Canada : le gouvernement propose de répercuter la taxe sur les produits de vapotage de nicotine

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Mis à jour le 19/04/2022 à 09h54

Un e-liquide d’une contenance de 30ml devrait voir son prix augmenter de 7$.

Le DIY également frappé

Le DIY également frappé

Vue aérienne d’un quartier de Toronto, Canada Lire aussi : 8 conseils pour éviter l’épuisement, le stress et donner le meilleur de soi.

Les nouvelles sur le vapotage au Canada sont calmes depuis un certain temps. Depuis mai 2019 et la décision du gouvernement d’interdire le vapotage dans les lieux publics intérieurs, d’obliger les boutiques de vapotage à être si discrètes qu’elles ressemblent à des maisons closes, et de rendre illégale la publicité des produits de la vape, rien n’a troublé cette apparente quiétude législative, pourtant tant dénoncée par les associations de protection de la cigarette électronique. Rien, pas même la tentative de faire revenir le gouvernement par une procédure d’appel, jugée en novembre 2021 et rejetée. Aujourd’hui, enfin, les choses pourraient changer, et de l’une des pires manières possibles.

Il y a quelques jours, le gouvernement canadien proposait la première taxe fédérale sur les produits du vapotage, dans son budget 2022. Si cette dernière était adoptée telle quelle par le Parlement, elle entrerait en vigueur le 1er octobre, et verrait le prix de tous les vapoteurs les produits contenant de la nicotine augmentent de manière significative.

Les décideurs locaux veulent imposer des frais de 1 $ par 2 ml pour les 10 premiers ml, puis 1 $ supplémentaire pour 10 ml supplémentaires. Autrement dit, un flacon de 30ml de e-liquide coûterait 7$ de plus et 10$ de plus pour un flacon de 60ml. Pire, pour les adeptes du bricolage, la taxe sur une bouteille de nicotine de 1 litre serait de… 104 dollars.

À Lire  Canicule : les conseils du gouvernement pour survivre à une canicule

La première journée de débats sur cette question a eu lieu vendredi dernier. Désormais, il faudra attendre fin avril, ou début mai, avant d’obtenir la confirmation de l’entrée en vigueur de cette nouvelle taxe. Retirant ainsi aux fumeurs canadiens la possibilité d’arrêter de fumer.

Les derniers articles sur le Canada

Les derniers articles sur le Canada

Caen. Pénurie de dentistes : que faire ?
A voir aussi :
« Il est clair qu’il y a une pénurie de pratiquants dans la…