Cancer et chimiothérapie : 5 conseils d’oncologue contre les effets secondaires

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La chimiothérapie est offerte aux patients atteints de cancer pour détruire les cellules cancéreuses dans le corps. Il se fait principalement par voie intraveineuse. Il faut savoir que la chimiothérapie n’indique pas un médicament, mais un principe de traitement qui comprend un large éventail de médicaments.

La fréquence d’administration dépend du protocole de chimiothérapie choisi par l’oncologue. Il peut être quotidien (surtout lorsqu’il est pris par voie orale) ou survenir hebdomadairement ou mensuellement.

La plus grande crainte des patients vis-à-vis de la chimiothérapie concerne les effets secondaires. Nausées, vomissements, asthénie, mucosite, altération de l’équilibre sanguin, chute de cheveux… Les effets indésirables possibles sont nombreux et différents selon les médicaments. Cependant, il existe des moyens de les atténuer et d’améliorer les traitements. Le Dr Didier Bourgeois, chirurgien cancérologue et gynécologue, Président de l’Institut du Sein Henri Hartmann nous livre ses conseils.

Il est recommandé à chacun d’avoir une alimentation équilibrée tout en faisant le plein de nutriments. Cependant, si vous subissez une chimiothérapie, ce conseil est double !

« Le facteur nutritionnel joue un rôle important si l’on veut lutter contre la fatigue liée aux traitements contre le cancer, partage le Dr Bourgeois. Il faut alors tous les apports : protéines, fibres, magnésium et limiter sa consommation de sucre (éviter les aliments qui contiennent des (sucre). N’hésitez pas à consulter un nutritionniste si vous avez besoin d’aide pour composer vos menus.

Si les protéines sont recommandées, l’oncologue appelle toutefois à ne pas miser uniquement sur les protéines animales. Les protéines végétales sont de bonnes alternatives (fruits gras (cacahuètes, amandes, pistaches, noix), légumes (lentilles, haricots, pois) ou céréales (quinoa, épeautre, sarrasin). « Mangez aussi du poisson, qui est riche en protéines et sur la viande côté, misez sur la volaille. Préférable aux viandes rouges », ajoute le médecin.

La chimiothérapie peut parfois affecter votre appétit. Si tel est votre cas, offrez-vous des aliments que vous aimez. Cela peut vous aider à retrouver votre goût pour la nourriture. Veuillez noter que la chimiothérapie affecte le goût et l’odorat. N’hésitez pas à vous régaler d’assiettes colorées pleines de fruits et légumes. Les fruits sont importants pour reconstituer les vitamines et les fibres.

« Certains patients ont l’habitude de boire du jus d’orange. Mais vous perdez des fibres. C’est mieux de manger une orange », ajoute le Dr Bourgeois.

Sommaire

Peau, cheveux : comment les épargner de la chimiothérapie

Hydratez votre peau plus qu’à la normale

La chimiothérapie est terrible pour la peau. Certains produits peuvent provoquer des réactions cutanées sur la paume des mains et la plante des pieds. Lire aussi : Le bien-être mental des joueurs est une priorité absolue à Roland-Garros. Ils doivent être signalés au médecin dès leur apparition. Il est conseillé d’éviter le soleil pendant la chimiothérapie.

« Hydratez votre peau plus que d’habitude, surtout si vous subissez une radiothérapie », recommande le Dr Bourgeois. Attention à ne pas mettre de crème. Demandez à votre radiologue si vos produits sont adaptés et si non, lesquels vous pouvez utiliser ».

Buvez beaucoup d’eau

Vous devez également vous assurer de boire beaucoup d’eau pendant la chimiothérapie. « Les produits utilisés pour les soins ont tendance à s’accumuler dans l’organisme. Cependant, ils ont un effet toxique. Plus vous vous hydratez, plus vous les éliminez », explique le spécialiste.

Misez sur l’eau, les thés, les tisanes, les bouillons, les soupes et les fruits et légumes riches en eau.

