Bloguer pour pas cher, avec des logiciels gratuits et intelligents, en 2022 .org

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Sommaire

Sommaire

Le mois prochain, je dois renouveler mon abonnement annuel à O2Switch, le prestataire avec lequel je vis notre blog familial sur Lavernois.fr (que je vous invite à retrouver). J’ai beaucoup réfléchi à mes besoins en matière d’hébergement Web et de publication, mais j’ai également essayé de trouver des solutions qui répondraient le mieux à mes besoins actuels. Voir l’article : Analyse SWOT du marché des services d’hébergement Web à commutation multiprotocole par étiquette (MPLS), innovations récentes, tendances émergentes, taille de l’industrie, perspectives et prévisions de croissance pour 2028. Ce sont ces idées et orientations que je suis venu partager avec vous dans ce bulletin, et je vous souhaite une bonne lecture.

INCENDIE - LE MEILLEUR DÉPARTEMENT - Conseil Départemental du Jura
Ceci pourrez vous intéresser :
Le centre sportif de Bellecin, propriété du département, situé en bordure du…

État de mes lieux

État de mes lieux

Tout d’abord, notez que O2Switch est génial. Leur proposition unique évite tout mal de tête, vous permettant de vous exprimer à l’infini, sans limites, obstacles, quotas ou autres. Et le prix de leur offre, 72€ par an, 6€ par mois, nom de domaine compris, est très compétitif.

Sauf que… notre blog pèse environ 70 Mo pour tout et pour l’instant, dont plus de 50 Mo de galeries photos (protégées par mot de passe). Autant dire qu’il me faudra plusieurs années de publicité avant de pouvoir remplir une offre qui offre moins d’espace…

L’année dernière, je pensais publier différents sites dans des sous-domaines

… c’est pourquoi je suis revenu vers O2Switch, avec l’idée que nous allons progressivement bénéficier de leur offre. Je connaissais bien ce prestataire pour y avoir déjà essayé le jeu terhemis.fr. Mais cette fois comme avant, au final je trouve que c’est clairement excessif, et dans mon cas, 72€ par an ce n’est pas une mince somme.

Soldes d'été 2022 : dernières heures pour profiter des meilleures offres sur les téléviseurs 4K, les PC, les smartphones...
Ceci pourrez vous intéresser :
Braderie : Dernière chance d’acheter cette enceinte JBL Flip 5 à moindre…

Limiter les coûts mais surtout la complexité : un site sans base de données

Limiter les coûts mais surtout la complexité : un site sans base de données

Je ne serais pas proche des 72€, clairement, je ne toucherais à rien. Cela fait 20 ans que je suis passé d’un service, d’un style, d’une langue, d’un site social, d’un cms… à un autre publication internet, j’en ai plus qu’assez. J’aimerais trouver ma voie, mes outils, ou un espace permanent, propre (sans publicité ni suivi), gratuit ou pas cher, pour publier tranquillement des choses qui ne sont pas importantes pour la survie humaine, mais ce n’est malheureusement pas le cas. , ce n’est pas. J’avais publié, pour donner le contexte, un résumé de mes expériences durant toutes ces années, mais en fait c’est trop et mérite une publication séparée…

Cette saison, j’ai choisi un jaune délavé comme moteur d’impression. Je fuis les données et tous les problèmes qu’elles causent. J’ai donc recherché et testé, en plus des services acceptés dont je parlerai plus tard, de nombreux « CMS à fichiers plats ».

Kirby me fait la meilleure impression, mais son utilisation coûte 100 $ par site (!), donc ce n’est pas mon choix. Leur modèle économique leur permet clairement de proposer un outil très professionnel (et en même temps très raffiné), mais je ne suis pas le public concerné. Honte à toi.

Bluedit était opérationnel aussi vite que Yellow, avec un thème propre et clair pour un blog simple. Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi le jaune plutôt qu’elle.

Un foyer pour adultes autistes ouvre à Meudon
Lire aussi :
&#xD ;Au total 36 places sont disponibles, auxquelles s’ajoutent 66 chez Patrick Devedjian…

Fausses pistes

Fausses pistes

Cependant, Yellow a plusieurs plugins qui me conviennent, dont l’accès à certaines pages (pas seulement tout le site) avec un mot de passe, c’est techniquement disponible, un gros voyant en bas, ça me permet de publier sans le système d’interface Markdown. que je peux préparer localement avec un outil d’écriture qui me convient (MarkText), des fichiers que je peux transférer sur mon fidèle Nemo, le gestionnaire de fichiers parfait pour mon cher Linux Mint. Bref, cela convient à mes capacités et au temps que je dois y consacrer pour un résultat sain et efficace qui me plaît.

Une liste d’outils d’impression que je trouve mal conçus, surchargés, inutilement compliqués ou inefficaces sans paramètres cachés alors qu’ils sont censés être techniquement simples et fournir des résultats visuels avec un style Web moderne que je trouve difficile, d’une manière différente. tant que… ta main.

