tâches professionnelles (51%) et des tâches ménagères (39%)… notes