Contre la chute de cheveux : le casque réfrigérant

La chute des cheveux reste l’un des principaux effets secondaires de la chimiothérapie. Cependant, il convient de noter que toutes les chimiothérapies ne provoquent pas la chute des cheveux. Il est possible de demander un casque rafraîchissant au début du traitement, à mettre sur la tête pendant la chimiothérapie. Il semble réduire la perte de cheveux selon des études cliniques.

Le froid diffusé localement comprime les vaisseaux, réduisant ainsi la circulation sanguine et donc le passage des molécules infusées dans les follicules pileux. Cependant, les performances dépendent du protocole et du type de casque.

Si le patient perd malgré tout ses cheveux, on remarque que le casque facilite la repousse (quantité et qualité).

Entre productivité et bien-être des opérateurs de ligne, pourquoi choisir ? - Hub dédié - EcommerceMag.fr
Ceci pourrez vous intéresser :
Plus vite emballé, plus vite expédié ! Ainsi résumés, les bénéfices de…

Sommeil, activité physique : vous pouvez prévenir les récidives de cancer

Évitez les écrans 2 h avant le coucher

Le cancer affecte souvent le sommeil. Cela peut être lié au stress après le diagnostic, mais aussi aux traitements. Or, bien dormir est important pour mieux supporter la chimiothérapie et limiter la fatigue.

À Lire  VIDÉO. « Répétition, symbiose et liberté » : les bienfaits du portage d'enfants selon Guillaume Guérid

« Si vous avez du mal à vous endormir, apprenez à travailler votre respiration pour relâcher la pression. Accordez-vous des moments de repos avant de vous coucher, au calme, des moments où vous êtes seul. Avoir une routine favorable au sommeil chaque nuit vous aidera à mieux dormir, », préconise le Dr Bourgeois.

Certes, ces recommandations s’appliquent à chacun de nous. Mais ils sont encore plus essentiels pour les personnes qui suivent un traitement contre le cancer.

Pensez également à limiter les écrans au moins deux heures avant le coucher. Misez sur des activités relaxantes comme un bon bain. « Le bain vous endort », confirme l’oncologue.

Pratiquez une activité physique pour prévenir les récidives

L’activité physique est recommandée pendant et après la chimiothérapie. « Il réduit le risque de récidive du cancer », explique le Dr Bourgeois. Si vous n’êtes pas un grand sportif, pas de panique. La marche est déjà bénéfique. Il ne s’agit pas de performance, il s’agit de bouger votre corps !

Gironde : Le chanvre est unique à La Sauve
A voir aussi :
Par Éric LatouchePublié le 08/07/2022 à 12:53Mis à jour le 08/07/2022 à…

Chimiothérapie : combinez vos traitements avec des médecines alternatives

« Lorsque nous suivons des patients sous chimiothérapie, notre rôle consiste également à les accompagner pour lutter contre les effets du traitement et améliorer leur bien-être. Nous travaillons avec de nombreux médecins homéopathes, acupuncteurs ou sophologues. Le but n’est pas de détourner les patients de le vrai traitement, mais de leur offrir un complément », partage le Dr Bourgeois.

Ces alternatives ne vous « guériront » pas du cancer, mais elles vous aideront à faire face à la fatigue, au stress, aux problèmes digestifs et aux nausées que la chimiothérapie entraîne souvent.

Sur le même sujet :
Dans son nouveau roman, Arnaud Dudek retrace le parcours d’un jeune sportif…

Parlez et évacuez vos émotions

« Je conseille au patient d’en parler, pourquoi par le biais d’un groupe de parole », recommande l’oncologue. Discuter de votre maladie avec des personnes qui vivent la même souffrance peut être d’une grande aide. Non seulement cela vous aidera à vous sentir moins seul, mais c’est aussi un moyen d’échanger des conseils et des solutions pour mieux vivre avec la maladie.

La Ligue contre le cancer lance un programme de santé et de bien-être en ligne
Lire aussi :
La première de la Ligue contre le cancer « Prenez vos places,…