Bracelet anti-moustiques – A éviter chez les nourrissons et les jeunes…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Des bracelets anti-moustiques inefficaces ont été signalés à plusieurs reprises aux centres antipoison. Les cas surviennent principalement chez les nourrissons.

Les bracelets anti-moustiques vendus comme alternative aux anti-moustiques et aux pesticides doivent être utilisés avec précaution. Plusieurs alertes ont été envoyées aux centres antipoison, souligne la régie de protection sanitaire (Anses). Les cas concernent différents modèles, certains avec des capsules contenant des huiles essentielles et d’autres avec des galettes.

Les enfants sont les principales victimes de ces bracelets. La liste dressée par l’Anses appelle à la prudence. Les brûlures des joues surviennent après une exposition prolongée aux huiles essentielles pendant le sommeil. Le bébé portant le bracelet a développé des convulsions, qui étaient probablement dues au fait que le produit pénétrait dans la circulation sanguine à travers la peau. L’autre enfant a développé une éruption cutanée générale après une exposition orale. Plusieurs contacts visuels ont également été signalés. Les capsules se sont cassées pendant que les enfants jouaient avec l’équipement. Chez l’adulte, les cas sont moins graves : ce sont des irritations liées au port d’un bracelet en plastique.

Ces risques sont disproportionnés compte tenu des faibles performances de nos moustiquaires. Ces produits ne suffisent pas à protéger tout le corps des piqûres de moustiques et les étiquettes ne préviennent pas assez les femmes enceintes. L’Anses recommande aux nourrissons et aux tout-petits d’éviter ces bracelets. Les personnes allergiques et les femmes enceintes doivent suivre ce conseil : les huiles essentielles utilisées contre les moustiques (géraniol, citrodiol) sont souvent allergènes, au mieux irritantes et déconseillées à certaines cibles car elles contiennent des terpènes.