Bien-être animal : en Isère, des poules à la retraite à l’adoption…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Après 18 mois de service, alors que leurs poules pondeuses sont sur le point de partir à la retraite, les éleveurs isérois ont décidé de les proposer à l’adoption plutôt que de les envoyer à l’abattoir.

Ces poules sont de très jeunes retraitées : à 18 mois, elles ne pondent plus assez d’œufs pour rester dans leur reproduction. Ils sont sur le point de commencer une nouvelle vie, chez des particuliers. « J’en ai déjà dix à la maison, avec un coq. Ça fait sept de plus. Ce sont des poules qui ont 18 mois, donc elles veulent encore vivre », raconte un homme. Chaque poulet est vendu au prix de 4 euros.

Une démarche écologique

L’opération est intéressante pour la ferme bio, qui privilégie le circuit court. Les éleveurs veulent surtout sauver leurs poules de réforme de l’abattoir. Parmi les adoptants de poules, il y a de nombreuses familles. Philippe est reparti avec cinq échantillons. Ceci pourrez vous intéresser : Essonne : le 6e de Mérévillois engagé pour créer l’hymne du tournoi de foot avec le Palais Royal. Même si leur rendement est plus faible, ils pondront encore plusieurs années. « Même s’ils ne font qu’un œuf par semaine, ça suffira », sourit-il. Pour la famille, c’est une démarche écologique. « Sans être autosuffisant, produire ce que l’on mange est déjà un bon geste, je pense », commente Philippe.

Régis Poullain et Margaux Manière

Anne-Laure Cailler et Paul Mescus

Irène Benefice, Willy Gouville et Jean-François Monier

Recevez l’essentiel de notre actualité grâce à notre newsletter

France Télévisions utilise votre adresse email pour vous envoyer des newsletters.

À Lire  Le rôle du CBD dans la douleur

Loi contre la maltraitance animale : « On savait que ce serait compliqué », avoue le rapporteur général de la loi, qui reste « optimiste »

Cela prouve qu’il est possible de faire du foie gras sans gavage

Réseau électrique : « La situation est vraiment très préoccupante » pour les éleveurs qui n’ont pas de groupe électrogène en cas de charge

Ces nouvelles lois qui protègent six animaux sauvages

Retrait du projet de loi sur l’interdiction de la tauromachie : « C’est une victoire pour les toreros », se satisfait le président des Jeunes fans de Nîmes.

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.