À Lire  MediaTek booste la technologie française des puces de Soitec

Voir l’article :
La Russie empêche l’adoption d’un texte à l’ONU sur le désarmement nucléaire…

Une oasis et quelques dilemmes

Une oasis et quelques dilemmes

Hier, je faisais à nouveau une grande suggestion des os et des têtes de Grav, et bien sûr, cela a attiré mon attention. En général, aucun d’entre eux ne publie de contenu avant des images attrayantes ou des images qui doivent être déplacées. Ça passe partout, l’appli ne semble pas du tout restrictive ou assez limitée, mais du coup rien n’a été mis à jour. Je comprends l’effort de la communauté, je sais que cette fois c’est disponible gratuitement. Mais c’est évidemment l’autre extrémité du spectre par rapport à Kirby.

Entre les deux, c’est vrai qu’il y a Wordpress disponible partout, offrant gratuit et payant, raffiné et complexe… mais toujours dans le cadre de cette infâme usine à gaz dont il a changé.

Hier encore, inspiré cette fois par toolinux.com, je pensais aussi à SPIP, qui a le grand avantage de se focaliser sur la typographie française et aime lire et être facile à trouver. J’en ai découvert plus sur Romy et son travail, et qu’elle était à l’origine de Cuisine Libre en plus de TinyTypo, portant Madame. Mais SPIP, en plus d’être basé sur une base de données traditionnelle, repose sur une structure de gestion obligatoire qui aggrave mille tâches (pour un travail en commun avec des corrections, ou une publication avec des textes, des notes de bas de page, …) dont je n’ai pas du tout besoin , il ne fonde pas non plus la possibilité d’organiser des publications, sauf de manière systématique et non transgressive. S’il y a une chose que j’aime dans WordPress, ce sont ses catégories et ses balises, ainsi que ses pages en vedette qui sont standard. Je voudrais un outil qui permette de créer ses propres taxonomies et boucles connectées sans passer par le code, et vu tout ce qui a été développé, notamment Gutemberg dans Wordpress, c’est une envie raisonnable absolument, mais je sauve aussi ma liste au père noël claus. pour une autre édition.

De très nombreuses possibilités

Pourtant hier, j’ai trouvé, dans l’article de Kirby, le site de Manuel Moreale. Je le lis comme on lit un livre, et je lis comme on lit un livre d’hyperliens au lieu de bois mort. Quelle merveille, quelle preuve. Et cette gratitude qui a grandi en moi au fur et à mesure que j’ai mis en place l’idée d’une organisation de presse et de son flux. C’est épuré, textualisé, peaufiné, et permet de revenir facilement à une publication certes séquentielle, chronologique, mais relativement riche. Mais c’est leur boulot, Manu et Romy. C’est pourquoi ils le peuvent. De mon côté, je me suis lassé pendant deux ou trois ans de customiser Wordpress, pour ensuite développer facilement en PHP mon site idéal, qui ressemblait presque à Manu, pour arrêter une fois de plus. Ce site est très complexe, très technique, son utilisation est chronophage, ce qui fait que je peux en faire un second travail après la production. Et probablement (trop) cher en plus.

L’hôtel trois étoiles et son réfrigérateur-bar

Certains le font, je le sais. Beaucoup de gens réussissent à imprimer, à entretenir leur fil ou sont satisfaits d’un équipement clé en main. Les blogs Allociné ont été fermés alors, Framasphere a été fermé récemment, SensCritique aurait mieux fait de fermer, Facebook et compagnie ne devraient pas exister… Je suis triste.

Je ne pense pas avoir vu jusqu’à présent un outil qui annonce instantanément un large éventail d’emplois souhaités, les développe et y adhère, avant de les sauvegarder et de les maintenir, en profitant du modèle économique sain et stable. . Même si je le relis, je pense toujours à Wallabag. Je vois des mises à jour qui sont abandonnées, mais toujours en ligne, ou des mises à jour qui ne finissent jamais par chercher et se perdre…

Souvent, je me dis que j’aurais mieux fait de me contenter tout ce temps de HTML, dans l’un des petits comptes gratuits qu’on avait gratuitement… pour suivre l’évolution d’Internet- a sonné depuis, et ça aura la valeur d’être là. Mais vous auriez dû grandir avant même de commencer à expérimenter. Je me dis aussi, à ce moment-là et de temps en temps, qu’il est trop tard pour faire ça, écrire en HTML et c’est tout, avec CSS Classless Tufte pourquoi pas.

À Lire  Comment créer un site Web ? (simple et gratuit)

La chambre d’étudiant avec micro-ondes et plaque de cuisson en fonte

Aucune lueur d’espoir maintenant?

Peu sont tous les mêmes, oui.

