Bien dormir quand on est malade : rhume, fièvre, pourboires

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Vous avez la grippe, le rhume, le nez qui coule, la fièvre ou la toux ? Lorsque vous êtes malade, le sommeil n’est pas une mince affaire ! Alors, comment bien dormir et récupérer ? Quelle est la situation? Que faire avant de se coucher ? Conseils du Dr. Marc Rey, neurologue du sommeil.

Grippe, rhume, toux, mal de gorge, écoulement nasal, fièvre ou autres affections gênant le sommeil. Nous avons froid, nous avons chaud, nous transpirons, nous ne pouvons pas respirer. Cependant, il existe des solutions simples pour bien dormir.

Pourquoi faut-il un bon sommeil quand on est malade ?

Les virus infectent les cellules de notre corps et affaiblissent notre système immunitaire qui est censé nous protéger des envahisseurs étrangers. Et quand vous êtes malade, vous vous sentez plus fatigué, vous avez moins d’énergie et vous vous sentez souvent somnolent. Problème : on a plus de mal à dormir quand on a de la fièvre, le nez qui coule ou qui coule, des maux de ventre ou de tête, des courbatures… Alors un vrai cercle vicieux s’installe : on tombe malade, les symptômes de la maladie ça nous empêche de dormir, on ne récupère pas, et notre défense s’affaiblit. Lire aussi : Comment les vagues de chaleur affectent-elles la santé et la mortalité ?. « Pourtant, le sommeil joue un rôle important pour notre santé et dispose de mesures protectrices pour se protéger. Un bon sommeil, réparateur et suffisamment long, aide à mieux lutter contre les maladies infectieuses, rappelle le Dr Marc Rey de la première heure, neurologue, spécialiste du sommeil et président de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (InSV). D’autre part, le manque de sommeil régulier ou la dette de sommeil contribue à affaiblir le système immunitaire, ce qui renforce l’infection bactérienne ou virale ». En d’autres termes, vous tombez davantage malade lorsque vous ne dormez pas suffisamment. Il est donc très important de dormir suffisamment pendant une maladie.

Test TCS des casques pour enfants : la sécurité ne doit pas forcément coûter cher
Voir l’article :
Touring Club Suisse/Suisse/Svizzero – TCSLorsqu’ils font du vélo, les enfants doivent toujours…

Pourquoi a-t-on toujours envie de dormir quand on est malade ?

De nombreuses études scientifiques ont montré l’importance du sommeil dans tous les organes et son effet sur le maintien de la vigilance et de l’équilibre mental. « En cas d’infections, l’organisme assemble de nombreuses molécules pour combattre leur attaque », explique le président de l’InSV. Mais pour le réparer, le corps dépense beaucoup d’énergie, c’est pourquoi nous nous sentons fatigués et somnolents lorsque nous sommes malades. Et ce n’est pas tout, en 2017, une étude menée par des scientifiques de l’université de Pennsylvanie aux États-Unis a confirmé que lors d’une infection, des produits chimiques (neuropeptides) sont libérés dans le cerveau. Ces choses réduiront l’activité du corps et augmenteront le sommeil.

► Chauffez votre pièce pour tuer les germes et les empêcher de se multiplier. L’idée est de renouveler et d’assainir l’air de la pièce où nous dormons chaque jour. Pour cela, ouvrez les rideaux 10 minutes par jour été comme hiver, idéalement 5 minutes le matin et 5 minutes le soir, lorsqu’il y a moins de circulation.

► Air humide. L’air sec n’est pas très bon quand on est malade : il assèche les muqueuses du nez et du pharynx et stimule la toux. Si l’air de votre pièce est trop sec, utilisez un humidificateur ou placez un bol d’eau près de votre radiateur.

► Levez la tête, pour pouvoir vous asseoir dans une meilleure position assise, et redressez un peu votre corps. Pour ce faire, utilisez un oreiller supplémentaire, surtout si vous êtes rassasié. L’idée est de dormir en décubitus dorsal au lieu d’être allongé : cela réduit la pression sur les sinus, facilite les voies respiratoires et assainit l’air.

