Cannabidiol : nouvelle drogue fétiche des sportifs de haut niveau ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

⇧ [VIDEO] Vous aimerez peut-être aussi le contenu de ce couple (après la pub)

Les athlètes professionnels sont parfois soumis à un rythme constant de compétition, qui teste leur corps. La phase de récupération après chaque effort physique est dans ce cas cruciale pour maintenir la performance, et les chercheurs tentent de trouver de nouvelles stratégies pour la rendre la plus efficace possible. L’objectif principal est de lutter contre la fatigue liée au travail, qui se manifeste par des douleurs, une inflammation des tissus, une faiblesse musculaire, etc.

Le cannabis sativa (ou chanvre cultivé) contient de nombreux composés chimiques aux effets bioactifs potentiels, dont au moins 144 cannabinoïdes. Parmi eux, le Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (ou CBD) sont les plus étudiés. Le CBD – qui, contrairement au THC, n’est pas psychoactif – a été isolé pour la première fois en 1940 ; il a d’abord suscité l’intérêt médical pour ses propriétés anticonvulsivantes, et a surtout montré de bons résultats chez les patients souffrant de deux formes rares et sévères d’épilepsie réfractaires aux traitements conventionnels. La Food and Drug Administration américaine a également approuvé, en 2018, le premier médicament à base de CBD (Epidiolex) pour traiter cette maladie particulière.

Au fur et à mesure que la recherche sur cette substance se développe, d’autres effets thérapeutiques apparaissent et divers produits au CBD apparaissent sur le marché. Le cannabidiol se présente donc sous diverses formes, notamment des huiles, des gélules, des patchs, des sprays ou des préparations topiques à utiliser sur la peau. Il est également commercialisé sous forme de fleurs de CBD, dont l’arôme peut être inhalé à l’aide d’un vaporisateur à base de plantes, ou qui peut être consommé sous forme d’infusion (comme une tisane classique). A noter que la décision publiée au Journal Officiel le 31 décembre interdit la vente et la consommation de fleurs et feuilles de CBD en France – par décision du Conseil d’Etat du 24 janvier, l’application de cette disposition est suspendue. .

Des effets anti-inflammatoires et analgésiques

Des effets anti-inflammatoires et analgésiques

Au cours des trois dernières années, de nombreuses entreprises proposant des produits à base de CBD ont fait leur apparition partout en France – répondant à la demande croissante des consommateurs qui souhaitent profiter des effets agréables. Certains essais cliniques ont en fait montré que le CBD peut réduire l’anxiété et aider à lutter contre l’insomnie. Lire aussi : Pawell, complément alimentaire pour un soulagement durable et naturel de votre animal. D’autres études ont montré qu’il peut soulager la douleur chronique grâce à ses effets analgésiques (bien que des études plus larges et plus longues soient encore nécessaires pour évaluer l’efficacité et la sécurité à long terme dans ce contexte). Plus récemment, il est apparu comme potentiellement efficace pour améliorer et accélérer le processus de récupération chez les athlètes.

À Lire  Du cannabis pour soigner les animaux ?

Certains produits naturels ont été évalués comme stratégie de récupération : c’est notamment le cas du ginseng, du thé vert, de la curcumine ou encore de la betterave, qui présentent tous des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et analgésiques – auxquelles s’ajoutent d’autres bienfaits cognitifs – pour aider à la récupération après un blessure. Entreprise Le CBD viendra donc s’ajouter à cette liste de produits végétaux, connus notamment pour leurs bienfaits pour la santé.

Les premières recherches rapportent en effet que le CBD a un certain nombre d’effets physiologiques, biochimiques et psychologiques qui peuvent profiter aux athlètes – sans les effets secondaires psychotropes de la marijuana médicale. En conséquence, son utilisation est de plus en plus courante dans le sport – en particulier depuis que l’Agence mondiale antidopage a retiré le CBD de la liste des substances interdites pour les athlètes en 2018.

Une revue narrative publiée l’an dernier dans Frontiers in Physiology rapportait qu’un tiers des cyclistes, triathlètes et coureurs sont ou ont été consommateurs de cannabinoïdes (THC + CBD). Dans les sports de contact comme le rugby, le taux d’utilisation du CBD est de 28% et augmente avec l’âge – le soulagement de la douleur et l’amélioration de la qualité du sommeil étant les principaux bénéfices rapportés par les utilisateurs.

7 choses que vous devez savoir sur le cannabidiol ou CBD
Sur le même sujet :
Interdit par arrêté ministériel fin 2021 et homologué provisoirement fin janvier 2022,…

Des effets positifs sur des modèles de maladies cardiaques

Des effets positifs sur des modèles de maladies cardiaques

Une étude de 2019 a montré que les effets du CBD sur les fonctions physiologiques et cognitives sont médiés par le système endocannabinoïde (ECS), qui est impliqué dans le maintien de l’homéostasie dans le corps ; Ce système biologique est impliqué dans de nombreuses fonctions régulatrices importantes (fertilité, grossesse, immunité, humeur, mémoire, etc.). Lors de la pratique d’un sport, l’ECS médiatise les effets positifs de l’exercice, tels que le bonheur, le bien-être et l’euphorie. De même, les cannabinoïdes activent les récepteurs aux cannabinoïdes de type 1 et 2 (CB1 et CB2), induisant des effets coupe-faim, anti-inflammatoires et anxiolytiques, identiques à ceux provoqués par l’exercice physique.

À Lire  600 euros la photo : ces bêtes stars d'internet qui peuvent rapporter gros

Pour exclure les effets nocifs sur la santé, une étude publiée en 2020 dans l’International Journal of Molecular Sciences a examiné les effets du CBD sur le système cardiovasculaire. Cette étude a été menée sur des animaux sains et des volontaires. Les chercheurs n’ont pas trouvé d’effets délétères significatifs. « Bien que le CBD montre des propriétés vasodilatatrices et antioxydantes dans l’hypertension, il n’affecte pas la tension artérielle chez les animaux hypertendus. L’action hypotensive du CBD se révèle principalement dans des situations stressantes », a-t-il rapporté. Son utilisation à des fins médicales et/ou de remise en forme ne présente donc pas un risque, au contraire : « De nombreux effets positifs du CBD ont été observés dans des modèles expérimentaux de maladies cardiaques », écrivent les chercheurs.

Faute d’études sur les sportifs de haut niveau, les produits à base de CBD restent jusqu’à présent une aide à la récupération non éprouvée. « Pour confirmer ces effets, davantage de preuves scientifiques dans des populations spécifiques liées au sport sont nécessaires », a conclu l’examen narratif. Pourtant, les premières études sur le sujet avancent qu’elles peuvent effectivement améliorer l’efficacité du procédé. Il peut également aider à soulager une variété de conditions difficiles à traiter, en particulier par la douleur. Les experts ont également souligné qu’il pouvait présenter un intérêt particulier dans la lutte contre la dépendance aux opioïdes (ou à d’autres types de dépendance, comme l’alcool et le tabac).

Ceci pourrez vous intéresser :
Quel est le chat le plus casanier ? Races de chats pour…