Bien-être animal… parlons bien-être animal

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Il peut sembler anachronique que l’idée même de bien-être appliquée aux animaux domestiques fasse l’objet de tant de polémiques, alors que les fondements sont posés depuis plus de 50 ans et récemment révisés à la lumière des dernières connaissances sur les capacités mentales animales. . Toutes les données scientifiques convergent autour de la reconnaissance de la vie psychique chez les animaux domestiques, sujets de vie et en relation consciente à leur monde.

De ce fait, le bien-être n’est pas un concept théorique désincarné (« bien-être animal »), mais doit être compris comme une réalité vécue par des êtres sensibles vivants et conscients dans leur rapport à leur milieu de vie (« bien-être animal »).

Le rapport Brambell, document pionnier

Le rapport Brambell, document pionnier

Dès 1964, le livre de Ruth Harrison dénonçait les conditions d’élevage intensif des animaux utilisés à des fins de production.

Pour répondre à ces critiques, le gouvernement britannique a créé le premier comité, le Brambell Committee, du nom de son président. Ceci pourrez vous intéresser : Porter bébé : optez pour le portage en écharpe. Sa mission est de faire des recommandations et de proposer des normes minimales de bien-être répondant aux besoins fondamentaux des animaux en conditions d’élevage intensif.

En 1965, il a produit un rapport qui est considéré comme le fondement de la réflexion et des approches liées au bien-être des animaux d’élevage en Europe.

Bien-être des animaux domestiques : l’étudier pour le promouvoir Bien-être des animaux domestiques : l’étudier pour le promouvoir

(nouvelle fenetre)

Cuisiner avec du CBD : est-ce possible ?
A voir aussi :
Cuisiner avec du CBD est un excellent moyen de l’ajouter de manière…

À Lire  Comment la première étude nationale sur les enfants âgés de 3 à 11 ans sera-t-elle menée ?