► Nettoyez votre nez avec de l’eau salée, si vous avez une infection des sinus, des allergies ou un rhume. Cela aidera à ouvrir le nez et à ouvrir le nez.

► Buvez de l’eau tout au long de la journée pour éviter la sécheresse nasale. Une bonne hydratation aide également à éliminer les sécrétions (mucus), ce qui aide la toux à s’écouler plus facilement.

► Eviter tout contact avec les yeux 1 à 2 heures avant le coucher. « La lumière bleue émise par les smartphones ou les tablettes tarde à dormir. Garder une « commande numérique » permet donc de sauvegarder son horloge biologique, de réduire le risque de se réveiller la nuit, ce qui améliore le bien dormir », précise le Dr. Rayon.

► Ne chauffez pas la pièce. La température idéale pour dormir doit être inférieure à 19°C (entre 16 et 18°C).

► Prenez un bain ou une douche chaude une heure et demie à deux heures avant de vous coucher. En plus de la détente, la chaleur va aider le corps à se refroidir, ce qui va accélérer la vitesse d’endormissement et un meilleur sommeil réparateur. De plus, la vapeur de l’eau détruit le nez. Vous pouvez ajouter deux à trois gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans votre bain (sauf obstacles : femmes enceintes, enfants, personnes asthmatiques ou épileptiques, etc.)

► Gardez des chaussettes ou une bouillotte sous le lit, car il n’y a rien de plus frustrant que les pieds froids quand on est malade. Avoir les pieds chauds permet d’une part de se reposer plus rapidement tandis que d’autre part le sang circule mieux. Il facilite le sommeil.

► Repas léger deux heures avant le coucher. Quand on est malade, on a surtout besoin de faire le plein de vitamines et de minéraux, on met donc une soupe de légumes, un peu de matière grasse (pâtes ou riz), un laitage allégé, un fruit ou un peu de compote. Nous réservons les protéines animales, en particulier la viande, pour le déjeuner car il faut beaucoup d’énergie pour les digérer. On lance le repas avec une tisane à base de camomille (nettoie le corps, réduit l’inflammation de l’estomac et calme la toux) ou de lavande (un antiseptique naturel) à laquelle on ajoute une cuillerée de miel, antibactérien et anti-inflammatoire. En revanche, mieux vaut éviter de boire du lait chaud. Contrairement à la croyance populaire, boire une boisson riche en matières grasses et en protéines prend du temps et de l’énergie pour se calmer, ce qui retarde le sommeil.

Sur le même sujet :
, /PRNewswire/ – La saison chargée des fêtes peut être difficile pour…

Comment bien dormir quand on a de la fièvre ?

► Attention à l’accumulation de chaleur ! Il est recommandé de ne pas porter de vêtements trop chauds car vous transpirerez davantage. Portez plutôt des vêtements de nuit légers faits de matières naturelles (tissu ou soie) et dormez avec un drap ou un tissu fin, au lieu d’une grosse couette.

► Bien s’hydrater au coucher

► Mettre un gant d’eau froide sur le front et la nuque, sans le sécher pour rafraîchir un peu le corps.

► Si la fièvre est égale ou supérieure à 39°C, vous pouvez prendre des médicaments au coucher comme du paracétamol, de l’aspirine (déconseillé aux enfants) ou de l’ibuprofène, toujours respecter les médicaments indiqués sur la fiche. Si la fièvre persiste plus de 3 jours ou atteint 39,4°C, vous devez contacter immédiatement votre médecin.

Ceci pourrez vous intéresser :
Son département, l’Eure-et-Loir, a été « malheureusement annoncé » entre Noël et Nouvel An…

Quelle est la chambre idéale pour bien dormir ?

La chambre idéale doit :

Merci au Dr. Marc Rey, neurologue, spécialiste du sommeil et président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (InVS).

Un enfant mordu : que faire ?
Ceci pourrez vous intéresser :
La peau des enfants est la cible principale des piqûres de moustiques.…

À Lire  Indre-et-Loire : les urgences dentaires ne seront plus contrôlées à partir du 10 juillet