BNP Paribas attend la banque néerlandaise ABN Amro

Photo of author

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

BNP Paribas, première banque française, serait intéressée par ABN Amro Bank, l’une des trois plus grandes banques des Pays-Bas, à 56% du gouvernement néerlandais. L’agence de presse financière Bloomberg, qui saisit des sources anonymes, indique que la première banque française vient de rattraper le gouvernement néerlandais mais que ce dernier n’envisage pas sérieusement sa demande pour le moment. ABN Amro est sous domination néerlandaise depuis qu’elle a payé ses factures pendant la crise financière.

Cette information a conduit le marché à l’action vendredi, qui s’est déchaînée dans la banque néerlandaise. Les ventes des banques néerlandaises ont augmenté de 18,4% dans le segment, provoquant une suspension temporaire du magasin à la Bourse d’Amsterdam. Il gagnait encore 10,18% vers 15h15, alors qu’à Paris, BNP Paribas prenait 1,24% dans le même temps.

Mais dans un avenir proche, le gouvernement néerlandais ne donnera pas suite, selon Reuters. Le BNP ne se lancerait pas dans le « processus » de recrutement de son candidat néerlandais et une telle action ne serait pas conforme à ses plans, selon l’agence de presse. Dans un communiqué, le ministère néerlandais des Finances a indiqué avoir sollicité l’avis de NLFI, l’agence publique, sur « la vente d’une partie des titres d’ABN Amro » sans toutefois se référer aux informations annoncées par Bloomberg.

Banque sauvée en 2008

Banque sauvée en 2008

Depuis son financement en 2008 par l’État néerlandais, ABN Amro a restauré ses performances sur son marché domestique, supprimant en pratique des milliers d’emplois. Fin 2021, la banque n’employait que 20 000 salariés à temps plein. Elue en 2015, la banque est toujours un établissement public-étatique, qui ne cache pas sa volonté de s’en retirer progressivement. Voir l’article : Cryptomonnaies : cet autre « territoire perdu de la République ». Il n’a cependant pas mis une part d’ABN Amro sur le marché depuis septembre 2017. Amro avait annoncé en 2020 qu’il terminerait toutes ses opérations de revenus de produits après avoir enregistré une perte de millions de dollars.

Que pensez-vous de cette rumeur à emporter? Selon un analyste financier interrogé par Cercle Finance, le fait que l’Etat néerlandais ne veuille pas abandonner son contrôle du système bancaire, optant pour un environnement commercial ciblé, un tel plan ne pourrait pas intéresser BNP Paribas, le ferait. obtenir toutes les actions dans le cadre du paiement de la déduction. Ce trader se rend compte qu’il serait étrange qu’un géant français se lance dans une tâche aussi ardue, même si la vente d’un de ses actifs à l’American Bank of the West aurait pu céder.

Ce n’est pas la première fois que la banque ABN Amro est présentée comme une cible possible : en 2016, des médias faisaient état d’un intérêt potentiel de la banque suédoise Nordea pour la banque néerlandaise, sans laquelle la transaction ne se fait pas.

(Avec Reuters et Cercle Finance)

Suivez la tribune

Banque et assurance : les réclamations clients rapidement simplifiées
Sur le même sujet :
L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) enjoint les professionnels de…

Laisser un commentaire