BMW dit non à la F1

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Alors qu’Audi a déjà officialisé son arrivée en F1 en 2016 et que Porsche pourrait en faire autant malgré l’échec des négociations avec Red Bull, la marque allemande BMW n’envisage pas un instant d’en faire autant et se concentre sur son retour à la résistance la saison prochaine. .

La Formule 1 attire à nouveau les constructeurs. Après de nombreuses années de rumeurs, Audi entrera sur la grille de départ en 2026 avec une équipe portant son nom, qui devrait être basée sur la structure de Sauber. De son côté, Porsche a également reçu le feu vert des dirigeants du groupe Volkswagen, mais son projet a perdu du terrain suite à l’échec des négociations avec Red Bull. Cependant, si le groupe autrichien a déclaré avoir été contacté par plusieurs marques pour un partenariat, un nom ne reviendra pas. Lors d’un entretien avec le site spécialisé allemand Motorsport-Total, le patron de la branche automobile de BMW, Andreas Roos, a déclaré que le constructeur bavarois n’envisage pas de revenir à une discipline à laquelle il a participé entre 2006 et 2009. Alors que l’hélice- La marque pilotée renouera avec la résistance en 2023 en Amérique du Nord avant d’entrer dans le championnat du monde en 2024, elle n’est « absolument pas intéressée » par la F1 pour le moment.

BMW ne voit pas d’intérêt à une arrivée en F1

L’un des facteurs incitant BMW à laisser de côté la F1 pour développer son programme d’endurance est le potentiel de retour sur investissement. « En Formule 1, il faut investir beaucoup, et avant de pouvoir récupérer cet investissement, il faut avoir beaucoup de succès pendant longtemps », a déclaré Andreas Roos. Nous sommes donc satisfaits du large portefeuille de projets que nous avons actuellement dans le sport automobile. Mais la question du transfert de technologie entre la piste et la route est également centrale et BMW affirme que c’est plus facile à réaliser avec un prototype LMDh qu’avec une monoplace de Formule 1. « Nous voulons tirer quelque chose vers les voitures de course de série et le développer ensemble. , a déclaré Frank van Meel, directeur général de la branche sport automobile du constructeur. C’est pourquoi la LMDh est clairement plus importante pour nous que la Formule 1. » Ainsi, l’Allemagne, en l’absence de Grand Prix au calendrier, sera représentée par deux constructeurs à partir de 2026.

Wall Street : Dow Jones et Nasdaq tentés par la hausse
Ceci pourrez vous intéresser :
Wall Street est revenue dans le vert vendredi après de bons chiffres…

À Lire  Bubble Paradise, un bateau électrique pour une plongée plus propre