Blessures saisonnières chez les enfants : les conseils de prévention du Dr Bara

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Prurigo strophulus ou prurigo saisonnier pour faire simple, les blessures saisonnières touchent de nombreux enfants en saison des pluies. Pour en savoir plus sur cette maladie certes bénigne mais très inconfortable pour les enfants, nous avons rencontré l’épouse du Dr Salamata Bara Tiendrébéogo, dermatologue exerçant à l’hôpital régional de Ziniaré. Dans cette interview, il a donné quelques conseils pour prévenir ces fléaux saisonniers. Lisez plutôt !

Lefaso.net : Quand on parle d’épidémies saisonnières, de quoi parle-t-on vraiment ?

Dr Bara : Ce que les novices appellent blessure saisonnière, nous l’appelons dans notre jargon prurigo saisonnier ou prurigo strophulus. Il s’agit d’une dermatose (maladie de la peau) se manifestant par l’apparition de boutons accompagnés de démangeaisons parfois très intenses et ces boutons apparaissent surtout dans les parties du corps les plus accessibles, notamment les parties non couvertes (jambes, mains). , main)

Est-ce surtout à la saison des pluies que les boutons apparaissent ?

Il apparaît en cette saison car en cette saison il y a de l’eau stagnante partout ce qui est propice à la prolifération des agents responsables que sont les moustiques dans notre contexte. Pendant ce temps, il y a plus de moustiques et les gens sont exposés aux piqûres de moustiques. Ceci explique la fréquence de cette maladie à cette période de l’année.

Mais il faut savoir que certains parasites peuvent aussi être responsables de la maladie (poux, punaises de lit, acariens).

Ces plaies n’apparaissent-elles que chez les enfants ou les adultes en manquent-ils ?

Le terme « prurigo strophulus » est spécifique aux enfants. C’est une maladie que l’on retrouve souvent entre 2 ans et 10 ans. Chez l’adulte on rencontre cette maladie mais on parle de prurigo aigu ou chronique. Chez l’enfant, on n’a pas tendance à rechercher d’autres étiologies associées à la maladie, mais chez l’adulte, on est amené à rechercher.

À Lire  Le magazine santé d'août 2022 est sorti !

Cette maladie peut-elle être grave ?

C’est une maladie bénigne mais peu agréable car c’est une maladie qui provoque beaucoup de grattage. Et le fait que ça démange, ça peut détériorer la qualité de vie de l’enfant, perturber son sommeil. Hormis l’aspect inconfortable de la maladie, ce n’est pas grave. Mais cela peut quand même être compliqué comme n’importe quelle autre maladie. Le prurigo saisonnier se manifeste par des boutons, des plaies apparaissent après grattage.

En se grattant, ils peuvent excorier la peau et c’est ce qui crée des plaies. Ces plaies peuvent devenir des points d’entrée pour les microbes qui rendent la plaie surinfectieuse. La surinfection se produit lorsqu’un agent microbien est présent et crée du pus dans la plaie. C’est pourquoi il y a parfois des plaies avec du pus et si elles ne sont pas bien traitées, elles peuvent entraîner d’autres complications.

Voyez-vous beaucoup d’enfants atteints de cette maladie en consultation ?

A la saison des pluies comme en ce moment, nous en recevons beaucoup en consultation. Il y a de nombreux cas d’enfants qui en souffrent pendant cette période.

Pourquoi certains enfants sont-ils plus sensibles à cette maladie et d’autres pas ?

En fait, la réalité de cette maladie est secondaire à l’hyperréactivité. Ces enfants réagissent à la salive des moustiques. Il faut savoir qu’on n’a pas le même système immunitaire, le type de peau est différent, donc ça dépend de tout ça que certains enfants présentent des allergies et d’autres non.

Comment y faire face, n’est-ce pas compliqué ?

La prise en charge n’est pas compliquée. Il faut dire que lorsque nous voyons l’enfant, nous évaluons son état et en fonction de ce que nous constatons, nous prescrivons un traitement (médicament anti-grattage, corticoïdes topiques et antibiotiques si nécessaire). Mais il faut dire qu’il ne sert à rien de prescrire un médicament s’il n’y a pas de mesure d’accompagnement.

À Lire  Canicule : 5 astuces pour rafraîchir votre maison sans climatisation ni ventilateur

Et de quelles mesures s’accompagnent-ils ?

Nous devons protéger nos enfants des piqûres de moustiques pendant cette période en utilisant de la crème anti-moustique, nous devons vaporiser notre cadre de vie en veillant à ce qu’il soit propre. Des vêtements doivent être utilisés pour les protéger des morsures. Ils doivent porter des pantalons longs, des vêtements longs. Ce sont surtout les mesures d’accompagnement qui sont très importantes et qui permettront de guérir la maladie.

Quels conseils avez-vous pour les parents dont les enfants souffrent de douleurs saisonnières ?

Les parents dont les enfants souffrent de cette maladie doivent protéger leurs enfants des piqûres de moustiques, porter des pantalons longs et des vêtements pour eux et les empêcher de sortir la nuit car il y a beaucoup de moustiques. Le milieu de vie doit être nettoyé. Les enfants doivent dormir sous des moustiquaires. Cependant, si ces boutons et plaies apparaissent, nous les incitons à consulter pour une meilleure prise en charge.