Bien-être au travail : 7 tendances qui nous viennent d’ailleurs

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

En raison des nombreuses influences sur la motivation et la performance, les entreprises françaises investissent de plus en plus dans le bien-être de leurs salariés. Cependant, de nombreuses commandes nous parviennent d’autres pays. Nous recherchons des enregistrements.

Venir avec son animal au bureau 

Si l’inclusion des animaux dans la classe ouvrière en est encore à ses balbutiements en France, elle se démocratise dans d’autres pays. Exemples au Japon avec la société informatique Ferray, basée à Tokyo, où ses employés peuvent emmener leurs chats au bureau. Le modèle a de multiples finalités : lutter contre l’anxiété et la dépression, prévenir le risque de « burn-out », créer de nouvelles relations et satisfaire l’environnement.

La santé numérique pour tous
Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 24 juin 2022 à 15h00Initiez-vous à votre smartphone, familiarisez-vous avec…

Autoriser le 100 % télétravail 

Autoriser le 100 % télétravail 

Pour de nombreux salariés, la qualité de vie au travail (QVT) passe par un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. À cet égard, certaines entreprises ont récemment autorisé le télétravail à 100 %. C’est le cas de Facebook, Gitlab, Twitter et Square. Voir l’article : La Ligue contre le cancer lance un programme de santé et de bien-être en ligne. En matière d’adaptation du télétravail, les Pays-Bas n’ont pas attendu la crise sanitaire puisque ce mode de travail alternatif est courant depuis 2010.

Levée de l'interdiction du CBD : les magasins lyonnais reprennent vie
Voir l’article :
Publié le 26 avril 2022 à 10h56 – Actualisé Les boutiques lyonnaises…

Instaurer le « casual Friday » 

Appelée aussi « journée normale » ou « tenue du vendredi », la « journée normale du vendredi » est une tradition américaine qui permet aux employés d’une entreprise de porter des vêtements inhabituels le vendredi. Ce jour a été choisi car c’était le dernier jour de la semaine. Le Japon a instauré le « Premium Friday » en 2017. L’objectif : obliger les salariés à quitter le travail à 15h tous les vendredis du mois pour limiter le nombre d’emplois et la reprise économique.

Vendée. Votre association veut offrir du bien-être à des prix abordables
A voir aussi :
Comment faire pour entrer dans une association ? Le candidat qui souhaite…

Encourager les projets personnels 

L’Allemagne impose le travail de tous. C’est donc généralement l’entreprise qui finance les activités sportives et culturelles des salariés. De plus, méditer sur le présentéisme, y compris participer au bureau sans vraiment travailler, est très frustrant. Le retard est associé à un signe de désorganisation, comme au Danemark. De l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis, certains travailleurs ont 20 % de leur temps de travail partagé avec le travail indépendant.

A voir aussi :
La vague verte, c’est aussi une vague d’entrepreneurs, qui, malgré tout, ont…

Pratiquer le « slow management » 

Pratiquer le « slow management » 

Au Danemark, les organisations pratiquent une « gouvernance lente ». L’idée est de développer le développement du personnel dans l’environnement professionnel. Ces personnes déclarent avoir pris le temps de mener à bien leur travail. Ils terminent généralement leurs journées vers 17h00 pour respecter l’équilibre entre travail et vie personnelle.

Prévenir les accidents de travail  

La Finlande est l’un des pays champions de la QVT. Il se concentre sur la lutte contre les accidents du travail. En effet, tout est conçu pour avoir des règles sécuritaires en place et respectées par chaque employé. De leur côté, de nombreuses entreprises japonaises veillent au bien-être physique de leurs salariés en leur offrant la possibilité de prendre des vacances dites, le moment venu.

Effectuer des siestes au bureau 

Enfin, dans certains pays, il est possible de dormir pendant les heures de travail, comme au Japon. Souvent, la pratique de l’inemuri, ou « minute nap », est considérée comme un signe d’argent dans l’entreprise. En France, la sieste n’est pas annoncée, mais d’autres activités se développent, comme des séances de méditation ou de sophrologie pendant les heures de travail.

Cet article est publié sous la responsabilité de son auteur. Les contenus ne sont pas destinés à être utilisés par la rédaction des Echos Solutions.