J’ai surtout rencontré alternativeto.net, un super outil (avec des filtres qui n’affichent que les résultats open source et/ou linux et/ou gratuits).

Le plus évident sans aucun doute bearblog.dev, qui permet de s’inscrire gratuitement, automatiquement, sans publicité ni profilage, pour rédiger son contenu malgré l’extrême simplicité de l’outil, affichant la navigation facilement en haut de page… Et cela, pour une somme modique de 30 € (une fois, pas tous les ans) qui vous permet d’utiliser votre nom de domaine (loué n’importe où).

Je pense que c’est par peur de passer à côté que je n’ai pas (encore) choisi cet outil. Aussi parce qu’il conviendrait à mon blog personnel, mais qu’il ne convient pas à un blog familial et qu’il est très axé sur l’image.

J’avais d’abord rencontré Mataroa sur le blog, avec des intérêts similaires mais j’aime un peu son exécution. 9$ par an, pas gratuit je crois, contrairement à bearblog.

Le travail fait dans l’Ecriture me plaît comme il se doit, mais la plaque des prix me fait peur. 6€ par mois (idem héberger O2Switch) pour beaucoup et très peu, c’est comme une offre Wordpress.com très gâchée, qui bien sûr garde le cadeau gratuit, mais oublie de supprimer la publicité pour 60€ par an. , comme ça.

J’avoue me demander à qui s’adressent réellement ces redevances de base. Pour les personnes expérimentées ayant des connaissances, qui sont prêtes à être pauvres pour s’exprimer avec une demi-maison en ligne ? Aussi, une maison de location dont le loyer pourrait changer et dont les murs bougeraient.

Cependant, je sais que le développement a des coûts, comme l’infrastructure logicielle, mais au fond de moi, je suis réticent à payer pour distribuer du contenu dur qui sera peu ou pas lu.

L’auberge espagnole

De plus, j’aurais dû préciser mes limites personnelles plus tôt. Pour moi, mettre 30 à 40 € par an sur ce genre de loisir, qui demande plus qu’il n’apporte, est correct et le plus élevé. Vous pouvez louer un nom de domaine .fr pour 8€40 par an, ce qui laisse 2 à 3 euros par mois pour d’éventuels abonnements supplémentaires.

Un cabinet de travail avec vitrine sur la rue

C’est possible, car après tout, payer plus de 8€ 40 par an est inutile. Terhemis.fr s’appuie sur les 10 Mo mis à disposition par OVH pour la location d’un nom de domaine. Et je serai plus que satisfait des 2 Go (!) disponibles sur LWS. Je l’ai trouvé récemment, mais je n’ai trouvé aucune information sur la possibilité d’utiliser PHP (donc Yellow) sur ce 2GB. Je pense que oui, je vais essayer.

Pour 1 euro par mois, vous pouvez également disposer de 2 Go sur Host-host, sans autre limite, ce qui est très acceptable. A 2,40€ par mois pour 100Go sur LWS, mais quelques restrictions, ce sont les deux seuls hébergeurs qui, à ma connaissance, sont d’accord avec moi, alors qu’ils sont nombreux.

Je n’aime pas remplir des formulaires d’admission et entrer dans des cases (trop nombreuses), mais je salue les efforts de la Tuxfamily, dont il doit y avoir beaucoup à profiter ici, je pense. A cette époque, pour mes articles, j’utilisais le terme Non-Commercial, donc je n’étais pas qualifié… Je me suis finalement débarrassé de ce terme, mais là n’est plus la question.

Je suis toujours du côté du partenariat, l’offre d’Infini me semble par contre bonne. L’adhésion est de 30€ par an comme d’habitude, mais c’est en fait gratuit. L’espace d’hébergement proposé est illimité, c’est-à-dire illimité, et est réservé aux sites non marchands. De plus, participer à ce groupe donnerait plus de sens à mes pérégrinations.

Librement,simplement, gratuitement… On a le droit de rêver.

Évidemment, vous pouvez profiter de 1 Go gratuitement avec FreeHostingNoads. Les offres gratuites (naturellement) sont devenues rares et (naturellement) ne durent pas longtemps. À des fins très particulières, je pense que ce gigaoctet gratuit et illimité peut être envisagé. Ne vous laissez pas berner en envoyant 50 centimes par mois pour l’offre suivante, qui est en réalité de 60€ par an. C’est dur de croire tout ça…

Il n’y a pas de problème en revanche avec lescigales.org qui propose 100 Mo d’espace disque, sans publicité, mais malheureusement il ne propose plus d’offre payante qui permette de grandir sans redémarrer d’autres sites…

Combiné avec un nom de domaine gratuit en .fr.nf ou .asso.st par Azote.org, il peut aider ou permettre à d’autres de démarrer. Je l’ai testé pour un ami et ça a fonctionné…