Cancer du sein : une alimentation à base de plantes saines préviendrait le risque

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La prévention de ce type de cancer est encore une fois associée à une alimentation saine et verte.

Le 14 juin, lors du congrès annuel de l’American Nutrition Society, une étude française a été présentée. Elle suggère que les femmes qui suivent un régime à base de plantes ont un risque réduit de développer un cancer du sein.

Sanam Shah, épidémiologiste à l’Inserm, a résumé : « Nos résultats indiquent que l’augmentation de la consommation d’aliments végétaux sains et la diminution des aliments végétaux et animaux moins qualitatifs peuvent aider à prévenir tous les types de cancer du sein. »

Le cadre de l’étude

Le cadre de l’étude

Les scientifiques ont basé leur étude sur des données de santé et d’habitudes alimentaires recueillies auprès de plus de 65 000 femmes françaises post-ménopausées de plus de 21 ans. Lire aussi : La cuisine est bonne pour le corps et l’esprit.

Les chercheurs ont distingué les aliments végétaux sains (tels que les grains entiers, les fruits, les légumes, les noix, les légumineuses, les huiles végétales, la viande rouge ou la volaille occasionnelle) des aliments végétaux moins sains (jus de fruits, céréales raffinées ou pommes d’argile).

Pizza Buitoni : Le maire de Caudry défie Nestlé de redémarrer l'usine
Lire aussi :
L’usine Buitoni de Caudry a été fermée cinq mois après le scandale…

Quelles conclusions ?

Quelles conclusions ?

Ainsi, celles qui avaient l’alimentation la plus saine voyaient leur risque de développer un cancer du sein réduit de 14 % en moyenne. Pour ceux qui ont une alimentation jugée malsaine (présence d’aliments végétaux, mais aussi d’aliments ultra-transformés, sucre), ce risque s’élève à plus de 20 %.

À Lire  Cuisine intégrée : budget, critères de choix et conseils.

Selon Sanam Shah, d’autres études doivent être menées pour évaluer les liens entre l’alimentation et le risque de cancer, en particulier chez les jeunes femmes.

"On ne la reconnaît plus" : des nouvelles de Léna, 12 ans, contaminée par une pizza Buitoni
Sur le même sujet :
« C’est un miracle, pour nous, que son père, Cédric, lui fasse confiance…