Bitcoin et crypto-monnaies, la meilleure façon de donner

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Engagement et transparence – Le montant des dons de crypto-monnaie a explosé en 2021, avec une croissance de plus de 1 500 %. Aujourd’hui, la blockchain et les cryptos seraient des outils essentiels qui soutiennent les activités des organisations caritatives.

>> Vous voulez ajouter des cryptos à votre portefeuille ? Inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial) <<

Des donateurs jeunes et généreux : les cryptos, levier de financement des organisations caritatives

Selon la déclaration d’Alex Wilson à Cointelegraph, les personnes qui donnent de la crypto-monnaie font partie des donateurs « les plus généreux ». Le montant moyen de ces dons dépasserait 10 000 $. Alex Wilson est le co-fondateur de la plateforme de don de crypto-monnaie The Giving Block. Voir l’article : Plus de 360 ​​000 € volés aux clients de LCL : la banque refuse de rembourser les comptes piratés.

Les crypto-monnaies pourraient ainsi être considérées comme un levier pour financer les activités des organisations caritatives. United Way Worldwide, Feeding America et UNICEF, qui sont les trois principales organisations caritatives au monde en termes de dons reçus, acceptent également les paiements cryptographiques.

En plus de bénéficier de dons d’un montant relativement important, ces organismes ouverts aux crypto-monnaies pourraient engager plus facilement les plus jeunes donateurs.

En effet, le co-fondateur de Tokens for Humanity, Bryce Thomas, a indiqué que la majorité des personnes qui utilisent les crypto-monnaies ont entre 18 et 35 ans. Tokens for Humanity est une organisation australienne qui développe des applications blockchain pour le secteur caritatif.

Bryce Thomas a également souligné la valeur de la blockchain, soulignant que la technologie permet d’évoluer vers plus de transparence et de responsabilité pour les organisations à but non lucratif.

La responsable des nouveaux produits et de l’innovation d’UNICEF Australie, Zunilka Whitnall, est d’accord. Elle estime que les organisations devraient utiliser la technologie blockchain pour améliorer la transparence de leur collecte de fonds vis-à-vis du grand public.

Cependant, selon Zunilka Whitnall, de nombreux organismes de bienfaisance ont encore des lacunes dans la compréhension de la blockchain et de son fonctionnement.

Malgré ces obstacles à l’adoption massive de la blockchain et des crypto-monnaies dans le secteur, plusieurs organisations à but non lucratif implantées dans différents pays ont déjà fait un premier pas dans le web3. C’est notamment le cas de cette Fondation qui finance la lutte contre le cancer en France.

Les événements de la semaine passée et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore très jeune. Prenez l’habitude d’une méfiance saine. Pour acheter vos crypto-monnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur Bitget et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article éditorial. Le Journal du Coin, premier média d’information francophone sur les protocoles crypto-monnaie, Bitcoin et blockchain.

Ceci pourrez vous intéresser :
Selon l’INSEE, près de la moitié des Français achètent leur bien. La…

À Lire  Paris : Payer sa nourriture en crypto-monnaie est presque réel au magasin Beaugrenelle